Alexandre Vauthier, beauté fatale

Bella Hadid ouvre le show en cuir argent, Kendall Jenner le termine en mini robe bustier traversée de fulgurances bleu-blanc-rouge-noir. Et entre ces deux bombes anatomiques défilent des filles qui n’ont froid ni aux yeux, ni aux jambes, qu’elles ont sublimes d’ailleurs.

La collection haute couture printemps été 2017 d’Alexandre Vauthier, c’est un mélange explosif de glamour,  de références aux grandes années de la couture (années 80), de savoir-faire et de rock attitude.

Une pseudo robe de grand bal en faille de soie écarlate avec des manche gigot se porte en traine sur un mini-shorts de jeans, la taille serrée d’une ceinture de strass. Le blouson de motard se paie le luxe de monter sur un podium surélevé qui ne pardonne rien. Des robes de filles qui s’élancent dans la nuit comme des armes fatales.

Mais c’est finalement lui qui en parle le mieux. Interview en coulisse.

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi est la rédactrice en chef des Hors-Séries du Temps. La mode est un monde qu'elle aime arpenter Iphone en main. Cette "shoe addict" sait bien qu'un vêtement ne naît pas par hasard et qu'il parle autant de nous que de notre époque. Regards côté cour et côté jardin.

Une réponse à “Alexandre Vauthier, beauté fatale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *