Un téléphone nommé Johnnie

Object labelling

Paris, Novembre 2011. Un téléphone muni d’une étiquette indiquant son nom. Sa propriétaire m’indique couramment nommer les différents objets qu’elle utilise régulièrement. Elle peut ainsi faire référence à la présence ou l’absence de son “Johnnie” dans différentes conversations (“Je n’ai pas pu te joindre, j’avais laissé Johnnie à l’appart'”)

Sans nécessairement voir ici une forme d’animisme, ces pratiques de dénomination sont courante en informatique. On parle alors de “nommage”, un néologisme qui désigne l’attribution de noms uniques à des entités de réseau (poste ordinateur, imprimante, routeur…) ou à des utilisateurs. Si les termes choisis sont en général très codifiés suivant des nomenclatures normés, on voit de temps de temps des exceptions, comme dans le cas de cette imprimante répondant au doux nom de “Céline” rencontrée dans une école d’art parisienne. Là encore, la dimension fonctionnelle semble privilégiée (“Tu peux me prendre mon impression chez Céline quand tu reviens de ta pause?”).

Nommer2

Nicolas Nova

Nicolas Nova est cofondateur du Near Future Laboratory, une agence de prospective et d’innovation, et professeur à la HEAD – Genève, où il enseigne l’ethnographie, les cultures numériques et la prospective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *