EBACE débute sur une note d’optimisme

Genève, ce début de semaine, verra l’ouverture du Congrès annuel de l’aviation d’affaires européennes & Exhibitions (EBACE). Il se déroulera à l’Aéroport International de Genève en Suisse sur le site de Palexpo. Co-organisateurs la NBAA et l’Association européenne de l’aviation d’affaires (EBAA) attendent un peu plus de 500 exposants sur 50’000 mètres carrés d’exposition et 60 avions commerciaux. Le salon attend près de 13’000 professionnels de la branche.

Un secteur en baisse 

 Ces dernières années le secteur qui reflète l’économie mondiale était en crise avec une baisse de près de 16 % de la demande en ce qui concerne les gros jets d’affaires. Le secteur des hélicoptères privés a vu chuté ses commandes ces dernières années de l’ordre de 27%.

 Le ciel se dégage

Pourtant le ciel semble se dégager petit à petit. Les dernières prévisions disponibles pour le secteur annoncent un regain d’activité pour ce secteur très particulier. En ce qui concerne la flotte européenne d’avions d’affaires, on estime que celle-ci devrait avoir presque doublé en taille entre 2017 et 2025. La région devrait voir une croissance annuelle composée d’une flotte d’environ 7% et devrait à terme rester le deuxième marché le plus important.

Une grande partie de cette croissance sera générée par les avions d’affaires de taille moyenne. Au cours des cinq dernières années, 452 jets d’affaires appartenant à cette catégorie ont été livrés à des clients en Europe. Soit une valeur de près de 20,3 milliards d’euros (22,6 milliards de dollars). Cette gamme devrait en effet continuer de grandir. En parallèle, ce sont les petits jets qui se vendent le mieux en ce moment et cela devrait continuer.

Modernisation de la flotte

Dans l’ensemble, environ 41% de la flotte d’avions d’affaires de la région d’Europe est composée de jets de taille moyenne à grande cabine, une proportion nettement plus élevée que dans la flotte mondiale, où le chiffre correspondant est de 32%. Notamment, 79 % des 126 avions d’affaires portugais sont dans les catégories de jets de taille moyenne à grande cabine. Viennent ensuite la Russie, où 74 % de sa flotte d’avions d’affaires se trouvent dans ces segments, et l’Autriche, où le chiffre correspondant est de 59%. Mais certains de ces avions sont vieillissant et devront être remplacés prochainement.

Une nouvelle bataille de l’offre

 Pour conquérir de nouveaux clients, les avionneurs ont développé plusieurs nouvelles offres. Celles-ci se composent non seulement de nouveaux avions plus économiques mais disposent désormais d’un nouvel assortiment d’équipement intérieur à choix pour le client. La connectivité se développe à grand pas à bord des jets d’affaires. Les sociétés en multipropriété offrent également de nouveaux services, avec pour certaines un Chef de cuisine à bord. D’autres ont institué la fin des frais de positionnement à l’étranger pour un avion en attente.

 

 

 

 

Pascal Kümmerling

Pascal Kümmerling

Né à Genève en 1970, Pascal Kümmerling a, depuis l'adolescence , pour passion le monde de l'aviation. Après une licence de pilote privé au Canada, licence pro et finalement instructeur. Avec plus de 3'000 heures de vols et une quarantaine d'élèves formés, Pascal se lance dans l'écriture à travers diverses publications aéronautiques, conférencier à ses heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *