Dans l’obscurité, allumer une lampe…

L’angoisse. Une angoisse collective. Difficile d’y échapper. Elle nous coupe le souffle, nous serre le cœur, nous enferme. Comment en sortir ?

Dans l’obscurité, pour y voir clair, nous allumons une lampe.

Eh bien cette lampe, nous la portons en nous-mêmes ! En imaginant qu’elle s’allume, même d’une faible lueur, nous éclairons nos pensées les plus troubles, nos sentiments les plus ténébreux. Et peu à peu, nos pensées deviennent plus claires, nos sentiments plus lumineux.

La peur de l’ennemi invisible fait place à la confiance en l’ami retrouvé. Celui-ci est notre ange de Lumière qui n’a jamais cessé de nous soutenir dans l’épreuve.

Et si vous ne croyez pas que votre ange existe, lui croit en vous. Laissons-lui donc une chance. Celle de nous offrir ce qu’il a de plus précieux : la joie. Sa joie…

Philippe Le Bé

Désormais journaliste indépendant, Philippe Le Bé a précédemment collaboré à divers médias: l’ATS, Radio Suisse internationale, la Tribune de Genève, Bilan, la RTS (Radio), L'Hebdo, et Le Temps. Il a publié deux romans: «Du vin d’ici à l’au-delà » (L’Aire) et « 2025: La situation est certes désespérée mais ce n’est pas grave » (Edilivre).

3 réponses à “Dans l’obscurité, allumer une lampe…

  1. Très beau et tout à fait juste. Je suis une Suissesse habitant en Angleterre, en pleine campagne et toute ma vie, je sens cette bougie en moi. De cette manière nous sommes plus fort pour aider les autres.

  2. Mieux encore, mettez le disque de Charles Trenet, son ange a continué à lui donner de la joie quand il a été mis en confinement, avant que le Général Degaulle le libère joyeusement. La joie est effectivement plus forte que le malheur.

  3. Merci pour votre message.
    Et oui, notre ange est avec nous et nous accompagne.
    C’est une belle lumière.
    Belle journée à vous et encore merci pour vos écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *