Les violences conjugales.

Nédjmeddine Bendimerad

Nédjmeddine Bendimerad est né à Tlemcen (Algérie) en 1964. Il y étudie la médecine de 1986 à 1993,et se spécialise en psychiatrie en Suisse. Parallèlement, il dessine depuis les années 90. actuellement ses caricatures sont également publiées dans le Bulletin des Médecins Suisses. Il est marié et père de trois adolescents.

Une réponse à “Les violences conjugales.

  1. Faibles femmes et faibles vieux

    La pauvre épouse se fait des illusions, parce que si ce vaccin existait, il y aurait hélas certainement peu de maris violents prêts à faire confiance aux scientifiques, encore moins que toutes ces personnes pacifiques qui revendiquaient leur liberté sans sensibilité pour les plus vulnérables au Covid.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *