La RSE: “BS” ou incontournable de la marque employeur? 

Il y a 15 ans, je travaillais dans une agence de communication en pleine progression, dans le quartier branché de Covent Garden à Londres (https://www.we-worldwide.com/). J’ai adoré cette époque pendant laquelle je me déplaçais dans le monde entier pour recruter des candidats dans le domaine de la communication. J’ai fait la connaissance de passionnés, d’exaltés, qui avaient rencontré George Clooney ou le Dalaï Lama. Et c’est surtout à cette période que j’ai découvert le monde de la Corporate Social Responsibility ou RSE.

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) désigne les initiatives qu’elles prennent dans les domaines suivants: social, environnemental et économique. Ces thématiques sont devenus très en vogue. Malheureusement, la montée en puissance et la popularité de la RSE induisent un nouveau risque : celui de l’instrumentalisation. Pour améliorer leur image, des entreprises sont tentées de miser sur une RSE de façade, en oubliant un peu vite que le manque d’honnêteté peut avoir de lourdes conséquences sur le long terme. « Le RSE washing » est une mauvaise stratégie qui peut coûter cher. https://www.sami.eco/greenwashing

Que vous soyez patron d’une PME ou d’un grand groupe, vous savez qu’aujourd’hui, vous avez besoin d’un environnement stable et responsable pour assurer votre succès à long terme. Que se passe-t-il si les entreprises n’ont pas mis en place une politique RSE ou ne la pratiquent pas ? La société risque d’accuser une perte de consommateurs, mais cela aura également un impact sur sa capacité à attirer les meilleurs talents.

 

 

Nous le voyons tous les jours, les candidats d’aujourd’hui recherchent des employeurs ayant une stratégie de RSE claire et efficace. Ils souhaitent être employés par des entreprises transparentes qui font “du bien”, tout évidemment en réalisant des bénéfices.

L’étude Global Talent Study a montré que plus de  +50 % des employé(e)s en Suisse désirent travailler pour une entreprise qui partage les mêmes valeurs qu’eux/elles en matière de durabilité. Votre engagement profitera donc également à l’attractivité de votre entreprise. https://sengager-pour-le-climat-et-gagner-en-attractivite-en-tant-quentreprise/.

Vous l’aurez compris, la RSE peut jouer un rôle important dans l’attraction et la rétention de talents. Mais avant de faire l’objet de campagnes de communication externes, la RSE doit avant tout être une réalité en interne. Une des meilleures façons pour votre PME de se lancer en RSE est d’effectuer un sondage auprès de vos employés pour vous dire ce qu’ils pensent de votre implication sur les questions environnementales et sociétales et où ils estiment que des améliorations sont à effectuer. On ne peux pas être un acteur responsable dans son réseau de parties prenantes si on n’a pas une culture d’intégrité à l’intérieur. Une entreprise avec une culture toxique n’a pas les compétences ni les fondements moraux d’agir d’une manière crédible.

En vous basant sur vos valeurs et celles chères à votre personnel, vous serez en mesure de créer une véritable culture de travail permettant de proposer des services et des produits qui servent mieux la planète et ses habitants.

Alors on en parle?

NB

Nathalie Brodard

Nathalie Brodard a fondé deux sociétés actives dans les ressources humaines et une association à but non-lucratif (Hire Me I’m Fabulous). Serial entrepreneure, elle a la chance de rencontrer depuis plus de 12 ans des personnes qui font la différence. Elle vous invite dans son espace de partage de confidences des dirigeants, des entrepreneurs, de ces hommes et femmes qui font son quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *