Aalto, collection singulière

Il y a quelque chose d’étrange dans le défilé d’Aalto: il fait naître des sentiments mitigés. A la fois réjouissants, et troubles, inquiétants. Cela tenait sans doute dans les couleurs – très vives quand il y en a – les mélanges un peu foutraques, vestes de jeans qui s’embourgeoisent de broderies, les imprimés inspirés des personnages de la BD Moomins, célèbre en Finlande, le pays dont vient Tuomas Merikoski, le directeur artistique de la marque.

Chaque vêtement de la collection semble avoir été customisé: pantalon découpé sur le devant, trench brodé sur un seul côté, collier de perle ajouté à un chapeau de pluie. On oscille entre décontraction et tradition, entre vintage et contemporanéité, entre robes de velours et jupes asymétrique, entre veste à poches démesurées et pull grunge déchiré.

J’ai essayé de faire quelque chose de constructif avec l’actualité qui n’est pas toujours très positive. Créer une collection qui embrasse la diversité. Chaque pièce est différente et unique, fabriquée de manière singulière et cela crée un ensemble qui trouve un point d’équilibre créatif et réjouissant.

La collection dessinée par s’appelle Tuomas Merikoski Uusi Fantasia, nouvelle fantaisie en finlandais, sorte d’utopie de placard.

On a travaillé un imprimé sur la base de la bande dessinée Moomins de Tove Jannson’s, une BD très connue en Finlande et qui reflète pour moi la société que l’on devrait construire.

X IMG_1990

Tuomas Merikoski s’est inspiré  de l’histoire “le dangereux voyage”, faisant reproduire sur des pantalons, des vestes, des manteaux l’histoire de cette petite fille dont la vie réglée comme du papier à musique ennuie. Elle veut de l’inconnu et du danger. Et c’est ainsi que les mannequins se faisaient porteuses de parabole, encourageant à suivre les flux de la vie et ne pas résister au chaos, car du chaos naît finalement l’harmonie. En tout cas c’était le message.

 

 

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi est la rédactrice en chef des Hors-Séries du Temps. La mode est un monde qu'elle aime arpenter Iphone en main. Cette "shoe addict" sait bien qu'un vêtement ne naît pas par hasard et qu'il parle autant de nous que de notre époque. Regards côté cour et côté jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *