Julien Fournié en mode cinétique

C’est un homme heureux, terriblement heureux que j’ai rencontré juste avant le début de son défilé haute couture printemps été 2017.

Julien Fournié avait des raisons de l’être. Le 16 décembre dernier la Fédération française de la couture lui a octroyé l’appellation “Haute Couture”. Un label juridiquement protégé qui est décerné à des maisons remplissant certaines conditions strictes et figurant sur une liste mise à jour chaque année par le Ministère de l’industrie. Une exception culturelle française.  Une sorte de Graal pour celui qui la reçoit.

Après un passage chez Torrente comme directeur artistique jusqu’en 2004, Julien Fournié s’est consacré à la création de sa maison dès 2009. Ses premières collections révèlent un amour de la mode historique et surtout un très beau savoir-faire. Depuis lors il n’a de cesse de chercher de nouvelles pistes pour la couture, inventant un modèle de distribution qui lui permette de coller au concept de “see-now-buy-now”, tout en défilant avec les autres maisons. Une révolution douce.

Le futur? Il l’appelle de ses voeux. Il a mille idées, qu’il tente de faire toutes tenir dans un défilé de 15 minutes. Mais ce qu’il souhaite avant tout c’est bâtir une maison de couture pérenne. Inscrire son nom dans le temps.

Chez Julien Fournié, la porte d’entrée donne directement sur l’atelier. On y croise Madame Jacqueline, sa première d’atelier, et toutes les couturières qui travaillent avec lui pour transformer ses idées en robes de haute couture. Une manière de dévoiler l’envers avant l’endroit. Et une vérité de la couture: sans les petites mains qui cousent, une robe n’existe pas.

Juste avant le show, il répond à mes questions.

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi est la rédactrice en chef des Hors-Séries du Temps. La mode est un monde qu'elle aime arpenter Iphone en main. Cette "shoe addict" sait bien qu'un vêtement ne naît pas par hasard et qu'il parle autant de nous que de notre époque. Regards côté cour et côté jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *