“L’œil du sport “

L'oeil du sportOui, c’est une très bonne idée pour les fêtes de fin d’année. Certes, vous allez faire des heureux ou des heureuses. Mais “l’œil du sport”, c’est bien autre chose qu’un cadeau, pour le plaisir d’offrir. Qu’un objet, posé au pied du sapin. Qu’un souhait écrit dans une lettre au Père Noël.

Ici, place à ceux qui ont bon pied, bon œil. Surtout bon œil. Par les témoignages, nous voici à découvrir ces faiseurs de clichés. Ces façonneurs d’émotions. Ces sculpteurs de l’intime. Ces capteurs de sensations. Nous voici au cœur de l’obturateur, au sein du déclencheur. Bienvenue chez le photographe de sport.

Ils ont l’obsession d’être là au bon endroit, au bon moment. Ils savent que la patience est maîtresse de réussite.  Et parce qu’ils ont tant d’histoires à nous conter, les voici bavards, loquace, au coin de la cheminée (c’est pour la période où sont écrites ses lignes.)

Posez-vous et laissez-vous prendre par leurs récits. Une façon, de mieux comprendre ces clichés au mille et une vue. Mais pas seulement. Ils se racontent aussi. Se dévoilent, un peu. On apprend, leurs parcours, leurs chemins de vie. Pas un identique. Ces gens sont souvent surprenants. Pour les plus érudits d’entre nous, on y parle, aussi, évolution technique. De l’ère de l’argentique, ils sont passés à celui du numérique. Point de nostalgie, ces gens-là, savent grandir, avancer, avec leur temps.

C’est une plongée dans l’histoire des sports. Et comme le précise, Jérôme Cazadieu, le directeur de la rédaction, en introduction : “c’est l’histoire de nos souvenirs”. Ce sont des photographies, mondialement connues. Vues et revues, mais que l’on a plaisir à retrouver… sous un autre angle.

Ce sont aussi des mots ! Même si une photo en vaut mille, comme ils disent. Ceux de Raymond Depardon, par exemple, dans un entretien passionnant. Mais aussi, ceux de la championne Clarisse Agbegnenou.

“J’aime le regard du photographe” – Clarisse Agbegnenou

Vous en verrez de toutes les couleurs. En noir et blanc, évidemment. La plupart des photographiés, des instantanés sont des têtes reconnus : Maradona, Platini, Anquetil, Pérec, Fédérer… et tant d’autres.

Il faut bien avouer, que le photographe de sport est rarement mis en avant. “L’œil du sport” vient corriger, cela. Ils ne sont plus des noms casés en bas de page, ils sont désormais des visages et des mots.

“Une belle photo, ce n’est jamais un hasard” – Raymond Depardon

Ce n’est pas un livre de photographies, c’est un livre de photographes ! Ayez l’œil !

 

L'oeil du sport“L’œil du sport”

Éditions Solar/L’Équipe

 

 

 

 

 

 

 

P.S : jusqu’au 24 décembre, je vous propose de plonger, je l’espère tous les jours, dans un ouvrage déjà évoqué ici ou pas. Et qui, me semble-t-il serait un joli cadeau de… Noël ! Pour le plaisir d’offrir !

Sebastien Beaujault

Rédacteur web freelance, ici je vous parle de littérature sportive. Et plus généralement de la culture et du sport. Du livre de sport, de la bande dessinée de sport et même, parfois, de documentaire sportif. Malheureux à plus de 3 mètres d'un livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *