Le candidat qui cuisine chez vous, et que vous cuisinez

IMG_6562 (1)Pour le socialiste Sylvain Thévoz, mardi prochain sera le grand soir. Sa prochaine invitation chez des inconnus, ou presque, durant sa campagne électorale pour le National. Le Genevois viendra cuisiner à domicile. Bon, dans ce cas, il s’agira de presque inconnus; des amis d’amis. Mais c’est pour mieux enclencher une mécanique gastro-politique originale.

Sur ses visuels de campagne et en ligne, grâce à une imagerie tricotée par Tom Tirabosco, Sylvain Thévoz fait dans le jeu de mot littéral: «Un candidat sur le gril», donc qui vient cuisiner, et que l’on peut cuisiner, et ainsi de suite.

Au téléphone, l’original politicien parle d’un appétit de «mini-démocratie, où l’on refait le monde autour d’une table». Pour «sortir de la manière traditionnelle de faire de la politique». Car – il y a quand même quelque recette politique derrière ce fumet – «les citoyens ont envie d’autre chose». Tout en faisant ripaille. Confédérale: le socialiste propose des röstis. Et si l’hôte est pressé au retour du travail, «je les pré-râperai pour ne pas passer 2 heures dans la cuisine». Helvétique, pragmatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *