Dans les montagnes du Kurdistan, la vie quotidienne des passeurs

Ce sont des images rares. Depuis 2009, Aram Karim, photographe originaire du Kurdistan irakien, a suivi des trafiquants qui transitent entre l’Irak, l’Iran, la Turquie et la Syrie. Grâce à son travail de longue haleine, il a permis de documenter la vie quotidienne de passeurs, qui transportent illégalement des marchandises, des pneus, de l’alcool, de l’essence, des appareils électroniques ou des antennes satellites. Aram Karim est aujourd’hui requérant d’asile en Suisse. Nous l’avons rencontré à Gland près de l’abri PC où il est logé. Lire son portrait

Voir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *