Spätzli maison au pesto de patidou

Voici l’une de mes recettes préférées d’automne; la courge étant la star de la saison et pour varier de la sempiternelle soupe, je vous propose ici un pesto orignal et très savoureux. Les patidoux font partie de la famille des cucurbitacées, comme les courges. Ils sont généralement de petite taille, sucrés avec un goût de noisette. Réaliser des spätzli maison est également rapide et facile. Ma version ici se prépare avec de la farine de blé et des graines de couscous. Oui-oui, vous avez bien lu, des graines de couscous. Et pour illuminer cette recette, rien de tel qu’on bon citron jaune, dont la belle saison commence en ce moment. La variété la plus cultivée au monde est le feminello, c’est celui qu’on trouve facilement toute l’année dans le commerce. Mais il existe des Rolls Royce dans les citrons, on en citera quelques uns comme l’Ovale di Sorrento, le Sfusato Amalfitano ou encore le citron de Menton.

Ingrédients pour 2-3 personnes

Pesto:

  • 2 patidoux
  • 1 /2 bocal de tomates séchées et son huile
  • 4 branches de thym frais
  • 4 branches de romarin frais
  • 1 petit piment rouge épépiné
  • 2 gousses d’ail pelées
  • 50 gr de graines de courge (du commerce)
  • 50 gr de noix
  • 1 pincée de sel
  • 1 citron bio, zeste et jus
  • 100 gr de sbrinz AOP râpé
  • huile de noix

Spätzli:

  • 100 gr de farine de blé
  • 50 gr de graines de couscous
  • 75 gr d’eau chaude
  • ½ cac de sel
  • 1 œuf
  • 1 oignon
  • ½ bouquet de persil plat
  • 1 cas de sauce soja corsée

Préchauffez le four à 200C. puis couper en deux vos patidoux. Attention c’est très dur et vous pouvez vite vous blesser avec le couteau; préférez donc un petit couteau d’office à dents. Videz le centre de ses graines et des fibres à l’aide d’une cuillère, puis découpez des tranches de 1 cm d’épaisseur. Retirez la peau de chaque tranche. Sur une plaque chemisée de papier sulfurisé, disposez les tranches de patidou, badigeonnez à l’aide d’un pinceau chaque tranche avec l’huile des tomates séchées, salez légèrement puis effeuillez par dessus les branches de thym et romarin. Enfournez pendant 10 minutes. Cela va parfumer la cuisine, vous m’en direz des nouvelles. Sortir la plaque du four pour retourner chaque tranche de patidou, badigeonnez à nouveau avec l’huile des tomates séchées et enfournez encore 8 minutes. Sortez du four et laissez refroidir un moment.

Dans un mixer, disposez les tranches rôties de patidou, les gousses d’ail, les tomates séchées, le piment épépiné, les cerneaux de noix, les graines courge, le fromage râpé, le zeste râpé et le jus du citron avec une rasade d’huile de noix. Mixez le tout quelques minutes, il faut garder un peu de mâche, pas la peine de faire une crème homogène. Si c’est trop sec au mixage, ajoutez un petit peu d’eau fraiche. Réservez au frais.

Mettez à chauffer une casserole avec un grand volume d’eau. Pendant ce temps dans un bol unissez la farine, les graines de couscous, l’eau chaude, l’œuf et le sel, battez fermement avec une fourchette pour éliminer d’éventuels grumeaux. Les graines de couscous vont commencer à épaissir et se gorger du liquide. Lorsque l’eau bout, ajouter un peu de sel et déposez sur la casserole une large spatule à gros trous (ou tout autre ustensile adéquat) , versez par dessus la pâte à spätzli et aidez-vous d’une maryse pour faire passez cette pâte semi-liquide au travers des trous de la spatule et ainsi faire tomber les spätzli directement dans l’eau bouillonnante. Cuire env. 10 minutes. Pendant ce temps, découpez en lanières larges un oignon, faites-le revenir dans une poêle avec un peu d’huile des  tomates séchées jusqu’à ce qu’elles soient bien brunies mais sans les brûler, déglacez avec la sauce soja. Prélevez 1 tasse d’eau de cuisson, égouttez les spätzli et versez-les dans la poêle avec les oignons. Faites revenir le tout un moment, puis ajoutez 2 cas de pesto de patidou et la tasse d’eau de cuisson des pâtes. Mélangez intimement le tout à feu moyen, ajoutez du persil ciselé, décorez avec des noix grossièrement hachées et quelques graines de courge, servez sans attendre.

Infos allergies:

Ce plat contient des ingrédients potentiellement allergènes comme les noix, le gluten et le lactose. Dans ce pesto, les noix peuvent être remplacées par du tofu de pois chiche de Madame Kim et le fromage par des champignons émincés et sautés rapidement. Rectifiez l’assaisonnement en conséquence. Les spätzli peuvent être remplacés par des pâtes sans gluten du commerce.

Accord met-vin:

Pour accompagner ce plat riche en saveurs, je vous propose un vin rouge corsé comme un syrah barrique de Henri Cruchon, à Echichens.

Accord met-bière:

Rien de tel qu’une bière de caractère pour accompagner ce plat automnal, La Noire de la Brasserie du Jorat avec ses notes chocolatées ravira les connaisseurs.

Mes bonnes adresses:

Pour trouver des noix et surtout de l’huile de noix d’exception, rendez-vous auprès du Moulin de Severy. Leur gamme de magnifiques produits ne vous laissera pas insensible. Vous trouverez d’excellents piments à la Ferme des Pralies. A défaut de piments frais, remplacez-les par de la pâte de piment, également disponible à la même adresse

Trucs et astuces:

Vous pouvez essayer cette recette avec de la courge, du potimarron ou de la butternut. Ce pesto se conserve 1 semaine au frigo; veillez cependant à verser un peu d’huile sur votre pesto dans le bocal et fermez-le bien hermétiquement. Ce pesto fait merveille également sur des tartines de pain de campagne en apéro. L’huile de noix est un produit noble et fragile qui ne supporte pas la cuisson. L’huile des tomates séchées est très parfumées et excellente en cuisine, utilisez-là au fur et à mesure de votre consommation des tomates séchées tout en gardant le reste immergé dans cette huile. Le sbrinz AOP 18 mois d’affinage est un fabuleux fromage suisse à pâte dure. Il remplace aisément le parmesan. Moins connu en Romandie des consommateurs, cette spécialité séculaire de Suisse-centrale saura vous étonner par sa finesse fruitée et son caractère bien trempé.

Niels Rodin

Niels Rodin

C’est dans la région vaudoise près de Nyon que Niels Rodin cultive des agrumes. Très vite cette passion le mène à découvrir des trésors insoupçonnés en Europe mais également dans des pays lointains. La plantation de son 1er yuzu dans son jardin à Gland marquera le début de cette activité qui s’est professionnalisée au fil du temps. Après 17ans de carrière dans la finance il décide de vivre de sa passion des agrumes et le succès le mène à côtoyer les chefs des plus grandes tables autour de lui.

Une réponse à “Spätzli maison au pesto de patidou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *