Non à AVSplus : victoire à la Pyrrhus?

 

A la veille des débats parlementaire sur Prévoyance 2020, le Conseil fédéral sort gagnant en cette journée de votation. L’acceptation d’AVSplus aurait sans doute entravé plus encore le chemin tortueux pour faire aboutir ce très ambitieux paquet législatif. En revanche, la large défaite de l’initiative, qui a été refusée par environ 60% des votants, pourrait constituer une victoire à la Pyrrhus pour les partisans de la réforme Berset.

En effet, comme le déplorait Yannick Buttet, conseiller national PDC, valaisan lors du débat qui s’est tenu cet après-midi sur RTS1, «un résultat plus serré aurait facilité la discussion future au parlement». Ces échanges sont rendus d’autant plus difficiles par l’attitude de l’UDC et du PLR dans les derniers débats en commission : «Ils ont exagéré sur la question de la retraite. Il faut le dire clairement : il n’y a pas de vrai respect pour le 1er pilier, auquel le peuple suisse est attaché».

On peut ainsi craindre le durcissement des fronts pour donner lieu à la constitution d’un paquet législatif mal ficelé et programmé pour échouer finalement dans les urnes. On peut toutefois espérer que nos élus feront preuve de bon sens et de modération, en évitant de mal interpréter le résultat d'aujourd'hui : le fiasco d'AVSplus est sans doute dû essentiellement à sa mauvaise conception et à une politique d’arrosoir qui n’aurait même pas amélioré le sort des personnes aux revenus les plus modestes. Son faible score ne préjuge donc en rien de la volonté de la population d'accepter de voir fondre ses rentes de vieillesse ou l’allongement automatique de l’âge de la retraite jusqu’à 67 ans en cas de déficit de l’AVS tel qu’il avait été proposé par la commission du Conseil National.

 

Pierre Novello

Pierre Novello

Pierre Novello est journaliste économique indépendant et auteur d’ouvrages de vulgarisation dans le domaine de la prévoyance, de l’investissement sur les marchés financiers ou encore pour l’accession à la propriété de son logement. Avant d’embrasser la carrière journalistique en entrant au Journal de Genève et Gazette de Lausanne, il a été formé comme analyste financier pour la gestion de fortune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *