Et si les Conseils d’administration devenaient mixtes et inclusifs ?

Organes de gouvernance et de surveillance, sphère de décision stratégique, leur composition devrait être au cœur des réflexions et leur mixité est un atout indéniable démontré par de nombreuses études.

Vous me direz que la législation suisse entrée en vigueur en 2021 semble l’avoir compris, puisqu’elle recommande, pour les sociétés cotées de plus de 250 employés, un quota minimum de 30% de femmes au sein des conseils d’administration et de 20% au sein des comités de direction. On pourrait même rêver que cela s’étende à toute l’économie du pays.

Pourtant les progrès sont lents en Suisse…très lents.

Dans le cadre de nos activités, nous observons que, malgré une prise de conscience de plus en plus forte de la pertinence de renouveler les conseils d’administration de manière inclusive, progressiste et efficace, les processus de recherche et de nomination des membres sont encore très souvent approximatifs. Or, moins l’évaluation des compétences est réfléchie et formalisée, plus les biais de genre peuvent s’y engouffrer. Et c’est ainsi qu’en 2021, on entend encore qu’il serait « bien de faire entrer une femme dans le conseil pour apporter de la douceur » ou qu’on se demande s’il est vraiment possible de trouver une « femme compétente » … sans commentaire !

Alors si on s’accorde sur le rôle essentiel des conseils d’administration, en termes de gouvernance, de stratégie et d’exemplarité, on peut se demander ce qui retient les personnes qui ont la responsabilité des nominations, de ne pas saisir les opportunités magnifiques de rendre cet organe, cette équipe, plus performante, plus cohérente, plus en lien avec la société d’aujourd’hui. Cela implique deux étapes clés, d’une part d’identifier les besoins en termes de modes collaboratifs, de compétences et de savoir-être, d’autre part de réfléchir aux processus de recherche et de sélection des profils.

La mixité hommes / femmes fait partie des enjeux économiques, politiques et sociétaux en lien avec les besoins d’innovation de notre société, il n’existe pas de baguette magique dans les processus de transformation organisationnelle et culturelle, une équipe mixte au sein d’un organe stratégique est le résultat d’actions concrètes

Les entreprises publiques ou privées qui ont inscrit la mixité au cœur de leurs enjeux, convaincues de ses bienfaits et qui remettent en question les processus de sélection et de nomination d’un Conseil d’administration, envoient un signal de progrès et font preuve d’audace.

Parce que le pire, ce n’est pas d’avoir des biais, c’est de penser que l’on n’en a pas !

Sigolène Chavane

Manager de services durant 17 ans, puis consultante, formatrice et coach dans le domaine de la gestion de carrière et du management, elle est titulaire d’un Master en ‘Human Systems Engineering’. Co-fondatrice de l’association SEM Succès Egalité Mixité et de Artemia Women Executive Search, elle aime accompagner les organisations à plus de cohérence managériale et de diversité hommes/femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *