Franck Sorbier, parenthèse de douceur 

Cela fait deux saisons que Franck Sorbier crée de la couture pour enfants.

Ses défilés, qui ont toujours été des spectacles d’une grande poésie  sont désormais des parenthèses de douceur.


Ces petites filles qui dansent en scene dans leurs robes de princesse d’un jour m’évoquent  le dessin qu’avait fait Paul Iribe de Jeanne Lanvin et sa fille Marguerite et que l’on retrouve sur les flacons du parfum Arpège lancé en 1927.


Les danseuses et les comédiennes qui défilent sont vêtues de robes de fées en voiles de soie imprimés d’un motif d’archives.


Franck Sorbier se profile sur un terrain peu souvent mis en lumière. Une douce idée, pourtant, de faire défiler la couture pour enfants.

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi est la rédactrice en chef des Hors-Séries du Temps. La mode est un monde qu'elle aime arpenter Iphone en main. Cette "shoe addict" sait bien qu'un vêtement ne naît pas par hasard et qu'il parle autant de nous que de notre époque. Regards côté cour et côté jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *