Au revoir Elie Wiesel

« Trois jours après la libération de Buchenwald, je tombai très malade : un empoisonnement. Je fus transféré à l’hôpital et passai deux semaines entre la vie et la mort.

Un jour je pus me lever, après avoir rassemblé toutes mes forces. Je voulais me voir dans le miroir qui était suspendu au mur d’en face. Je ne m’étais plus vu depuis le ghetto.

Du fond du miroir, un cadavre me contemplait.

Son regard dans mes yeux ne me quitte plus. »

La Nuit, Elie Wiesel

Le plus bel hommage que nous pouvons rendre à Elie Wiesel est de perpétuer le travail de mémoire concernant la Shoah, de lutter contre le racisme et l’antisémitisme ainsi que pour la paix et les droits de l’homme, causes pour lesquelles il a tant œuvré.

Philippe Kenel

Philippe Kenel

Docteur en droit, avocat en Suisse et en Belgique, Philippe Kenel est spécialisé dans la planification fiscale, successorale et patrimoniale. Social démocrate de droite, il prône l’idée d’une Suisse ouverte sachant défendre ses intérêts et place l’être humain au centre de toute réflexion. Philippe Kenel est président de la Chambre de Commerce Suisse pour la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg à Bruxelles et de la Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) en Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *