Aux origines du phénomène complotiste (2/4)

Depuis la campagne de Donald Trump, durant sa présidence, au moment de l’assaut du Capitole par les adeptes du mouvement QAnon, et plus encore depuis le début de la pandémie de Covid-19, beaucoup a été dit sur le phénomène complotiste. Peut-être même trop. Mais la diversité des émissions, des articles et des ouvrages consacrés à ce sujet a au moins permis de comprendre une chose : il s’agit d’un phénomène complexe et multiforme, aux multiples causes, que l’on ne saurait réduire à un défaut de culture ou à un QI limité chez les adeptes de ses “théories”.

Phénomène social bien plus que psychologique ou cognitif, le développement du complotisme mérite dès lors que l’on s’interroge non seulement sur ce qu’il est et sur la manière dont il se manifeste, mais également sur ce qu’il traduit. Sur ce qu’il dit de notre monde, des inégalités économiques, sociales et cognitives qui traversent nos sociétés, comme autant de forces d’éclatement tristement révélées à la faveur des crises politiques et sanitaires récentes.

C’est pour cette raison qu’il nous a semblé utile de rassembler la diversité des points de vue et des travaux académiques sur la question, de les digérer et de les condenser dans une série de vidéos dont la description figure en bas de cet article et dont le second épisode vous est présenté ici (consultez ici l’article relatif au 1er épisode).

 

Aux origines du phénomène complotiste

Contrairement aux idées reçues, le complotisme est loin d’être un phénomène récent.

On trouve en effet des exemples de théories du complot tout au long de l’histoire, du Moyen-Âge à l’attentat du World Trade Center en passant par la Révolution française.

Les exemples en sont extrêmement variés mais, dans tous les cas, les supposés artisans du complot sont désignés : ce sont des individus, comme Bill Gates ou les Rockefeller, des organismes étatiques, comme l’ONU ou la CIA, des organisations secrètes, comme la franc-maçonnerie, et même parfois des groupes humains entiers, comme les juifs, les communistes ou, plus récemment, “les” écologistes. Ils sont accusés d’avoir volontairement déclenché des catastrophes ou d’avoir l’intention de le faire, dans leur intérêt propre.

Ces accusations sont portées sans preuves et même souvent à contrecourant des preuves, mais elles s’appuient sur des collections de faits isolés qui semblent donner du crédit à la théorie du complot. Dans certains cas, il n’y a même aucune preuve de catastrophe, aucun fait objectif. Comme lorsque le mouvement QAnon a récemment accusé le parti démocrate américain d’entretenir un réseau pédophile sous-terrain aux Etats-Unis.

Pour autant, il n’est pas aisé d’associer le complotisme à une cause unique.

Parce que des leviers de la pensée complotiste, il y en a beaucoup. Au contraire, à l’origine, il y a souvent des questionnements et des préoccupations très légitimes. Elles s’expriment simplement d’une mauvaise manière.

Il y a d’abord ceux et celles qui voient la marche du monde leur échapper et à qui cela fait peur, parce que cela se fait à l’encontre de leurs valeurs. Ils ont l’impression que la politique, l’économie et la science décident pour eux, ou plutôt contre eux, et ils n’ont pas toujours tort.

D’autres se sentent déclassé·es ou marginalisé·es et réalisent que leur sort est aux mains des élites, ce qui n’est pas toujours faux non plus. Les transformations du monde leur apparaissent comme un rouleau compresseur et ils ont besoin de désigner des boucs émissaires responsables de leurs maux. D’ailleurs, l’existence de vrais complots leur donne parfois raison !

Le terreau du complotisme est donc avant tout créé par le contexte social.

Les thèses complotistes apparaissent souvent absurdes à la plupart des gens. Pourquoi alors se propagent-elles si bien ?

Si les rumeurs ont toujours été véhiculées par de multiples canaux, les théories du complot du 21e siècle bénéficie de l’existence d’un accélérateur et d’une caisse de résonnance inédite : les réseaux sociaux. Par le truchement d’algorithmes perfectionnés, ils cherchent à tout prix à capter l’attention des internautes.

Certes, ils ne sont pas volontairement conçus pour encourager le complotisme, bien sûr. Mais comme ils propagent plus facilement les publications les plus partagées et les plus commentées, ils favorisent les interprétations les plus simples, et celles qui parlent directement aux gens. Ce faisant, ils enferment ces derniers dans des bulles d’informations concordantes.

Pourtant, les interprétations les plus parlantes ne sont pas toujours les plus justes… Et si on pouvait déjouer un complot mondial simplement en surfant sur Internet, ça se saurait !

“Les complotistes n’ont jamais raison de l’être,
mais ils ont parfois de bonnes raisons de l’être”.

Sans cautionner pour autant leur attitude, cette série de vidéos ne constitue ni un procès à charge, ni une attaque en règle contre les personnes qui peuvent être amenées à défendre des thèses non vérifiables et incriminant des puissants, accusant ces derniers de conspirer pour leur intérêt et contre celui de citoyen·nes opprimé·es. Elle constitue encore moins une tentative de faire passer pour du complotisme, en vue de les dénigrer, les discours critiques envers les médias ou les gouvernements. Elle prétend au contraire qu’il est possible d’exercer son esprit critique sans être complotiste, thème qui fait spécifiquement l’objet de l’une des 4 vidéos de la série.

Par ce travail, nous tentons toutefois de montrer en quoi ces discours critiques, souvent portés par des préoccupations légitimes, ne sont intellectuellement pas acceptables lorsqu’ils prennent certaines formes et adoptent certaines méthodes. Lesquelles ? Celles-là même que nous nous sommes efforcés de caractériser aussi finement que possible, pour permettre à tout un chacun de comprendre ce que désignent vraiment les termes “complotisme” et “conspirationnisme”.

Une dernière précaution encore : même si le mouvement dit “antivax” se nourrit de nombreux argumentaires complotistes, alimentés eux-mêmes par un raz-de-marée de désinformation sur les réseaux sociaux, il n’est pas réductible à ce phénomène, qu’il dépasse très largement. On peut en effet être contre la vaccination (ou contre le pass sanitaire) et invoquer pour cela des arguments qui ne relèvent pas du complotisme.

“REVEILLEZ-VOUS !” – Une playlist de la chaîne Savoirs en Société

Nourrie par de nombreuses références à la littérature scientifique, cette série de 8 vidéos de la chaîne www.savoirs-en-societe.ch aborde la thématique du phénomène complotiste en 4 temps :

  1. Spécificités du discours complotiste
  2. Aux origines du phénomène complotiste
  3. Pensée complotiste et pensée critique
  4. Réagir aux argumentaires complotistes

Les internautes y sont successivement invité·es à :

  1. Reconnaître les éléments de langage et les biais argumentatifs propres aux discours complotistes
  2. Comprendre les origines historiques et sociologiques du phénomène
  3. Analyser la nature et les spécificités de la pensée complotiste, et ce qui la distingue de la pensée critique
  4. Concevoir des stratégies de réaction aux argumentaires complotistes et de résistance à leur développement.

Chacun des thèmes traité est constitué systématiquement d’une présentation détaillée, suivie d’un résumé sous la forme d’un court film d’animation. Dans la description de chacune des vidéos thématiques se trouve également un texte résumé du sujet traité.

A nos ami·es lecteurs et lectrices

La question du complotisme, parce qu’elle fait référence à des questions socialement vives qui nourrissent des clivages désormais profonds dans notre société, a tendance à susciter facilement des réactions épidermiques. Ce texte et les vidéos associées constituent certes une tentative argumentée de tracer une ligne rouge entre un discours crédible et un argumentaire inacceptable, mais ils tentent surtout d’expliciter les rouages et les fondements du phénomène, et en aucun cas d’en dénigrer les représentants (du moins lorsque leurs “théories” ne sont pas objectivement abracadabrantesques).

Les idées présentées ici sont issues de réflexions personnelles nourries par la littérature académique mais, bien entendu, chacun·e est invité·e à les commenter et à les critiquer. L’espace de commentaires de cet article est prévu pour cela. Toutefois, afin de préserver un dialogue constructif et des échanges sereins, nous précisons d’emblée qu’aucun commentaire agressif, irrespectueux ou contraire aux règles de la bienséance ne sera validé lors du processus de modération. Nous vous demandons également de bien vouloir éviter les commentaires anonymes ; nous nous réservons le droit de bloquer tout propos rédigé sous pseudo ou avec une fausse adresse e-mail.

Richard-Emmanuel Eastes

Responsable du Service d'Appui et de Développement Académique et Pédagogique (SADAP) de la Haute Ecole spécialisée de Suisse Occidentale (HES-SO, Delémont)   //   Membre associé du Laboratoire d'Etude des Sciences et des Techniques (STS Lab) de la Faculté des Sciences Sociales et Politiques de l'Université de Lausanne (UNIL)   //   Lead scientist chez Gjosa SA (Bienne) // Consultant en Communication scientifique & Ingénierie cognitive, CEO de la société SEGALLIS (Sorvilier)   // Partenaire académique de la société Creaholic (Bienne)   //   Président de l'association de médiation culturelle musicale Usinesonore (Bienne)

22 réponses à “Aux origines du phénomène complotiste (2/4)

  1. Bonjour,

    Merci pour ce beau billet. Cela dit, sans vouloir préjuger de vos intentions, votre travail s’inscrit dans une longue tradition réactionnaire des élites (financières et culturelles) face à l’érosion perçue de leur pouvoir symbolique (voir notamment à ce sujet Christopher Lasch).

    Dans ce cadre, l’appellation ‘complotiste’ et la lutte contre ledit phénomène dit beaucoup plus de la relation de ces discours à l’ordre établit, l’establishment et la conformité. Ce trait n’est pas mutuellement exclusif d’un antiscientifisme croissant, et vient même le renforcer, notamment car l’intention perçue de ces discours n’est pas de faire grandir l’esprit critique, mais de maintenir un système de pouvoir.

    Un indicateur de l’unidirectionnalité du recul critique des discours anticomplotistes est le passage sous silence de la fabrique du consentement théorisée par Chomsky. Sans préjuger de vos intentions, force est de constater que la lutte contre les fakes news coexiste très bien avec la volonté du renforcement de l’hégémonie d’un pouvoir politico-culturello-médiatique, qui n’est par définition en incapacité à penser contre lui-même.

    Cordialement,
    G.C.

  2. La frontière entre la pensée critique et la penseé complotiste est de l’épaisseur d’une feuille de papier , mais sa profondeur est celle d’un gouffre sans fin … Une image en dit plus qu’on long discours … ” Combien de fois peut on tourner le tête … , et dire qu’on a rien vu … ? ” Bob Dylan ….Permettez moi le lien d’ un tableau … Merci , je vous serre contre mon coeur …. Serge , Montpellier , Occitanie , France le 21 décembre 2021; ( soleil froid ) http://www.galerie-com.com/oeuvre/-noel-2021-…-ou-la-paranoia-de-la-gerontocratie-…-/469519/ http://www.galerie-com.com/oeuvre/-la-fille-de-modigliani-…-dec.-2021-/469331/

  3. Merci pour cette excellente et inspirante leçon. D’origine Suisse romande je vis depuis plus de 50 ans en Allemagne, et je suis confronté à une propension majoritaire étonnamment tenace à croire tout ce que les scientifiques « mainstream », ou ceux qui ont aujourd’hui le dessus, par exemple ceux du « lobby coroniste », propagent et qui au fond font la même chose que les lanceurs de « fake news » pour discréditer tous ceux qui émettent ne serait-ce qu’une timide critique envers la politique officielle. Je trouve déjà simplement en votre texte un excellent support d’argumentation et de défense que j’ai tout de suite traduit en allemand avec l’aide de Deepl.com. pour, si vous me le permettez, le propager parmi mes amis et connaissances, surtout parmi ceux qui s’entêtent à me harceler jusqu’à la menace d’une rupture de relation. Evidemment ce serait encore mieux ou plus complet, si toute votre « leçon » sur le complotisme (donc les vidéos) était en Allemand. Mais en tous cas, c’est déjà ça ! Bravo

    1. Cher Monsieur.
      Je vous remercie pour votre message mais je ne suis pas du tout sûr que vous puissiez trouver dans mon texte de quoi mettre sur le même plan les scientifiques et les lanceurs de fake news, ni que vous puissiez y puiser quoi que ce soit qui atteste de l’existence d’un “lobby coroniste”.
      Qui sait comment fonctionne la démarche scientifique sait également que les “scientifiques mainstream” n’existent pas. La recherche procède d’une méthodologie rigoureuse, qui recherche les preuves de ce qu’elle avance, complétée par un douloureux processus de soumission des résultats produits au jugement des pairs. Ce processus dit de “peer reviewing” permet de s’assurer que si un·e scientifique produit une idée révolutionnaire, elle sera adoptée si elle est correcte et rejetée si elle est fausse.
      Ainsi, un·e “scientifique mainstream” ne le resterait pas longtemps : soit il·elle aurait raison et il·elle deviendrait “mainstream” par le simple revirement de l’ensemble de sa communauté, soit il·elle aurait tort et son idée serait rapidement invalidée.
      Le problème avec la démarche scientifique, c’est qu’elle ne produit pas toujours les résultats que l’on aimerait voir : les chutes de mortalité grâce au vaccin lorsqu’on est antivax, l’influence des activités humaines sur le climat lorsqu’on est climatosceptique, les méfaits du tabac lorsqu’on est cigarettier…
      De gros efforts sont déployés pour tenter de récuser ces résultats. Mais un fait est un fait et, depuis quelques siècles, la science a appris à développer des approches robustes. Tellement robustes que vous pouvez communiquer en temps réel avec un néo-zélandais à l’aide d’un objet qui tient dans votre poche.
      Alors vous pouvez faire confiance aux “scientifiques mainstream” : s’ils le sont, c’est probablement qu’ils n’ont pas tout à fait tort.
      Très cordialement,
      RE Eastes.

  4. Le problème du complotisme, et donc sa solution, est extrêmement simple:

    Pour faire disparaître le fléau du complotisme, il suffit que les comploteurs cessent de comploter!

    Le complotisme s’arrêtera instantanément.

    Hélas, ce n’est pas demain la veille.

    CQFD

    1. Bonjour et merci pour votre message.
      Je suis pourtant en total désaccord avec vous.
      Si vous lisez l’article et visionnez les 4 vidéos que j’ai produites et qui rassemblent un grand nombre de travaux d’analyse du phénomène complotiste, vous pourrez constater une forte décorrélation entre le complotisme (qui consiste à voir des complots là où ils n’existent pas, ou plutôt à considérer que le monde est géré par un vaste complot) et l’existence réelle de complots. Le complotisme n’est pas une réaction à ces derniers mais à divers éléments d’ordre psychosocial de la part des personnes qui en sont les victimes. Il pourrait dès lors très bien y avoir du complotisme sans aucun complot.
      Bien cordialement,
      RE Eastes.

  5. Pour nous en tenir aux quatre points que vous mentionnez, au sujet du premier (le “langage complotiste”), nul besoin d’en chercher loin des exemples, semble-t-il. Certains blogs du Temps n’en offrent-ils pas de véritables morceaux d’anthologie? Je me suis amusé sur l’un d’eux à relever, dans un seul article, tous les commentaires qui mentionnent le “Big Pharma” et ses dérivés qu’on pourrait grouper sous l’invariant à connotation complotiste de “Pharmagate” (“lobby pharma”, “soumission des Etats à l’industrie pharmaceutique”, “tous les états… achetés par la pharma”, “Pharmas qui souhaitent diriger le monde et utiliser tous les humains sans exception”, “dictature vaccinale”, etc.). En voici la liste, que j’ai imaginée sous forme de dialogue entre les intervenants (vous l’abrégerez au besoin):

    – …big Pharma aurait vraiment tort de se gêner. Ils peuvent tout se permettre, n’importe quel crime.
    – …nous ne sommes plus en démocratie. Nous sommes en dictature vaccinale. Et c’est Big Pharma qui a le pouvoir. Les autorités sont à la solde du lobby pharma.
    – …la Task Force Covid, l’OFSP, Swissmedics, etc. […] sont payés par la Pharma.
    – Je ne reconnais plus mon pays. Jamais je n’aurais cru que nous puissions être gouvernés par une association de malfaiteurs qui veut notre mal. […] Ils veulent le bien de la Pharma et de la dictaure (sic) mondiale de contrôle total par traçage QR Code etc., ça c’est sûr. Mais ils veulent le mal des citoyens et ils nous privent de nos libertés élémentaires.
    – Les autorités fédérales dévoilent leur vrai visage et leur vraie fonction: VRP des pharmas prêts à toutes les bassesses pour plaire à leurs marionnettistes.
    – …soumission,servilité,tout d’abord au PLR et,bien sûr,aux lobbys de la banque,pharma,matières premières,etc,etc.
    -…vous vous êtes fait avoir sur toute la ligne […]… on vous a mis en danger votre santé sous prétexte de vous protéger et ce pourquoi: pour booster les bénéfices de l’industrie pharmaceutique.
    – Pourquoi […] prendre la défense des empoisonneurs de la Pharma? […]. Il y a des abus. Il y a des contrats scandaleux avec l’état pour exonérer les fabricants de toute responsabilité. Il y a une absence totale de scrupules de fabricants de médicaments. Il y a eu tant de scandales. ils ont été si souvent pris la main dans le sac et condamnés. Et encore on ne sait pas tout. C’est une certitude. Actuellement le zèle des pouvoirs publics pour forcer les gens à se laisser piquer alors que cette piqure met clairement vleur (sic) vie en danger, est suspecte. très suspecte. […]… tout cela pue la m…
    -…non, nous ne sommes plus en démocratie. Nous sommes en dictature vaccinale. Et c’est Big Pharma qui a le pouvoir. Les autorités sont à la solde du lobby pharma. Les lobbyistes donneurs d’ordre sont durs, implacables, ils sont exigeants. Ils exigent du chiffre et qu’on écoule les stocks.
    – Et je suis tout à fait en accord pour les futures enquêtes contre tous ces dirigeants fortement corrompus par les Pharmas, à tous les niveaux cela va sans dire. Sans exception.
    – LETEMPS.CH n’est pas une source digne de foi car cet organe de presse apoartient (sic) au libby (re-sic) Oharma (re-re-sic) (Fondation Aventinus).
    LE TEMPS = PHARMA !
    La campagne du Temps en faveur du vaccin qui tue est écœurante.
    -…dans les grands médias il y a une unanimité de propagande pro vaccin qui est choquante (et qui s’explique par les pressions économiques de la toute puissante Pharma).
    – On leur a lavé le cerveau dans le sens voulu par la Pharma.
    -…l’OFSP et la scandaleuse Task Force, qui n’est qu’un lobby au services des intérêts commerciaux de la Pharma.
    -…il y a eu aussi de très nombreux scandales qui ont mis en évidence les pratiques crapuleuses et sans scrupules de ces grandes entreprises, surtout Pfizer qui a été condamnée plusieurs fois à des amendes de milliards. Mais ils continuent, tant il y a gros à gagner en corrompant les gouvernements.
    -…je n’ai encore cédé ni à la pression des pénalités sociales, ni à la pression des girouettes néo-vaccinées, pas plus qu’aux injonctions des lobbies médico-pharma-bureaucratiques.
    -Abus de pouvoir. Tout à fait. Pharmas qui souhaitent diriger le monde et utiliser tous les humains sans exception. il sera très difficile d’obtenir un avis sincère et d’emblée non-corrompu.
    -Les médias sont privés de conscience, exactement comme les Pharmas. Le couple parfait.
    -…toute cette masse publicitaire financée en douce par des Pharmas qui souhaitent diriger le monde et utiliser tous les humains sans exception.
    -…la politique et les discours ont été dictés par la pharma en fonction de ses propres intérêts. L’information a été impunément manipulée.
    -Toute cette affaire est un scandale inimaginable qui démontre à quel point les états, tous les états, sont achetés par la Pharma.
    -Tant qu’on refusera de soigner les gens avec des traitements non-spécifiques qui marchent, la 3e, 4e, 5e, 6e, Xe dose seront indispensables pour le plus grand bonheur des pharmas et de leurs actionnaires qui se soucient de la santé des peuples comme de leurs dernières chaussettes.
    -…les Pharmas […] d’habitude ne s’intéressent absolument pas aux souffrances générées au sein des populations mais plutôt aux trillions engrangés.
    -Mais enfin, il faut ce qu’il faut pour booster les bénéfices de la pharma et introduire le système de contrôle social à la chinoise. Double bidouche, comme dirait l’autre.

    (in: Suzette Sandoz, “Question de pur bon sens”, Le Temps du 22 octobre 2021 – https://blogs.letemps.ch/suzette-sandoz/2021/10/).

    Nous n’avons le droit ni de juger, ni de critiquer de tels propos. Nous ne pouvons que faire des constats. Or, l’un des premiers constats qui vient à l’esprit de quiconque à un minimum de notions de psychiatrie est qu’un tel discours s’apparente fort à ce que les psychiatres appellent délire d’interprétation (ou délire systèmique), défini pour la première fois par Paul Sérieux (non, ce n’est pas de la rigolade) en 1910 dans son étude intitulée “Le délire d’interprétation et la folie systématisée:

    “Sous cette dénomination nous groupons une catégorie de déséquilibrés qui arrivent à forger un roman délirant grâce à la multiplicité de leurs erreurs de jugement, à la signification personnelle qu’ils donnent aux sensations ou aux événements les plus fortuits. C’est seulement à l’aide d’interprétations fausses que se fixe et se développe ce roman souvent très simple, parfois fort compliqué. Les troubles sensoriels, les hallucinations auditives et cénesthésiques qui jouent un rôle si prépondérant dans
    d’autres psychoses systématisées, font habituellement défaut. Les interprétateurs ne sont pas des hallucinés. D’autre part ils ne deviennent jamais déments, c’est-à-dire que, par lui-même,
    le délire d’interprétation n’entraîne aucun affaiblissement de l’intelligence.”
    (Paul Sérieux, “Le délire d’interprétation et la folie systématisée” In: L’année psychologique, 1910 vol. 17. pp. 251-269 ; doi : https://doi.org/10.3406/psy.1910.7278).

    Sur les origines du phénomène complotiste (point 2), il y aurait sans doute beaucoup à dire. Ne remonte-t-il pas à la plus haute antiquité? Les premiers chrétiens réunis dans les catacombes n’étaient-ils pas des complotistes? Le Pacte de 1291 ne mentionne nulle part le mot “Confédérés” (Confederati) mais celui de “conjurati”. En France, puisque vous mentionnez les “Complots de l’aristocratie”), qui a fait le révolution sinon les aristocrates? N’est-ce pas le même marquis de Lafayette qui ouvre les Etats-généraux le 5 mai 1789 et présente au peuple quarante après le roi Louis-Philippe Bourbon (que Roland Barthes appelait “Bourbeux”) depuis le balcon de son hôtel de Nice?

    La révolution américaine, prélude a 1789, n’a-t-elle pas été faite par des aristocrates nourris des Lumières? La première révolution russe, celle de 1825, dite “révolution décabriste”, a-t-elle eu d’autres auteurs que les nobles de l’armée et de la marine de retour des campagnes napoléoniennes? En Allemagne, Hitler aurait-il jamais pu prendre le pouvoir sans le soutien financier des banques, de la grande industrie (Krupp, Daimler, Agfa IG, Opel, etc.) et de la noblesse traditionnelle allemande qui a commis l’erreur de croire qu’elle contrôler le parti nazi pour reprendre le pouvoir après la révolution de 1918 et le bref intermède de la République de Weimar?

    Mais ce qui surprend surtout par rapport à ces précédents historiques connus, dans les théories complotistes actuelles, n’est-ce pas qu’elles attribuent au pouvoir en place le rôle de complotiste, alors que dans tous les cas cités c’est toujours une minorité qui a organisé la résistance au pouvoir établi? N’y a-t-il pas là un paradoxe à étudier?

    Peut-être à l’occasion de la parution des thèmes 3 et 4?

  6. Si des comploteurs dénoncent un complot vrai , que le temps mettra en lumière aux yeux de tous … Les premiers ont donc un bon esprit critique … Votre Ex. de la Pharma ne tient pas , car lorsque il sera avéré que les vaccins ont été contre productifs , et nocifs … Et que des chefs d’Etat se sont enrichis avec … On ne peut quantifier la vérité … , par contre , elle peut changer de place avec le temps … La frontière épaisse comme une feuille de papier ( entre l’esprit critique et l’esprit de complotisme ) se dépace avec le temps , et la clarté qu’il apporte à notre compréhension … et un coup de vent peut la retourner , cette frontière fine , comme une crêpe … Comme si Dieu nous jouait des Tours … et voulait redistrbuer les cartes de ceux qui se prénent pour Lui … ” Tous les grands empires et civilisations se sont crus immortels , egyptien , romain , perse , ottoman , maya , azteque , inca … et tous ont disparus et ont été engloutis … Voilà ce qu’est l’Histoire : des émergences et des effondrements , des periodes calmes et des catacyismes , des bifurcations , des tourbillons d’emergences inattendues … Au sein des périodes noires , des graines d’espoir surgissent … Apprendre à penser cela , voilà l’esprit de la complexité … ” Edgar Morin …. ” Prenez parti pour les forces positives , les forces d’union , d’ association , d’amour , et luttez contre toutes les forces de destruction , de haine et de mépris …! … La lutte d’Eros et Thanatos … Edgar Morin ( 100 ans ) . Je vous serre contre mon coeur … Serge , Montpellier , Occitanie, France , le 22 décembre 2021 . http://www.galerie-com.com/oeuvre/-pret-pour-la-redistribution-des-cartes-…-/467400/ http://www.galerie-com.com/oeuvre/-le-centenaire-lucide-…-edgar-morin-100-ans-/454268/

    1. Monsieur. Vous confondez comploteurs et complotistes mais je comprends votre propos. Hélas non, le complotisme est la traduction d’un esprit critique dévoyé, qui part parfois de pressentiments justes, d’impressions légitimes, mais qui s’exprime de manière totalement contreproductive. Parfois, une théorie du complot parvient à s’approcher d’un complot véritable. Mais c’est en général par hasard. Car s’il était possible de démonter un complot depuis son salon et sa page FB, plutôt que par un travail d’enquête judiciaire ou journalistique, ça se saurait.
      Donc non, on ne peut pas retourner la frontière entre l’esprit critique des lumières et l’esprit complotiste obscurantiste. Convoquer Edgard Morin pour soutenir une telle idée est particulièrement cynique et, pour le connaître personnellement, je peux vous affirmer qu’il ne serait pas d’accord avec vous.

  7. @ F . T.

    Bravo pour la belle énumération. Vous avez du courage de vous coltiner tous ces propos d’affreux complotistes. Ceci dit, j’ai une question à vous poser: il est définitivement prouvé que l’hydroxychloroquine, l’ivermectine, combinés avec un antibiotique comme l’azithromycine, des macrolides, des vitamines c, d, etc., et du zinc, sont extrêmement efficaces pour guérir le covid. Les gouvernements de nos pays ont interdit ces traitements ce qui est manifestement criminel et constitue une mise en dangere de la santé publique, et une non assistance à personne en danger.

    Bien entendu il n’y a aucun complot ni aucune corruption là derrière, pas même de conflits d’intérêts. Mais je voudrais quand même vous demander: comment pouvez-vous expliquer ces décisions criminelles des pouvoirs publics ?

    Merci d’avance, si vous répoindez à ma question, de ne pas répondre à côté du sujet

    1. Je vous remercie pour votre commentaire. Un commentaire pour le moins paradoxal puisqu’il reconnaît l’existence de théories complotistes fumeuses avant de développer l’une des plus actuelles d’entre elles : le mythe de l’efficacité de l’hydroxychloroquine.

      Ayant dit ceci, je crains que vous ne jugiez que je réponds “à côté” mais je vais pourtant répondre dans le coeur du sujet : la phrase “il est définitivement prouvé que l’hydroxychloroquine, l’ivermectine, combinés avec un antibiotique comme l’azithromycine, des macrolides, des vitamines c, d, etc., et du zinc” est non seulement fausse (ceci n’a aucunement été prouvé et je vous met au défi de me convaincre du contraire) mais il se trouve qu’il a en outre été prouvé que ces molécules étaient parfaitement inefficaces.

      Tout dépend, évidemment, de ce que vous entendez par “prouvé” et la question pourrait bien glisser sur le terrain épistémologique : la “preuve” de l’efficacité de n’importe quel médicament s’obtient par des protocoles épidémiologiques rigoureux, réalisés sur des cohortes nombreuses, en aveugle et en double-aveugle. Elle se renforce par la comparaison desdites études entre elles et finit par des conclusions qui s’expriment en termes de protection contre la maladie et ses formes graves, ainsi que d’effets secondaires.

      La “preuve” de l’efficacité d’un médicament ne s’obtient pas, en revanche, par les témoignages, les post FB, les vidéos youtube et les intimes convictions.

      Je trouve particulièrement stupéfiant qu’il y ait encore des gens qui croient en l’efficacité de ces antiparasitaires (pour certains d’origine vétérinaire et dangereux) alors que la preuve de leur inefficacité n’est plus à faire. Lisez donc les études scientifiques sur le sujet ! Pourquoi ingérer des pesticides inutiles alors que nous disposons d’un vaccin qui, grâce à la technologie à ARNm, n’implique même plus d’inoculer de virus atténué ? Un vaccin qui, justement, n’a pour rôle que de stimuler les défenses immunitaires naturelles de l’organisme ?

      Dès lors, parler de “décisions criminelles” est totalement absurde. Pourquoi des gouvernements, informés par les meilleurs experts scientifiques de leurs pays respectifs, prendraient-ils des décisions qui vont à l’encontre de la santé de leurs populations ? Ne croyez-vous pas que leurs moindres faits et gestes sont surveillés et que la moindre erreur leur sera fatale ? A moins de considérer que TOUS les gouvernements occidentaux (mais pas celui des dictateurs pro-hydroxychloroquine comme Bolsonaro, bien entendu) seraient corrompus (quel que soit leur bord politique), mais aussi TOUTE la communauté scientifique (des centaines de milliers de personnes), bien sûr.

      Tout ceci n’a aucun sens. Et cette fixette sur l’hydroxycholoroquine, alors que des centaines de traitements alternatifs au vaccin sont à l’étude avec des résultats prometteurs, eux, est totalement aberrante.

      Source : https://sciencetaskforce.ch/fr/policy-brief/medicaments-pour-traiter-le-covid-19/

    2. Sur ’hydroxychloroquine et l’ivermectine, M. Eastes vous a répondu de manière claire et complète. Je n’ai rien à ajouter à un débat qui a déjà été mené “ad nauseam” dans la presse et sur les réseaux sociaux. Toutefois, si vous lisez l’anglais, cet article de WIRED, intitulé “The Strange and Twisted Tale of Hydroxychloroquine” (https://www.wired.com/story/hydroxychloroquine-covid-19-strange-twisted-tale/), pourra peut-être vous intéresser.

      Cordialement,

      FT

  8. Vous êtes un diffuseur de fake news et un négationniste de la vérité sanitaire. Vous vous rendez complice du crime consistant à condamner à mort des millions de gens en refusant de les soigner avec les médicaments qui ont fait la preuve de leur efficacité (alors que le vaccin a fait la preuve de son inefficacité puisqu’aujourd’hui, selon les statistiques officielles françaises 63% des morts du covid sont des vaccinés, 37% seulement des non vaccinés).

    L’une des preuves de l’efficacité des thérapies dont j’ai parlé est le fait que l’état d’Uttar Pradesh en Inde (240 millions d’habitants) est devenu Covid free grâce à ces thérapies. (Cet état a d’ailleurs un taux de vaccination très bas. Environ 15%. Heureusement pour eux puisque le vaccin ne sert à rien. Il est même nocif comme le prouve la statistique française susmentionnée).

    Que voulez vous de plus comme preuve?

    Il y a en outre d’innombrables études scientifiques qui prouvent l’efficacité de ces thérapies. Renseignez-vous.

    1. Monsieur.

      J’ai d’abord hésite à valider votre commentaire fantaisiste et insultant, mais c’est finalement vous qu’il déshonore et vos propos qu’il décrédibilise.

      Vos chiffres sont faux et je suppose que vous le savez. Preuve en est que vous n’êtes pas capable de citer une seule source crédible qui puisse en attester.

      Et non, il n’existe pas « d’innombrables études scientifiques qui prouvent l’efficacité de ces thérapies ». Sans quoi vous pourriez en communiquer les références bibliographiques.

      Pour votre information, pour pouvoir citer un pourcentage, il faut qu’il y ait eu une mesure. Et que cette mesure ait été reportée dans un rapport d’étude. Et que cette étude ait été réalisée par un organisme digne de confiance, avant d’être publiée. C’est ce nous faisons, nous, chercheurs et chercheuses, en respectant une déontologie scientifique rigoureuse.

      Vous pouvez affirmer n’importe quoi avec la plus grande conviction, cela ne vous donnera pas raison pour autant.

      Quant à l’Uttar Pradesh, il faut être particulièrement bobet pour tomber dans le panneau de la propagande de Narendra Modi, qui se sert de cet état soi-disant « covid free » pour glorifier sa politique ultranationaliste en dépit d’une situation sanitaire catastrophique. Il n’est pas besoin de lire des choses bien compliquées pour s’en rendre compte : https://www.lepoint.fr/monde/covid-19-ces-milliers-de-morts-que-l-inde-ne-compte-pas-02-05-2021-2424529_24.php

      « Renseignez-vous » ? Pitié…

    2. “‘Dead bodies all over’: Lucknow funerals tell a story starkly different from UP govt’s claims” – The Print, New Delhi, 15 avril 2021 (https://theprint.in/india/dead-bodies-all-over-lucknow-funerals-tell-a-story-starkly-different-from-up-govts-claims/640741/).

      “Not just Maharashtra, shortage of vaccines in Uttar Pradesh, too” – The Economic Times, Mumbai (Inde), 9 avril 2021.

      “”Are We Animals?”: COVID Patients On “Inhuman Conditions” At UP Hospital ” – New Dehli Television (NDTV), 29 mai 2020.

      “Covid in Uttar Pradesh: Coronavirus overwhelms India’s most populous state
      India is reeling under a severe second wave of Covid-19 and many states are struggling to cope with the rising numbers. Uttar Pradesh, India’s most populous state, is among the worst affected in the country and its people are suffering even as authorities insist the situation is under control, reports the BBC’s Geeta Pandey.” – BBC, Lucknow City, 20 avril 2021.

      “There is no scientific basis for claims of ivermectin’s success in Uttar Pradesh,” India
      Claims regarding the supposed success of ivermectin in preventing COVID-19 in India have been around for months, and have recently popped up again as India’s case numbers subside. India stopped recommending the use of ivermectin for management of the virus in September, citing a lack of scientific evidence of its benefits.
      In the U.S., the Food and Drug Administration has approved ivermectin for use in humans for treating such things as parasitic worms, head lice and rosacea, but advises against taking it to prevent or treat the coronavirus. – Poynter, 16 novembre 2021 (https://www.poynter.org/fact-checking/2021/there-is-no-scientific-basis-for-claims-of-ivermectins-success-in-uttar-pradesh-india/).

      “April 12 to April 18:
      As deaths begin to mount, the CM’s office tweets, ‘There is no need to worry about Covid…’
      The very next day, the chief minister’s official handle declared, “There is no need to worry about Covid, the Uttar Pradesh government is with you.”
       
      April 20 to April 27:
      As hospitals were running out of oxygen, the CM’s office was saying ‘there is no shortage’.

      Overworked Lucknow Hospitals have No Time for COVID-19 Protocols
      Visitors are unmonitored. Patient attendants serve as nurses. But bodies cannot be released for funerals without an undertaking for pandemic-appropriate behaviour.

      How UP Panchayat Polls, Held Without COVID Protocols, Proved Fatal for Over 1,500 Teachers
      The UP government ignored repeated appeals from the teachers’ unions to delay the polls, making it compulsory for teachers to attend poll duties and resulting in at least 1,621 deaths due to COVID-19.
      May 10 to May 18:
      As hundreds of bodies flow down the Ganga, CM’s office boasts of #yogiji_ka_up_model
      (Tandis que des centaines de cadavres dérivent sur le Gange, le Premier Ministre souhaite le bien du monde). -The WIRE, New Dehli, 8 juin 2021.

      “Le Gange, cimetière fantôme d’un carnage sanitaire
      Inde
      Après avoir dévasté les grandes villes, la vague meurtrière de Covid-19 frappe l’Inde rurale, et notamment l’Uttar Pradesh où des cadavres sont découverts par centaines le long du Gange.”

      Le Temps, 21 mai 2021 (https://www.letemps.ch/monde/gange-cimetiere-fantome-dun-carnage-sanitaire).

      Un modèle, l’Utar Pradesh, vraiment?

      Qui donc diffuse des fake news et nie la vérité sanitaire?

  9. Merci Monsieur Easte de me publier et de me répondre … Pour la serenité du dialogue restons courtois SVP , il n’ y a aucun cynisme à citer Edgar Morin , qui habite Montpellier , à côté de chez moi … pour défendre les enfants de mon pays … Afin qu ‘ils soient un exemple pour les autres … du Monde entier … Je n’ai jamais dit : ” qu’ on pouvait retourner la frontière ” ( entre l’esprit des lumières et l’esprit de complotisme obscur ) , ce que j’ ai dit c’est que le temps lui même s’en charge parfois …. Alors , certains qui étaient qualifiés de complotiste ( pas tous bien sûr ) , se voient qualifier d’esprits critiques salvateurs … Je parle de manière claire , comprehensible pour tous , sans rabaisser personne … Lorsque que nous voyons qu’une poignée de familles detient plus de 90 % des richesses , que la surexploitation de la Terre a décime la biodiversité , et menace la Vie , elle même … Comment ne pas y voir un complot , à moins d’être aveugle … Dieu n’ aime pas ceux qui se prenent pour Lui … Certaines multinationales ont trop de pouvoirs et de dominations sur les peuples et trop de négligences qui pourraient ternir l’ avenir des jeunes , et assombrir les générations à venir … Ne pas le reconnaitre et défendre toujours plus leurs profits , c’est cela l’ obscurantisme … Et Edgar ne dirait pas le contaire … Ne sous estimez pas la force du Verbe , car ceux qui dénoncent les loobys , le font ( parfois maladroitement ) pour défendre la Vie … Qu’ il y ai des complotistes obscurs , je le conçois aisement… mais il y a aussi de vrai complot dont il faut bien se défendre … Qu’ en pensez vous … Et certainement celui de la Pharma … , n’est pas le moindre … L’ heure approche de rendre compte , pour ceux qui ont prononcés des paroles creuses , et vides … ” Nous n’avons pas la conscience lucide que nous marchons dans l’abime … ” Edgar Morin . Pour ma part la courtoisie va être mon arme absolue pour défendre la Vie … Ainsi que les tableaux … Merci . et Joyeux Noël ….
    Serge , Montpellier , Occitanie , France , le 24 12 2021
    http://www.galerie-com.com/oeuvre/-noel-2021-…-ou-la-paranoia-de-la-gerontocratie-…-/469519/ http://www.galerie-com.com/oeuvre/-ici-la-generation-future-…-/468972/ http://www.galerie-com.com/oeuvre/-la-vierge-marie-avec-l-enfant-jesus-…-decembre-2021-/469706/

    1. Cher Monsieur.

      Je vous remercie pour ces précisions qui me permettent de mieux comprendre ce que vous vouliez dire. Je suis globalement d’accord avec vous, sauf peut-être avec cette histoire de “complot des big pharma”.

      Si la puissance des firmes pharmaceutiques doit être contrôlée, c’est exactement au même titre que celle des multinationales de l’agroalimentaire, de l’armement, de la finance et du numérique (GAFAM et autres). Or contrairement aux entreprises pharmaceutiques qui produisent des médicaments dont nous sommes souvent bien content content de pouvoir bénéficier, ces dernières ne créent guère que de la confusion démocratique et des fractures sociales.

      On peut certes décider de vivre sans médicament mais, le jour où l’on a besoin ne serait-ce que d’une anesthésie, on ne peut guère se passer de la pharma. N’oublions pas non plus qu’aucun état du monde n’a les moyens technologiques et financiers de produire seul les médicaments dont sa population a besoin. Et quand bien même le pourrait-il et que le secteur pharmaceutique était nationalisé dans le monde entier, c’est pour le coup que les pays pauvres en seraient privés.

      Bref. Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain…

  10. CORTO
    24 décembre 2021 à 10 h 22 min
    En Israel, plusieurs mini-film montrent…

    CE COMMENTAIRE A ETE MODERE.
    LES BLOGS DU TEMPS NE SONT PAS UN ESPACE DE DIFFUSION DE FAUSSES INFORMATIONS ET DE VIDEOS DE PROPAGANDE ANTIVAX.

  11. CORTO
    24 décembre 2021 à 10 h 06 min
    Aux USA, la CDC et la NIH sont des administrations sensées surveiller des produits comme les vaccins, spécialement les vaccins, Anthony Fauci est directeur de la NIAID, pourtant la CDC, la NIH et Fauci collectent des royalties sur des brevets liés à des vaccins. Notamment sur les “vaccins” à ARN messagers actuellement injectés partout sur la planète, pfizer biontech, moderna, jonhson et même astrazeneca.

    Comment voulez-vous que les administrations de contrôle donnent des avis défavorables pour des vaccins sur lesquels elles encaissent elles mêmes des royalties sur des brevets qu’elles ont développées et même sur des contrats de licences. Fauci qui touche un salaire très confortable de la NIAID, soit 150’000 $ par mois est également propriétaires de très nombreux brevets, notamment dans les actuels produits covid19 à arn m. La CDC, la NIH et fauci viennent d’encaisser des milliards chacun et vous voudriez qu’ils avertissent les populations en cas de dangers ?

    Si l’on continue dans cette logique, comment voudriez-vous que des multinationales, toutes condamnées par la justice américaine (les autres justices s’en balancent) à verser des amendes colossales, 5,3 milliards en 15 ans pour pfizer, pour corruption active et passive, publicité mensongère, corruption de fonctionnaires, sans parler de certaines morts non-élucidées et plutôt troublantes, aient la moindre prises de conscience et pourquoi ce sont ces multinationales accoutumées aux plus hautes formes de criminalités qui aient été choisies par fauci, la CDC et la NIH ?

    Et bien c’est simple, la NIH qui a également financée la recherche à Wuhan sur les transmissivités de zoonoses sur des humains, avaient également de nombreux dossiers sur ces multinationales récidivistes et multi-condamnées, certainement des centaines de dossiers sous haute protection, que des voyous de la pire espèce. Voilà d’où viennent les produits qui vous sont injectés, bientôt tous les 3 mois et de plus en plus chers à l’achat.

    Tous ces “vaccins” étaient à l’origine, destinés à être diffusés au prix de revient, soit environ 5 dollars, les 6 premiers mois pfizer vendait ses doses à 16 dollars, puis à 21 dollars, maintenant ils projettent d’en tirer près de 45 dollars, sans parler des doses pour enfants qui sont 3 fois moins concentrées et vendues plus cher que les doses pour adultes et aucun gouvernement ne fait la moindre remarque concernant ces hausses phénoménales des prix, le mari de la présidente du conseil européen, madame von der leyen est en train d’encaisser des centaines de millions et la presse occulte ce dossier qui cache des corruptions à tous les étages de la politique, des hauts fonctionnaires et d’intermédiaires totalement inutiles mais aussi très proches, madame von der leyen vient de faire voter une motion européenne pour faire annuler le protocole de Nuremberg et tout le monde se tait, tant le fric sale inonde la politique.

    1. Merci pour ce parfait exemple d’approche complotiste qui vient avec brio illustrer par l’exemple le contenu de mon article. Vous vous demandiez dans un autre post ce que c’était ? Eh bien c’est cela, et vous en cumulez les deux caractéristiques principales.

      1/ Antéposer la conclusion et chercher ensuite à l’étayer par tout ce qui vous tombe sous la main (éléments déconnectés les uns des autres, chiffres non vérifiés, procès d’intention, accusations diffamatoires), là où la science ferait de votre conclusion une hypothèse et chercherait à voir jusqu’où elle résiste (pas loin, en vérité).

      2/ Anticiper toute critique par l’existence d’un complot international qui verrouille d’avance toute objection puisque “les élites conspirent pour cacher les preuves”, là où la science s’efforcerait de rendre la théorie “réfutable” au sens de la philosophie des sciences de Karl Popper.

      Une nouvelle démonstration, s’il en fallait une, du fait que les complotistes exercent leur esprit critique sur absolument tout, sauf sur l’existence du complot.

  12. SAUVE QUI PEUT
    25 décembre 2021 à 16 h 35 min
    ” Tous les gamins autour de moi l’ont eu. Les miens, ceux des amis et des collègues. Toute la famille l’a eu. 3-4 jours avec mal de gorge et un peu patraque.
    Je sais pas qui vous voulez encore vacciner. Vous n’avez pas compris ce qu’il se passe. Déjà avec delta, c’était pas justifié mais avec Omicron, non seulement le vaccin ne fonctionne pas mais, en plus, les enfants ne font pas de formes graves (regardez les stats).
    Le complotisme a changé de camps: la fameuse science se ridiculise. ” Merci à Mr ” Sauve qui peut ” pour ce commentaire sur le blog de Jacques Neiyrinck ; ” Faut il vacciner les enfants ” Je pense qu’il trouve sa place , ici , sur votre blog … en tant qu’ exemple . Qu’en penez vous … ? Est ce une inquiétude qui grandit … ou du complotisme … ? Merci et Joyeux Noël

    1. Puisque vous me demander ce que j’en pense, je vais vous répondre : vos propos témoignent d’une profonde méconnaissance de “ce qui se passe”, justement. Il est faux de dire que le vaccin ne fonctionne pas. Il est absurde de dire que si vos gamins “l’ont eu”, alors il ne reste plus personne à vacciner. Faux de dire que les enfants ne font pas de formes graves, même si elles sont effectivement rares (voir par exemple le site de la Société française de pédiatrie : https://www.sfpediatrie.com/actualites/formes-grave-covid-lenfant-quen-est-il-vraiment). Absurde de dire que la science se ridiculise. La science n’a pas d’opinion toute faite, contrairement à vous. Elle ne recherche que des faits et ne formule que des propositions basées sur des preuves. Après, nous commençons à nous éloigner sérieusement du sujet initial…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *