YET, Yverdon en transition: c’est parti!

Le mouvement Yverdon en transition (YET) est désormais entré dans sa phase concrète de réalisation. Une foule de projets à soutenir et à imaginer.

Une quarantaine d’habitants d’Yverdon-les-Bains et des alentours ont donné corps, mercredi 13 novembre 2019, au mouvement Yverdon en transition (YET). Initié fin 2018 par des membres d’AlternatYv, de l’association ICI (la Dérivée) et de l’OVNY, ce réseau s’inscrit dans celui des villes en transition, mouvement international initié par Rob Hopkins en 2006 dans la cité anglaise de Totnes. Ce dernier compte un millier d’initiatives dans plus de 50 pays dont la Suisse. Il vise à imaginer et à construire une société qui ne dépendra plus des énergies fossiles, à l’origine du bouleversement climatique et vouées à disparaître.

Les citoyennes et citoyens concernés s’engagent à encourager tous les projets de transition écologique et solidaire existants et à en créer de nouveaux. Animés par un sentiment d’appartenance à une dynamique planétaire, ils partagent un esprit de résilience et une vision positive de l’avenir, malgré les grands défis à relever.

 Sept domaines d’activité

Les participant(e)s au mouvement YET se sont volontairement répartis dans sept domaines: la société, l’environnement, les énergies, l’économie, l’alimentation, l’éducation et la mobilité. Dans chacun de ces domaines, ils vont recenser toutes les initiatives en cours, en prendre connaissance, les mettre si possible en réseau et en concevoir de nouvelles. A Yverdon-les-Bains, les activités de durabilité se comptent par dizaines, du Repair-Café à UniVerSEL en passant par le centre culturel et durable de la Dérivée, les magasins de seconde main ou Pedibus, pour ne citer qu’eux.

Après avoir rassemblé toutes ces activités, il est prévu à terme d’établir un plan d’action pour la transition au niveau de la ville d’Yverdon-les-Bains. Il ne s’agit pas de court-circuiter les élus mais au contraire de les aider à y voir plus clair dans un grand éventail d’initiatives citoyennes locales qu’il est nécessaire d’encourager à se développer, par des conditions-cadre favorables.

Agir plutôt que subir

En Suisse occidentale, plusieurs villes sont déjà engagées dans ce réseau de transition, dont Bienne, Vevey, Montreux, Chailly, Morges, Vallorbe, Pully, etc. Plutôt que de subir un XXIème siècle aux menaces grandissantes, Yverdon-les-Bains a tout intérêt à se choisir un avenir de sobriété prospère, qu’elle aura préparé avec intelligence et sagesse, dans une approche non partisane et indépendante de tout pouvoir financier, politique ou religieux.

 

 

 

 

 

 

Philippe Le Bé

Philippe Le Bé

Désormais journaliste indépendant, Philippe Le Bé a précédemment collaboré à divers médias: l’ATS, Radio Suisse internationale, la Tribune de Genève, Bilan, la RTS (Radio), L'Hebdo, et Le Temps. Il a publié deux romans: «Du vin d’ici à l’au-delà » (L’Aire) et « 2025: La situation est certes désespérée mais ce n’est pas grave » (Edilivre).

2 réponses à “YET, Yverdon en transition: c’est parti!

    1. Le mouvement vient tout juste de démarrer. Les propositions vont venir mais il faut d’abord que les intéressés se rencontrent, s’organisent et fassent état des initiatives existantes et à créer. Tout cela ne se fait pas en une soirée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *