Le revenu de transition écologique intéresse Genève

Après avoir pris ses premières racines dans les cantons de Vaud et du Jura, le Revenu de transition écologique (RTE) pourrait bien s’implanter dans le canton de Genève. Sur une initiative de l’Hospice général, un premier groupe de travail vient d’être validé. En font partie notamment des représentants de la ville de Meyrin, de l’Office cantonal de l’emploi, de l’Office de l’action, de l’insertion et de l’intégration sociales, ATD Quart Monde Suisse, la chambre de l’économie sociale et solidaire APRÈS-GE et la Fondation Zoein.

« Ce groupe de travail va faire des propositions concrètes pour que des porteurs de projets concernant les emplois de demain viennent de la société civile, et pas seulement des bureaux d’ingénieurs ou des start-up » a souligné Sophie Swaton, présidente de Zoein, lors d’un débat organisé lundi soir à Genève par Alternatiba 2021.

Vaud et Jura également intéressés

Les parlements vaudois et jurassien ont déjà demandé aux gouvernements des deux cantons, par la voie de postulats, d’étudier la possibilité de mettre en place un revenu de transition écologique. Le RTE est un dispositif comprenant un revenu versé à des personnes physiques en contrepartie d’activités orientées vers l’écologie et l’impact sociétal. Soutenues et accompagnées dans leur projet de transition en durabilité, ces personnes doivent par ailleurs adhérer à une structure démocratique (association, coopérative d’activité) qui favorise leur intégration sociale.

A l’heure du réchauffement climatique dont on ressent déjà les effets dévastateurs, de nouvelles activités et des reconversions professionnelles indispensables dans de nombreux domaines devraient pouvoir bénéficier d’un tel outil au service de la collectivité.

Le RTE fait l’objet d’une expérimentation dans plusieurs territoires en France, notamment à Grande Synthe dans le Nord et dans la Haute vallée de l’Aude.

 

 

 

Philippe Le Bé

Désormais journaliste indépendant, Philippe Le Bé a précédemment collaboré à divers médias: l’ATS, Radio Suisse internationale, la Tribune de Genève, Bilan, la RTS (Radio), L'Hebdo, et Le Temps. Il a publié deux romans: «Du vin d’ici à l’au-delà » (L’Aire) et « 2025: La situation est certes désespérée mais ce n’est pas grave » (Edilivre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *