Dans le camp d’Idomeni, les migrants vivent dans le froid et la boue

A la frontière entre la Grèce et la Macédoine, les migrants vivent dans le froid et la boue. Ils sont des milliers à attendre dans le camp d’Idomeni, un village grec, aux portes de l’Europe. La Macédoine a annoncé mercredi la fermeture complète de sa frontière aux migrants en situation illégale. La Slovénie, la Serbie et la Croatie ont également décidé de ne plus laisser passer de réfugiés par leurs territoires. La route des Balkans est désormais fermée. Sur place, les humanitaires dénoncent le manque d’hygiène.

Lire aussi: La route des Balkans se ferme aux migrants

Voir

2 réponses à “Dans le camp d’Idomeni, les migrants vivent dans le froid et la boue

  1. Logez sous une tente, sans sanitaires, dans la boue et la pluie,
    ces gouvernants des 27 pays de l’ Europe, y compris ceux qui ferment les frontières,
    Orban et compagnie, une semaine , au nom des 3 mots magiques : fraternité,liberté,
    égalité

  2. il faudrait que les gouvernants des 27 pays européens y compris Orban dorment
    une seule nuit dans la boue et le froid, dans le camp des migrants oubliés d’ IDOMENI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *