Une certaine idée de la Suisse

 
 
Il y a quelques années, le philosophe français Frédéric Lionel me parlait ainsi de la Suisse : « Si l’on repassait la Suisse avec un fer à repasser, son territoire s’étendrait de l’Atlantique à l’Oural. Le fait que ce si grand grand territoire soit concentré sur une si petite surface, le fait que les principaux fleuves européens prennent leur source en Suisse révèle que ce pays est un archétype en Europe ».
 
Quand je l’interviewais à propos de la Suisse pour Radio Suisse Internationale, le poète, écrivain et ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor déclarait : « Cette Suisse multiculturelle a réalisé une une symbiose des civilisations ».
 
Des paroles fortes qui sont restées gravées dans ma mémoire. Car au-delà des contingences du quotidien, au-delà même de la conscience de ses habitants, la Suisse véhicule une dimension symbolique et spirituelle. Qui la dépasse, qui la transcende.
 
En ce premier août 2017, il me plait de me faire « une certaine idée de la Suisse »

Philippe Le Bé

Désormais journaliste indépendant, Philippe Le Bé a précédemment collaboré à divers médias: l’ATS, Radio Suisse internationale, la Tribune de Genève, Bilan, la RTS (Radio), L'Hebdo, et Le Temps. Il a publié deux romans: «Du vin d’ici à l’au-delà » (L’Aire) et « 2025: La situation est certes désespérée mais ce n’est pas grave » (Edilivre).

3 réponses à “Une certaine idée de la Suisse

  1. La Suisse est magnifique!!! Nous avons tout, sauf la mer!!! Montagnes, lacs, espaces verts, forêts !! Tranquillité et sécurité. Respect et politesse. Éducation , travail. Même de l’aide social!!! Un beau pays!! Merci d’être Suisse.

    1. Très Chère Maria Esther!
      –oui, déjà, sans se connaître, cette familiarité d’approche! Je me la permets pour deux raisons: 1) ce que vous écrivez de la Suisse (vous comprendrez plus loin ce qui m’émeut dans la justesse de votre “description”) et 2) cette heureuse habitude américaine de très vite s’approcher par nos prénoms!–.

      Je suis très touché par ce que vous écrivez de ce petit pays exceptionnel que je me permets, quelquefois, toutes proportions gardées, de comparer à ce grand d’où je vous fais écho ==> la diversité, l’ouverture, les états comparés aux cantons!

      Je vous écris de la Côte Est des Etats-Unis, entre New York et Boston! Et pourquoi y suis-je?!? Entre autres et pour une grande part, comme vous l’écrivez, en Suisse nous avons tout, SAUF LA MER!!!
      Quand le souvenir, la nostalgie –celle aussi de ma chère langue maternelle de Suisse romande!!!– me taquinent en m’invitant à revenir, mon très grand amour LA MER me retient sur cette Côte avec tendresse, ses images, ses senteurs, ses infinis de bleus, de gris, de verts et ses horizons d’espoir!!!

      Je me répète mais ne peux ne pas souligner: en peu de mots mais en usant des plus essentiels, vous “dites” LA SUISSE!!!

      Bravo et Merci!
      Frédéric

      en vous souhaitant encore un heureux 1er août, tout là-bas de l’autre côté de LA MER!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *