Qui manifestera pour défendre la liberté des Hongkongais?

La Chine vient de violer le traité international concernant Hong-Kong et de priver quelque 7 millions d’habitants de leur liberté d’opinion, de réunion, de manifestation. Ceux qui voudraient contester sur place cet acte de violence politique sont déjà arrêtés et emprisonnés avec la perspective de procès bidons calqués sur les procès communistes classiques. Manifester son opposition au pouvoir, c’est « trahir » le pays, faire acte de terrorisme, s’exposer aux pires sanctions dont la prison à vie.

Certes, ce n’est pas encore Tienanmen, peut-être parce que les massacres sont trop aisés à filmer de nos jours, mais c’est la chape de plomb qui s’abat sur les habitants et spécialement sur la jeunesse de Hongkong.

Où sont, chez nous, les manifestants indignés qui défilent pour demander le respect des droits démocratiques des Honkongais anéantis par la Chine ?

En 1956, quand les troupes soviétiques ont envahi la Hongrie pour écraser le mouvement de libération, nous avons été nombreux – et j’en étais – à nous réunir sur la place de la Riponne à Lausanne – sans l’aide des réseaux sociaux – pour montrer notre chagrin et notre désapprobation. Et pourtant, à l’époque, en pleine guerre froide – l’URSS faisait peur.

Comment expliquer que les mouvements de jeunes omettent de s’indigner quand le régime chinois supprime aujourd’hui, pour ses citoyens, la liberté que ces mêmes mouvements de jeunes utilisent largement, hors de Chine, sans courir le moindre danger, afin de conspuer les pays qui respectent leur liberté d’opinion?

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

33 réponses à “Qui manifestera pour défendre la liberté des Hongkongais?

  1. Ayant une connexion particulière avec HK, j’ai suivi l’évolution de ces dernières années, et la conclusion de ces derniers jours étaient malheureusement inéluctables

    Personne ne manifestera! Les générations Y et Z n’ont malheureusement pas l’opportunité de se battre pour des causes temporairement perdues. Ne doutez cependant pas de leur moralité, elles ont déjà à se battre pour des causes existentielles comme le climat ou le vivre ensemble!

  2. Sans doute car les jeunes ne sont plus dupes des démocraties à la trump?

    Vous, Madame Sandoz, manifestez-vous contre Israël qui n’en a cure du droit international?

    1. Nous y voilà @OLIVIER WILHEM… Facile, pratique et en multi-packs…. Où était le droit international, et la communauté internationale en 1948, lorsque 5 Etats arabes envahissaient le jeune Etat juif sans déclaration de guerre, dans le but de l’éradiquer. Et en 1967, lorsque la foule fanatisée du Caire sous les discours de Nasser hurlait en visant Israël et les Israéliens: “Egorge, égorge”… Et en 1973, en pleine fête religieuse du Kippour, l’Egypte et la Syrie lançaient une nouvelle offensive militaire contre Israël dans le but de détruire l’Etat juif. Où étaient le droit international et l’ONU?

      1. D’accord avec vous, l’ONU, comme le droit international sont des “machins” au service du plus fort.
        Résultat, l’administration Trump s’en retire pour mieux laisser la place à la Chine.

      2. Désolé, mais manifester que ce soit pour défendre les libertés à Hong Kong ou contre l’extension illégale et illégitime d’Israël, ce sont les mêmes combats. Les chinois n’ont aucun respect du droit international, tout comme Israël.
        Condamner l’un et disculper l’autre n’est qu’une preuve de parti pris. La Chine doit se retirer de Hong Kong et Israël des territoires occupés. Il n’y a pas deux poids, deux mesures.

        1. Désolé mais vous êtes hors sujet. Ce qui est reproché à la Chine, c’est d’avoir rompu unilatéralement l’accord cosigné avec le Royaume-Uni: «Un pays, deux systèmes», et non la souveraineté de la Chine sur Hongkong.

    2. Mon pauvre monsieur … comment pouvez-vous comparer la Chine aux USA. Quand la Chine aura tout acheté en Europe je ne doute pas que vous ne serez plus là mais je suis sûr que de plus en plus d’occident aux disent avec les jeunes habitants de Hong-Kong “Never Surrender”

      1. Il faut dire que “l’Occident” a donné le bâton à la Chine (et à l’Asie) pour se faire battre.
        Je n’ai pas entendu grand monde se révolter lorsque Novartis a vendu Syngenta aux chinois!

        L’Europe s’achemine hélàs à appartenir soit aux américains (ce qui est en grande partie déjà le cas), soit aux chinois, comme elle a raté de nombreux trains, dont le principal, la numérisation.

        Voyez que, même pour Swisscovid, les Gafam sont incoutournables et ce n’est que la pointe de l’iceberg avec toutes les futures Ubérisation et autre Huwaisation… .

        Quant à la durabilité, ça fait cinquante ans que le constat est clair, mais ça ne pèse pas lourd, les rendements actionnariaux ayant pris le pouvoir et même dans les caisses de retraite.
        Donc, sans doute, exit *des multinationales responsables*?

  3. oui vous avez raison; cela est incompréhensible et révoltant; pourquoi toute l’Europe a-t-elle peur de la Chine; si ce n’est pas la peur, c’est l’inconscience ou tout simplement l’ignorance; la Chine est une dictature totalitaire, mais en Europe, on en parle comme si c’était un Etat démocratique. Rappeler aussi Julian Assange, qui a révélé au monde entier des informations d’intérêt public; les journalistes ont beaucoup aimé publier ces infos; aujourd’hui, il est en train de perdre vie et santé au fond d’une géole anglaise et presque personne ne se lève pour le défendre alors que c’est la liberté d’informer qui est en jeu, une liberté fondamentale

  4. Madame, vous avez parfaitement raison, et vous soulevez simultanément deux problèmes : premièrement, celui du silence assourdissant des activistes qui s’étaient mobilisés pour une autre cause; deuxièmement, celui de notre pétrification face aux défis constants que nous lance la politique des autorités de Chine (continentale) et cela jusqu’au cœur de nos démocraties.
    Il faudrait beaucoup plus de place pour discuter sérieusement ces deux problèmes, mais on peut tout de même s’interroger sur ce qu’ils ont en commun.
    De fait, l’un et l’autre sont rendus possibles par la difficulté croissante que nos sociétés (médias compris) ont à analyser et à dire le monde. Et cette difficulté, à son tour, tient au rejet de la rationalité qu’on rencontre aussi bien dans la gauche radicale (pour laquelle le réel n’existe plus en tant que tel, mais est institué par le discours) que dans la droite de type “alt-right” avec ses “faits alternatifs”. Pour faire face, le recentrage du débat politique – et de ses expressions médiatiques – sur l’analyse objective des véritables risques est indispensable.

  5. Vous avez raison Madame, l’Opinion si prompte à s’enflammer pour des causes souvent surréalistes, reste indifférente au durcissement de la pire des dictatures contemporaines. Les Hongkongais sont les descendants de ceux des Chinois qui ont voulu rester libres après la prise de contrôle de la quasi totalité de leur pays par Mao-Tse Toung et sa clique. Ils ont prospéré précisément parce qu’ils étaient restés libres et cette prospérité a profité aussi bien aux résidents de Hong-Kong qu’à leurs partenaires partout dans le monde. Maintenant que la Chine s’est libéralisée sur le plan économique, ces mêmes partenaires se moquent de leurs anciens amis. Ils ont tort non seulement moralement mais aussi du point de vue de leurs intérêts propres car l’histoire aurait dû leur enseigner qu’il ne faut pas être faible contre les dictatures. Elles sont insatiables et ceux qui pensent être à l’abri de ses interférences et de ses abus ne profitent que d’un sursis.
    Oui les jeunes devraient se mobiliser, partout dans le monde. La menace de la dictature chinoise vaut bien la menace climatique et elle est très concrête. On a bien vu notre dépendance dans la crise sanitaire récente et toujours menaçante.

  6. Les jeunes se taisent sur Hong Kong ?
    Beaucoup de jeunes étant, à leur insu, manipulés par la gauche et les verts, faux-nez de l’extrême-gauche, le combat des démocrates hongkongais les indiffère… car ce n’est pas les jeunes chinois de Hong Kong qui vont soutenir la révolution verte et “antiraciste” espérée en Occident.
    Surtout que cette extrême-gauche s’accommode très bien des dictatures communistes !
    D’ailleurs, à l’inverse de la “cause palestinienne”, a-t-on vu des manifestions, initiées par l’extrême-gauche, en faveur du Tibet occupé illégalement par la Chine depuis 1951 ?

    1. Ne serait-ce pas les “haut dirigeants”, aficionados du libéralisme économique sans limite, qui nous ont livré à la Chine, et induisent cette “mollesse” de fonctionnaires fédéraux décriée dans un autre post ? Car c’est bien par peur de nuire à l économie, que nos États sont à ce point peu regardant vis à vis des pratiques de cette dictature. Pas par idéologie (ou celle du libéralisme et de la prévalence de l’argent).

      1. @Fdidoux. Vous avez raison, la droite affairiste, l’argent n’ayant pas d’odeur, ferme pudiquement les yeux sur la dictature chinoise.
        Pour autant, une certaine gauche et l’extrême-gauche s’arrangent très bien des dictatures communistes ou apparentées, qu’elles appellent même de leur vœux.

  7. Bien que je partage votre opinion sur la Chine, je ne puis approuver votre suggestion de manifester contre elle. Non par crainte, mais parce que selon moi, descendre dans la rue pour crier son indignation est une mode où la bêtise le dispute à la vulgarité.
    En 1956, dans ma classe, nous tricotions des carrés de laine pour en faire des couvertures destinées aux réfugiés hongrois, et nous ne songions pas à aller manifester sur la Riponne (nos parents nous l’auraient du reste interdit…)

    1. Bonjour,
      Descendre dans la rue n’est pas une mode. Les peuples font ça au moins depuis Rome.

      Mais surtout quelle suffisance vous démontrez souvent dans vos commentaires. On voit que vous n’êtes pas n’importe qui Môsieur. Vous ne vous mélangez pas à la plèbe vous. Vous êtes éduqué, vous, n’est-ce pas ? Et que de choses intelligentes vous avez à dire ! Merci Votre Grandeur.

      1. Je me permets d’attirer votre attention sur une représentation souvent erronée des lecteurs prenant connaissance des déclarations d’Avocat Santchi. Je désire mentionner un détail qui, à notre époque, a son importance lorsqu’on s’adresse à une personne qu’on ne voit pas, privés du son tendre ou grave de la voix pour mieux s’orienter. Un simple petit formulaire à cocher lors de l’inscription aux blogs, attribuant ensuite une couleur à la silhouette grise, renforcerait à mon avis la convivialité.

        Veuillez cocher svp :
        O – Masculin
        O – Féminin
        O – Autre

        1. @DOMINIC

          A quoi voulez-vous en venir avec ça? Chacun peut se renseigner sur internet et constater que l’avocat Santschi est une dame. Mais elle refuse de de plier au Diktat “épicène” qui veut féminiser les noms de professions.

          Ma question à vous: est-ce que vous déniez à Mme Santschi son droit à une opinion anticonformiste non féministe?

          Un peu de tolérance bon Dieu!

  8. BOYCOTONS les produits Chinois !
    Voilà ce que nous pourrions faire pour toucher l’amour propre de cette Chine qui essayent d’imposer sa loi de manière crasse sur les minorités !
    MAIS le problème en Suisse c’est que nous avons un aéropage de fonctionnaires et autres politiciens autours de nos conseillers fédéraux mollachons qui ne connaissent pas le mot « courage » !
    Au contraire, ils font les yeux doux pour séduire des Huawei pour fournir des systèmes de contrôles de nos données privés à Swisscom !
    Arrêtons d’acheter ces chinoiseries, consommons des produits fabriqués en Suisse ou en Europe. Commerçons avec civilité et responsabilité avec nos voisins plus respectueux des valeurs humaines.

    1. Boycotter la Chine ? Vœu pieu cher Bonvin. Il y a de la Chine dans tous les produits technologiques que l’Occident consomme, tous. A tel point que nous sommes à la merci des Chinois pour la transition énergétique. S’ils décident de fermer les vannes, finis les véhicules électriques, finis les panneaux solaires, finies les éoliennes, plus rien. Même situation de dépendance numérique. Un excellent ouvrage de Guillaume Pitron le décrit très bien : « La guerre des métaux rares ».
      Notre dépendance au pétrole est encore plus grande. Il y a du pétrole dans tout ce que nous consommons.
      Se sortir de ces dépendances prend du temps et nécessite des sommes astronomiques. C’est là que se situe le vrai nouveau paradigme occidental, peu ou pas de « leaders » politiques en ont conscience. Trump avec son « Make America great again » mène un combat d’arrière-garde, il ne fait que repousser l’échéance.

      1. Très bon point. C’est exactement pour cela qu’il est plus facile pour les nationalistes de se battre contre l’arrivée des étrangers plutôt que pour une véritable souveraineté dans l’énergie, la production agricole et les biens d’importance stratégique. Agiter des drapeaux ne sert a rien si on a pas la capacité de dire niet et d’appliquer de la pression, et ceci est difficile à faire lorsque que l’on est à ce point dépendant de régimes peu recommandables.

        Les événements de Hong Kong sont la triste conclusion de plus de 20ans d’étranglement de sa liberté par la Chine. On ne peut qu’espérer que cela ne leurs donnent pas des ailes pour Taiwan. Il est décourageant de voir que malgré les manifestations massives de l’an passé ont été au final vaines. Quand aux réactions des autorités de nos pays occidentaux, le terme “pathétique” vient à l’esprit. Tout comme leur réponse à l’annexation de la Crimée par la Russie en 2013/2014. Business first.

        Quand aux jeunes : ils sont occupés à manifester pour des causes existentielles pour eux, comme le réchauffement climatique. Il faut hélas choisir ses combats. Bien heureusement, ils ne sont pas la seule génération apte à manifester 😉

  9. Vous mettez les commentateurs à l’épreuve avec cette question puisque vous connaissez à l’avance la réponse. Est-ce qu’il serait raisonnable que les maraîchers manifestent contre Saint Fiacre (leur Saint Patron) ou les mécaniciens contre Saint Eloi ou les marins contre Saint Elme?
    Les manifestants de cette époque sont “des pastèques” comme ils les appellent les allemands; Vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur. La Chine est leur “Patron” le terme Saint ne s’applique pas ici !

    1. Vos propos sont proprement ignominieux. Ils ne résistent pas non plus à l’examen des faits: j’ai dû, pour les affaires de mon employeur, me rendre à diverses reprises en Chine. Mon patron n’a pas sa carte au PS.
      La dépendance calamiteuse que nous vivons vis à vis de ce pays, c’est bien dans les rangs des capitaines d’industrie et leur cohorte d’actionnaires qu’elle trouve sa source. Bien peu d’entre eux sont des “pastèques” (pour reprendre ce terme qui en dit long sur le respect que vous avez d’autrui), mais la majorité est bel et bien PLR.

      1. Je pense que vous n’avez pas saisi le sens de mon commentaire. Je n’ai pas critiqué ni la Chine ni le PS mais les gamins verts-gauche qui manifestent ces temps-ci, et l’appellation ne vient pas de moi. Bravo pour votre fascination pour ce pays et d’avoir réussi à comprendre sa politique super paisible et amicale envers le monde entier. Vous ne les remerciez pas assez de protéger Hong Kong de cette tempête de liberté. Les affairistes UDC, PLR et autre font des affaires sans suivre une obédience particulière. De mon expérience, les commentaires après minuit sont en général un peu mauvais.

  10. L’indiffėrence règne face au géant dont on ne voit pas assez la toute – puissance menaçante. C’est le cas des jeunes qui ne savent rien des années du communisme. Celui de la Chine avance masqué. Mais il avancera inexorablement pour gagner la maîtrise du monde. Alors il sera trop tard pour l’arrêter et les démocraties seront inpuissantes.

  11. Bonjour Madame Sandoz,
    Vous qui êtes professeure de droit, avez-vous consulté un juriste spécialisé en droit chinois avant de publier votre article ? Car certains connaisseurs de ce pays sont très prudents face au texte cité dans votre post. Vos mots et les réactions générées pourraient être condamnés par cette loi (apparemment très floue) et il se pourrait que vous risquiez donc la prison à vie et autres tortures si vous mettez un pied en Chine continentale ? Cela m’interroge bien plus que les Y ou les Z qui ne réagissent pas face à cette crise. C’est nous tous qui devrions être conscients que le gouvernement chinois condamne n’importe quelle démocratie par ce texte si ces flous se confirment !

  12. A ceux qui en doutaient encore , notre temps est en train de démontrer de manière spéctaculaire que la bienveillance a ses têtes, l’empathie ses préférences.

    Toutes les Victimes ne méritent pas de l’être.
    Toutes les misères ne sont pas dignes d’intérêt.

    Nos moralistes occidentaux ont l’indignation selective.

    Bref, rien de nouveau …

    « Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste
    Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit, je n’étais pas juif
    Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit, j’étais protestant…
    … Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait plus personne pour dire quelque chose »

    (Pasteur Martin Niemöller, Président des Eglises réformées de Hesse-Wassau. Partisan de l’arrivée d’Hitler puis résistant. Déporté à Dachau de 1938 à 1945)

  13. chère Suzette, pfff Madame Sandoz,je me réjouis déjà de votre prochain billet sur cet ami qui vous est proche, amoureux du Jodle autant que de Hodler, en nous expliquant quelle mouche stratège a piqué, ce pseudo-châtelain en réclamant et en pleine pandémie, le salaire qu’il avait refusé, il y a…? treize ans?

    Sauf erreur, quelques millions?
    Merci d’avance

    1. parce qu’il ne veut pas que l’Etat engage cet argent dans des campagnes politiques qu’il rejette (Le Temps)
      Peut-être veut-il le distribuer à “bon escient ” ?

      1. Mouais, après treize ans et en plein endettement pandémique de notre pays, ça me semble plutôt une réaction d’enfant gâté qui a cassé son jouet 🙂

      2. “Peut-être veut-il le distribuer à “bon escient ” ?”

        … ou pour promouvoir le yogourt à la carotte (histoire de faire oublier le goût du bâton). Güete Emmi Rüebeli mache schöni Bouebeli…

  14. On ne peut vous accuser, en tant que jurisconsulte émérite, d’une «mécompréhension profonde» de l’évolution législative et jurisprudentielle.
    On ne manifeste plus pour les droits portant sur les libertés inaliénables que tous les hommes ont et qui ne peuvent être réduites sans causer une réelle injustice. Mais on manifeste pour les «droits redistributifs» toujours plus nombreux que les gouvernements doivent accorder aux uns aux dépens des autres dans la société.
    Et ne dénonçons pas – sublime inversion inconsciente des valeurs – ce que les progressistes cherchent: le contrôle de la vie des autres par le pouvoir politique sur la société dont les techniques permettent également de maintenir un monde imaginaire dans lequel ils peuvent conserver leur conception d’eux-mêmes comme étant plus vertueux, plus sages et meilleurs que leurs semblables.

Répondre à François Gachoud, phil. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *