Les androïdes rêvent-ils de déposer un brevet ?

Chers amis,

 

Je viens de lire un article très intéressant sur l’Intelligence Artificielle (IA) et le droit que pourraient avoir les androïdes à posséder des brevets.

La question soulevée est : Si une IA devait inventer quelque chose, le brevet appartiendrait-il à l’IA elle-même ou au créateur de l’IA ?

La réponse que j’ai lue vient du professeur assistant Mike Schuster, de l’Université d’État de l’Oklahoma. Il estime que ces problèmes doivent être vite résolus car, selon lui, l’invention par intelligence artificielle est déjà là : « Elle a inventé, de manière indépendante, des moteurs à réaction, des éléments de trains à grande vitesse, des systèmes de communication et de nouveaux produits pharmaceutiques. »

Le professeur Schuster dit qu’il existe déjà des rapports rédigés par un individu qui a obtenu un brevet sur une technologie qu’il admet avoir été inventée par une IA.

« Cela conduit à la conclusion juridique que, lorsqu’un humain désigne uniquement le but et fournit juste des informations générales à l’IA pour créer une nouvelle technologie, c’est l’ordinateur et non l’humain qui en est l’inventeur. » 

En tant que spécialiste de la propriété intellectuelle, j’ai hâte de voir ce qui va s’ensuivre.

Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, suivez le lien et découvrez l’intégralité de l’article à https://goo.gl/LYv733

 

Bien à vous,

Paul.

Paul Cosmovici

Paul Cosmovici

Me Paul Cosmovici, avocat dans le domaine des marques, brevets et designs, travaille notamment pour des clients situés en Suisse, France, Allemagne, USA ou Royaume-Uni. Il a une grande expérience dans la stratégie liée à la propriété intellectuelle. Son expérience comprend la structuration de transactions commerciales, ainsi que la protection d’actifs de propriété intellectuelle. Me Paul Cosmovici conseille des entreprises menant des activités telles que pharmacies, aliments et boissons, FMCG, logiciels, banques, fonds d'investissement et universités publiques.

Une réponse à “Les androïdes rêvent-ils de déposer un brevet ?

  1. Feed-back très intéressant sur la robotique (ou le machine learning en général).

    J’ai une question similaire sur les appareils photos: A qui appartient finalement la photo?
    – Est-ce qu’elle appartient à celui qui a acheté l’appareil photo?
    – Est-ce qu’elle appartient à ceux qui ont développé les algorithmes qui choisissent la balance des blancs, l’ISO, ou mettre le focus, et maintenant même quand prendre la photo? On peut y rajouter maintenant même de la “composition” ou “transformation” (regardez les filtres snapshat…)
    – Est-ce qu’elle appartient à Adobe – qui a développé les algorithmes permettant de la retravailler sans trop d’efforts?
    – Est-ce qu’elle appartient à ceux qui ont permis la composition de la scène: les “acteurs”, les travailleurs qui nettoient ce paysage, celui qui loue un voiler dans le fond de la photo – ou la société à qui appartient ce voilier, l’architecte ou ceux qui ont construit une œuvre d’art (immeuble).

    Est-ce que c’est logique que cette œuvre appartienne finalement à celui qui fourni un effort de quelques minutes pour prendre une photo?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *