Chasse aux sorcières au CHUV

« Cela se passe le 13 de chaque mois à 19h30, à la chapelle du CHUV… depuis au moins une dizaine d’années », nous apprend le Temps du 27 mai. « Des croyants intégristes » sont invités à se rendre dans la chapelle du CHUV pour y prier pour « les crimes de l’avortement. ». « Des mesures sont annoncées… le service de sécurité a reçu l’instruction de fermer la chapelle le 13 du mois entre 19 et 20h ». « L’avortement est un droit… En tant que service de l’Etat, nous défendons la loi et ne voulons pas de prosélytisme dans nos locaux », dit le directeur, M. Leyvraz.

Quel prosélytisme ?

Cela fait dix ans que personne n’avait été dérangé par la prière de quelques croyants opposés à l’avortement puisqu’on en ignorait l’existence. On ne se souvient pas d’ailleurs d’avoir vu des manifestations au CHUV, à cause d’eux ; pourquoi est-ce que, tout à coup, la chapelle devrait être interdite à ces personnes-là ?

Le vrai danger ne viendrait-il pas d’intégristes pro-avortement ?

Découvrant tout-à coup l’existence de ces croyants – rattachés à Ecône ! Voilà le crime ! – les intégristes pro-avortement seraient-ils, eux, prêts à en venir aux mains pour affirmer leur credo abortif ? Est-ce de leur intégrisme que l’on se protège en punissant les autres ?

La loi ne supprime pas la question morale

L’avortement pose un problème moral important à certaines personnes. A notre connaissance, un médecin n’est d’ailleurs jamais tenu d’y procéder. Il doit toutefois informer une patiente de la possibilité légale de recourir à un avortement et lui indiquer éventuellement un confrère.

Les dispositions du code pénal relatives à l’avortement et à l’interruption non punissable de la grossesse n’ont pas effacé le questionnement moral qui sous-tend le sujet.

Il y a, dans les mesures annoncées par le CHUV, comme un petit relent de chasse aux sorcières !

 

 

 

 

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz

Suzette Sandoz est née en 1942, elle est professeur honoraire de droit de la famille et des successions, ancienne députée au Grand Conseil vaudois, ancienne conseillère nationale.

19 réponses à “Chasse aux sorcières au CHUV

  1. Bonjour,

    Je crois que la question concerne plutôt l’utilisation sans autorisation de locaux de l’Etat pour attaquer des lois.

    Alors même que je suis pour le droit à l’avortement tout en préférant qu’on arrive pas là, je ne vois pas pourquoi des personnes qui s’y opposent ne devraient pas pouvoir exprimer leur opinion.

    La question par rapport au CHUV est finalement très réglementaire. Ces personnes devraient pouvoir faire ce qu’ils ont fait, suite à une demande d’autorisation.

    1. Mr Gil O. G. parce que ces personnes qui s’y opposent avec leur croyance n’ont jamais ni aidé ni soutenu les femmes qui elles garderaient leurs enfants dans des conditions difficiles, bien au contraire, celles-ci se retrouvent rapidement stigmatisées……..

      Alors parler d’Amour ou de respect absolu de toute vie à venir se révèle un mensonge grossier dont la finalité n’a absolument rien à voir avec ce qui se passe dans le ventre ou dans la tête d’une femme mais cache bien une volonté politique et une idéologie de prise de pouvoir et de contrôle des esprits à travers des actions colonisatrices de l’espace public.

      Mgr Lefebrve n’a jamais eu la réputation d’être un “doux” et sa société ( sous wikipedia la FSSP X est nommée en tant que telle) est bien plus proche d’un mouvement de type sectaire. Notre pays malheureusement n’a pas encore de position très claire sur le sujet des mouvements et des dérives sectaires pour quelle raison en 2017 ? alors que nous savons les dégâts que toutes ces sectes et toutes les idéologies dites “rigides” peuvent faire sur les esprits humains et jusqu’à quelle folie ils arrivent et peuvent parfois entraîner les personnes de manière bien souvent et dramatique.

      1. Connaissez-vous les associations ” Mamma ” et ” Aide suisse pour la mère et l’enfant ” ?
        Ces prières pour la vie gênent surtout l’idéologie marxiste qui gangrène toute la société bien pensante, y compris une grande partie des églises.
        Voir l’œuvre du grand écrivain italien, Eugenio Corti, combattant l’avancée de l’antichristianisme communiste.
        Résistons à la dictature de la pensée unique marxiste, déguisée en agneau bien pensant.

        1. d’ailleurs on pourrait se poser la question de la “réelle intention” cachée de ces prieurs étant donné qu’ils sont aujourd’hui autant nombreux dans le monde politique à tous les niveaux.

          Pour ce qui est de l’avortement personne ne dira qu’il est une chose simple ou anodine, mais de ce que l’on sait si le délai est fixé à 3 mois, c’est que l’on sait aussi que l’âme ne “pénètre” le corps qu’au moment où celui-ci à pris forme humaine et pas avant, donc vers 4 mois.

          1. Chantal,
            En Suisse, une femme peut avorter jusqu’à la veille de l’accouchement, pour autant qu’elle trouve (ce qui n’est pas très difficile) un médecin qui atteste qu’elle se trouve dans un “état de détresse profonde” (article 119 alinéa 1 du Code pénal suisse).
            Jusqu’à la 12e semaine, elle peut avorter sur simple demande, en alléguant un “état de détresse” qui n’a pas besoin d’être prouvé par elle ni confirmé par un médecin (alinéa 2).
            Les “médecins” et les politiciens qui ont fixé ce seuil à 3 mois – pour des motifs de pure technique d’avortement – sont foncièrement matérialistes et ne croient aucunement qu’il existe quelque chose comme une “âme” qui entrerait dans le corps à un moment ou un autre de la grossesse.
            Enfin, c’est une pure calomnie de prétendre, comme vous le faites, que les opposants à l’avortement n’apportent aucune aide aux femmes enceintes. En effet, comme vous l’a déjà dit M. Tissot, il y a en Suisse deux associations (au moins) de personnes opposées à l’avortement qui ont précisément pour but de venir en aide aux femmes enceintes : SOS Futures Mamans et l’Aide Suisse pour la Mère et l’Enfant.
            Je vous remercie d’avance d’avoir l’honnêteté de tenir compte, à l’avenir, des précisions qui vous ont été données.

        2. @PAT. Marx est mort, le communisme ne survit que dans les titres de partis, quand au christianisme, il est souvent mieux défendu de l’extérieur que de l’intérieur de l’église. Dans quel univers fermé vivez-vous ?

          Je suis d’accord avec Madame Sandoz, la loi protège le libre choix et la question de la vie demeure. Tous celles et ceux accompagnants qui ont été confrontés à ce choix douloureux le savent.

          1. @JF N’ayez crainte, mon monde n’est pas fermé, mais réfléchi et désenvoûté.
            Certes, Marx est mort, néanmoins le marxisme infiltre toujours la société…
            Antonio Gramsci, l’intellectuel marxiste, secrétaire du parti communiste italien (1924-1926), « avait bien démontré aux siens que la conquête du pouvoir pouvait s’effectuer non pas par la voie léniniste de la révolution violente, mais par l’envoûtement, c’est-à-dire par le conditionnement progressif de tous les organes d’information – tels les journaux, la radio, télévision – et celui des institutions culturelles – telles les écoles, maisons d’éditions, théâtres, cinémas. Gramsci avait prévu, avec une extraordinaire lucidité, qu’une fois ce conditionnement réussi, les chrétiens eux-mêmes, devenus graduellement athées après avoir accepté l’analyse soi-disant neutre et scientifique que le marxisme fait de la réalité, se chargeraient d’éliminer le grand obstacle, à savoir la vision chrétienne de cette réalité. » Citation du ” Cheval rouge ” d’Eugenio Corti, p. 946.

  2. Il est malheureusement indispensable de rappeler le droit à certains croyants qui stigmatisent des professionnels de la santé en les traitant de criminels. La question morale qui fonde le droit à l’avortement est réglée depuis que notre société a réalisé que les femmes étaient toujours victimes d’actes inconsidérés voire violents d’hommes persuadés de leur bon droit d’imposer leur paternalisme. Le CHUV doit sévir contre toute personne qui utiliserait ses locaux pour insulter, même par prière ridicule interposée, ses collaborateurs. L’intégrisme reste l’apanage des églises, temples, mosquée et autres synagogues. La société civile ne condamne pas, mais sanctionne dans le respect des règles. Nulle idéologie, mais un pragmatisme ferme.

  3. “intégristes pro-avortement ” – et comment agissent-ils? Ils forcent les femmes qui n’avortent pas à se sentir coupables d’enfanter? Ou forcent-ils les femmes à avorter, par principe, ou autre chose?

    “Les dispositions du code pénal relatives à l’avortement et à l’interruption non punissable de la grossesse n’ont pas effacé le questionnement moral qui sous-tend le sujet.”
    Normal vu que le code pénal s’occupe des lois, pas de la morale. Logique, quoi.

  4. Le directeur a raison c’est du prosélytisme.
    La citation ci-dessous démontre comment le prétexte religieux est plus préoccupé de pouvoir qu’il ne veut bien se l’avouer ou nous l’avouer, le fait est très aisément vérifiable, il y a donc nécessité de réagir et d’éviter plus d’infiltrations.

    Éloge de la fuite (1976), Henri Laborit :

    “Beaucoup de chrétiens aujourd’hui se rallient à la doctrine marxiste car depuis les temps anciens, l’établissement ecclésiastique a signé des concordats successifs avec le pouvoir lorsqu’il n’a pas pu l’exercer lui-même. Il s’est rallié aux dominants de toutes les époques, alors que le Christ s’est promené à travers le monde en ralliant autour de lui les faibles et les dominés.”

  5. Cette réaction prouve que les hôpitaux sont très mal à l’aise avec l’avortement, dont la pratique par des médecins demeure, malgré tout, une violation du serment d’Hippocrate (d’autant plus qu’on en sait assez, aujourd’hui, sur la vie humaine, pour ne plus avoir de doute sur le fait qu’elle commence à la conception – question qui, à l’époque d’Hippocrate, était moins claire).
    Certes, l’avortement est légal en Suisse, à certaines conditions. Mais est-ce une raison valable pour interdire que des gens disent des prières à ce sujet? Si des catholiques prient contre la guerre (qui elle aussi peut être légale) dans la chapelle oecuménique d’une place d’armes ou lors d’un service religieux militaire, ou contre le nucléaire (qui est légal) dans l’espace de prière d’une centrale nucléaire, ou contre le travail le dimanche (légal dans certains cas) dans la chapelle oecuménique d’une usine qui tourne 24/24 7/7, ou contre l’aide au suicide (légale à certaines conditions), viendra-t-on les en interdire?
    Ou est-ce que la direction du CHUV pense que ces prières pourraient être efficaces, ce en quoi elle surpasse alors par sa foi la plupart des catholiques?…
    Ou est-ce que la direction du CHUV a à ce point oublié la position de l’Eglise catholique sur l’avortement (bravo aux évêques!) qu’elle puisse mettre une chapelle oecuménique à la disposition, notamment, des catholiques, et s’étonner ensuite des idées des catholiques qui y prient?
    Ou est-ce que la direction du CHUV viole les principes de la laïcité, ainsi que la liberté de croyance et de réunion des catholiques, en les empêchant de prier dans une chapelle oecuménique à cause du contenu de leur foi?

  6. Les religions n’ont pas le monopole de la morale, qu’elles regardent un peu le tort qu’elles ont apporté dans l’histoire des hommes au lieu de se mêler de ce qui ne les regarde pas. Les mères sont les seules à assumer la responsabilité de leur décision, personne ne leur vient en aide dans les faits !

  7. Merci infiniment chère Madame pour ce que je viens de découvrir sur votre blog.
    Vous avez su en quelques phrases, renvoyer dans les cordes ceux qui n’ont guère de tolérance envers les opinions des autres.Comme catholique -romain respectant les deux forme du rit romain (Motu Proprio du07.07.07 ) je vous remercie très sincèrement de votre prise de position dans l’affaire de la chapelle du CHUV:
    J’avais rédigé un article à ce propos sur mon blog <www.super-senior.ch/
    avant de lire le vôtre, et me suis permis de les regrouper ici.
    <http://www.super-senior.ch/blog-de-suzette-sandoz-messes-au-chuv-danger-integriste?utm_source=_ob_reader_admin&utm_medium=_ob_reader_admin_fr
    Excellent dimanche à vous, chère Madame,

  8. Bravo Madame Sandoz! Vous n’êtes pas seulement protestante, vous êtes tout simplement chrétienne.
    A noter tout de même qu’il aura fallu des écônards pour avoir le courgage de faire cette action, dans la discrétion et sans agresser personne faut-il le souligner, mais on peut être sur que qu’une multitude de protestants sentent la chose comme vous et n’en pensent pas moins.
    Je me rappelle que réçemment le théâtre ée Vidy, subventionné par nos impôts, avait présenté ce spectacle blasphématoire dans lequel des excréments sont déversés sur la face du Christ. Là aussi, il y avait eu une réaction chrétienne, et là aussi seuls les écônards s’étaient mouillés. Donc ces écônards, tout de même, on a besoin d’eux.
    En tous cas moi je peux vous dire une chose. J’aimais bien le théâtre de Vidy, fondé par Charles Apothéloz, mais désormais je n’y mettrai plus jamais les pieds. A moins bien sûr qu’il y ait une cérémonie d’exorcisme avec la participation de la direction du théâtre. Pareil pour le tunnel du Gothard. Je serais très mal à l’aise de prendre ce tunnel, après la messe noire qui a été dite en guise de cérémonie d’inauguration en présence des dirigeants de toute l’Europe. Là aussi, on espère qu’il y a des intégristes pour dire des prières discrètes au Gothard, et ainsi protéger les automobilistes contre la colère divine. Imagine-ton que les bureaucrates marxistes qui subventionnent la culture auraient subventionné ce spectacle à Vidy si c’était Mahomet, ou Allah, qui avait été offensé? Bien sûr que non!
    Cherchez l’erreur…
    On espère que la direction du CHUV permettra à ces croyants de continuer leurs prières. Sinon, on espère que les écônards auront un bon avocat qui saura faire appliquer le droit, qui protège la liberté religieuse, c’est à dire leur liberté de prier pour les intentions qu’ils jugent bonnes et meme du ça déplaît aux pro avortement. Et ce, même si en principe les “intégristes” eux-mêmes ne croient pas à la liberté religieuse.
    En conclusion je tiens à dire que moi-même j’ai sur la conscience un avortement et je ne suis pas une grenouille de bénitier, mais je commence à en avoir marre qu’on s’ingénie à bousiller les dernières traces de christianisme dans notre société.

  9. @Denis, merci pour vos précisions et concernant l’article du code pénal que vous citez et la possibilité qu’il “offre” oui cela est choquant, même très choquant, et ce serait donc là aussi que les mamans pourraient aller au terme de leur grossesse et confier ces enfants à des parents aimants si elles étaient au contraire entourées voir guidées ou mieux conseillées par le corps médical.

    Peut-être que cela ne sera plus quand on en aura fini avec cette sacro-sainte liberté individuelle qui permet aux personnes de ne faire que ce qu’elle veulent et non ce qu’elle doivent dans un cadre moral décent et viable ?

    Pour ce qui est de l’aide apportées aux mamans élevant seules leurs enfants là par contre je connais le problème pour l’avoir vécu de l’intérieur et bien non personne de l’église ou hors église n’est jamais venu proposer de l’aide, du soutien ou quoique ce soit d’autre, bien au contraire….

    Pour ce qui est des intégristes ils pourraient alors aussi aller prier devant le siège du Matin lorsque l’on constate les Unes choquantes et pas anodines du tout qu’ils osent afficher régulièrement et que tous les jeunes de Suisse Romande sont obligés de voir régulièrement : entre vendre sa virginité, partouzer entre ados, dire non au mariage parce qu’il serait mauvais………….on se demande quand cela va-t-il s’arrêter, sachant que c’est par de tels messages anodins que l’on atteint et manipule les esprits et que l’on les déstructure gravement. Ce qui en finalité est aussi très grave.

  10. Que cette “église” prie déjà pour ses victimes, qu’elle ne renvoie pas ses prêtres pédophiles dans d’autres pays afin de cacher ces horribles pratiques. Les enfants victimes de ses horreurs commises eux, sont dans ce monde et devront vivre leur vie d’adulte avec ces effroyables souvenirs. Ces prêtres entendent un coeur qui bat dans le ventre d’une future mère mais pas durant le viol qu’ils commettent une fois qu’il est né ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *