“Stella loves you”

“STELLA LOVES YOU.” C’est ce qui était écrit en lettres de lumière LED sur l’invitation pour assister au défilé de Stella McCartney. Je ne sais pas si elle m’aime moi, personnellement, mais elle a une manière bien à elle de créer une sorte de club de fan qui la suit et de créer le désir avant même d’avoir montré le premier look du défilé.

Un désir qui naît au fur et à mesure que les silhouettes apparaissent sur le podium. On veut cette allure à la fois casual et habillée, ces doudounes végétariennes (aucune matière animale ne vient les fourrer), cette robe en jean délavée qui se lace, comme un corset, conférant à cette matière de la rue une tout autre intention. Et la dentelle papillon et ces jupes plissées métalliques et ce confort et ce réconfort.

Stella McCartney a le don de mélanger les matières, les styles et de créer une silhouette qui répond aux envies pas encore exprimés des femmes, mais qui semblent évidentes au moment où la machine « défilé » se met en route. Elle crée des vêtements hybrides mi-techniques mi-soir, elle s’inscrit dans plusieurs lignées, jouant avec les robes d’inspiration victorienne avec leur plastron à volant, attrapant le train des créateurs qui s’inspirent de la rue et des banlieues. Elle le fait avec chic.

La collection Stella McCartney de l’automne hiver oscille entre le Stiff et le Cool. Le genre de vestiaire dont on a envie pour se protéger des émanations de l’époque. Mais cela, la créatrice le savait avant nous.

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi est la rédactrice en chef des Hors-Séries du Temps. La mode est un monde qu'elle aime arpenter Iphone en main. Cette "shoe addict" sait bien qu'un vêtement ne naît pas par hasard et qu'il parle autant de nous que de notre époque. Regards côté cour et côté jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *