Ce requérant qui photographie des requérants

Aram Karim, yeux rieurs et moral d’acier, est un photojournaliste du Kurdistan irakien devenu requérant d’asile à Gland. Nous l’avions rencontré en décembre dernier. Le portrait publié dans le Temps racontant son parcours atypique a provoqué un élan de solidarité. Notamment de la part de photographes suisses. Les photos que nous vous montrons ici sont celles d’Aram, pour le compte de l’agence Keystone, qu’il a faites dans des centres gérés par l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants. Le regard d’un requérant sur le quotidien des requérants. Ces images feront partie de ses derniers souvenirs de Suisse: Aram n’y a pas obtenu l’asile. Considéré comme un «cas Dublin», il est menacé d’expulsion vers Marseille. Il a décidé de partir de lui-même en France cette semaine.

Lire aussi: Dans les montagnes du Kurdistan, la vie quotidienne des passeurs 

Voir

Une réponse à “Ce requérant qui photographie des requérants

  1. Très belles images d’une réalité difficile à cerner pour nous suisse. Merci Aram pour l’ensemble de votre travail de reporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *