Notre-Dame-des-Landes ou l’heure de vérité

(Avec lesechos.fr et ouestfrance.fr) Faut-il réaménager l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique ou le déménager sur les terres agricoles et les bois autour de Notre-Dame-des-Landes (NDDL)? Ces deux options sont « raisonnablement envisageables », estiment les trois experts nommés par le gouvernement pour l’aider à décider de la suite ou non du projet controversé.

Dans le rapport qu’ils ont remis mercredi matin à Edouard Philippe, ils « confirment l’absence de solution parfaite, chaque option apparaissant marquée par au moins un handicap significatif sur un critère particulier », l’environnement et l’étalement urbain pour le projet de Notre-Dame-des-Landes, les nuisances sonores « significatives » pour l’aménagement de Nantes-Atlantique.

Nicolas Hulot fidèle à ses convictions.

Nicolas Hulot n’a pas changé d’avis et fait de NDDL l’un des axes forts de sa politique en matière d’écologie. La victoire du « oui » au référendum de 2016 ? Pas un argument valable, selon lui. « Chacun sait que ce référendum a été fait en dépit du bon sens, sur un territoire qui n’est pas représentatif. Il fallait faire une consultation plus large. »

Le ministre d’Etat de la transition écologique et solidaire préfère placer son engagement au-dessus de ce vote. « Je n’ai pas changé d’un iota dans mes convictions, dans ma détermination », martèle-t-il lorsqu’on lui demande s’il est obligé d’avaler des couleuvres à la suite de ses nouvelles fonctions.

Ce que l’Histoire retiendra.

Commentaire : Oui ou non Nicolas Hulot est-il un ministre d’Etat « primus inter pares » ? Oui ou non le président Emmanuel Macron considère-t-il la transition écologique et solidaire comme la clé de voûte de toute sa politique ? Ce sera bientôt l’heure de vérité. Dans tous les cas de figure, le président suscitera des levers de boucliers. Dans tous les cas de figure, on criera à l’irresponsabilité, à la trahison, au mépris, etc.

Que l’Histoire, la seule qui compte finalement, ne retienne que cela : la France avait en 2018 un président qui menait VRAIMENT une politique COHERENTE en faveur de la planète en péril, par des gestes concrets et symboliques, clairs et nets, en pleine conscience de ses responsabilités!

Philippe Le Bé

Philippe Le Bé

Désormais journaliste indépendant, Philippe Le Bé a précédemment collaboré à divers médias: l’ATS, Radio Suisse internationale, la Tribune de Genève, Bilan, la RTS (Radio), L'Hebdo, et Le Temps. Il a publié deux romans: «Du vin d’ici à l’au-delà » (L’Aire) et « 2025: La situation est certes désespérée mais ce n’est pas grave » (Edilivre).

7 réponses à “Notre-Dame-des-Landes ou l’heure de vérité

  1. Pourriez-vous svp nous expliquer brièvement les tenants et aboutissants ainsi que les enjeux de cette affaire que vous jugez si essentielle. Pour ma part je dois avouer que, vu de Suisse, je n’y comprends que pouic et je crains que la plupart de nos compatriotes sont comme moi.

    1. pour les nantais , telle ma tante ; le vrai soucis est la valeur de l immobilier a rezé , le reste ; il s en moque des têtards et autres salamandres .
      si les élus nantais , d un égo terrible, n avaient pas tout fait pour laisser se développer les zones pavillonnaires du sud , les questions seraient moins douloureuses .
      un peu comme en vendée sur le littoral . …
      la grande remise en probleme ; quel intérêt pour la planète que de faire nantes lisbonne pour 40 euros un weekend ? est ce un signe de bonheur ? d accomplissement ? est ce cela le bilan d une vie ?

  2. Je ne connais pas le dossier dans ses moindres détails, mais en tant que Breton, je suis un peu renseigné.

    Ce qui m’étonne dans votre article c’est le ton factuel avec lequel il commence, pour terminer presque sans transition sur une tirade péremptoire. Et j’en veux pour preuve le commentaire d’un lecteur, certainement pas seul, qui n’a pas du tout compris l’enjeu, car vous survolez l’affaire. Dommage.

    Si je peux me permettre d’apporter un certain éclairage à ces lecteurs, il y a un point qui me chagrine particulièrement sur ce dossier, c’est qu’on oppose deux solutions plus qu’imparfaites (comme le précise le rapport en question) :
    – d’une part conserver l’actuel aéroport en l’agrandissant, bien que ce soit difficile car une autre piste empièterait sur des zones écologiquement significatives, et que subsisterait le problème du survol du centre-ville, dangereux, limitant et induisant des nuisances sonores
    – d’autre part construire l’aéroport à NDDL, sur un site naturel également, mais pire que tout encore selon un projet datant des années 60 ! Un exemple qu’on ne peut plus laisser passer au XXIème siècle : l’aéroport, situé à 20km de Nantes serait relié à Nantes par une liaison train-tram, c’est-à-dire avec une rupture de charge, et surtout pour une aéroport qui se veut “du Grand Ouest”, aucune liaison ferroviaire n’est prévue vers Rennes ou vers l’ouest de la Bretagne. D’ailleurs, l’aéroport n’est même pas prévu à côté d’une ligne ferroviaire existante…

    Bref, à mon sens aucun des projets n’est bon, et pourtant l’idée n’effleure personne d’explorer un troisième projet possible, avec une bien meilleure “intermodalité” (comme on dit dans le jardon administratif français), et un impact écologique moindre. Je trouve cela stupéfiant et pourtant ce serait si naturel lorsque l’alternative est manifestement mauvaise. Je pense que l’Histoire retiendra que M. Macron est véritablement visionnaire s’il choisit de repartir à la planche à dessin – mais sera-ce le cas ?

  3. le dossier aérodrome des landes , est a mon sens la queue de la comète btp – ena- élus locaux qui a longtemps prévalu en matière de développement des provinces françaises pour équilibrer la puissance parisienne. .
    si ce projet avait eu une vraie valeur et un potentiel sérieux , il y a bien des lustres que les toupies seraient arrivées ; et le têtard tourmenté, disparu avec les boutiques de produits chinois .

    mais sans ligne ferroviaire , avec les aéroports de rennes ou de angers pas loin en concurrence, la présence certaine de celui de nantes et relativement peu de possibilités de vols vers l asie ou l amerique , les seuls vrais bénéficiaires seraient les proprios des mille hectares de parkings .

    et….. si l on se veut responsable vis a vis des enfants , le château d eau que représente le secteur est une valeur réelle pour lutter contre les sécheresses a venir , celles ci vont nous coûter beaucoup d argent public et quelques souffrances . c’est l eau qu il nous faut absolument protéger en france , c’est cette énorme ressource qui a attiré nos ancêtres , et les peuples d au jour d hui .

  4. Alors, si on se fie aux pistes indiquées par Têtard Tourmenté, Macron va confirmer la construction de NDDL. En plus ça lui donnera l’occasion de faire donner les gendarmes et ça va saigner, ce qui lui donnera une satisfaction d’ego. Il aura même une petite éjaculation dans son pantalon quand ça commencera à caillasser grave. En effet cet enfant de coeur gay friendly aime à jouer les faux durs, lui qui n’a même pas fait son service militaire. Il n’y a qu’à voir comment il a fait sentir son autorité de petit coq au général de Villiers. Il s’est comporté comme un petit criseux pète sec. Et quand on pense qu’il y a des soldats français qui meurent en opération sous un faux chef comme ça. Méprisable!

    Pourquoi je fais ce pronostic? Têtard Tourmenté nous dit que NDDL c’est la connexion BTP + ENA + propriétaires de parkings. Macron est une marionnette de ces milieux. Et si l’élément propriétaires de parkings est impliqué, pour moi c’est décisif. Car qui dit parkings dit une chasse gardée des frères trois points comme tout ce qui est politico-financier. Pareil pour le BTP, la distribution d’eau, etc. Macron est un frère trois points et une marionnette des frères trois points. C’est de notoriété publique. Donc ça ne fait pas un pli pour moi. NDDL se fera. (Si les informations de Têtard Tourmenté sont exactes.)

    Ca attristera Hulot, et notre ami Le Bé. Mais pour Le Bé ça sera plein d’enseignements. Il apprendra à réviser son jugement politique. Pour le moment je trouve qu’il porte un regard trop émotionnel sur la politique. Il est énamouré de Macron qui a des accents de servant de messe LGBT. Celà parle à la sensibilité de Le Bé. Alors il croit à une question de loyauté d’hommes entre Macron et Hulot sur une ligne écolo. Je pense que ce sont des illusions et celà ne tiendra pas devant les intérêts du gros argent des propriétaires de parking et des loges.

    On espère que celà aidera notre ami à porter un regard plus réaliste sur les intérêts matériels qui sous-tendent la politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *