Lumineuses calligraphies

Exposition Encore trois semaines pour découvrir les œuvres de Grégory Schulé, exposées jusqu’au 2 juin 2019 à l’hôtel La Prairie, à Yverdon-les-Bains. Un magnifique parcours initiatique dans de nouvelles dimensions.

« Mal barrés ». C’est le titre de l’exposition de Grégory Schulé, artiste yverdonnois devenu maître dans la calligraphie abstraite dont les dorures à la feuille nous font pénétrer dans un univers intime et magique. Avec sa technique de pochoir découpé au cutter, celui qui aime bien se qualifier de «métalligraphe» s’est plongé dans le monde glacé des code-barres qu’il transforme en végétaux vibrant d’une étonnante vie.

«J’ai redonné de la liberté à ces code-barres dont nous sommes si dépendants, nous, les mal barrés», sourit Grégory Schulé qui donne un sens profond à toutes ses créations.

Si Grégory Schulé était horloger, il serait un expert en grande complication, tant ses œuvres sont finement ciselées. Mais ces dernières n’en demeurent pas moins d’une lumineuse clarté, avec ses lignes de force qui, dans leur parcours de labyrinthe, nous ouvrent un passage vers un nouveau monde, celui de notre intériorité la plus secrète.

Au vrai, nous ne contemplons pas les dorures et acryliques sur toile de Grégory Schulé. Ce sont elles qui nous contemplent, agissant comme des miroirs de ce que nous avons de plus mystérieux et de plus authentique dans notre être en devenir, encore inexploré.

Philippe Le Bé

Philippe Le Bé

Désormais journaliste indépendant, Philippe Le Bé a précédemment collaboré à divers médias: l’ATS, Radio Suisse internationale, la Tribune de Genève, Bilan, la RTS (Radio), L'Hebdo, et Le Temps. Il a publié deux romans: «Du vin d’ici à l’au-delà » (L’Aire) et « 2025: La situation est certes désespérée mais ce n’est pas grave » (Edilivre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *