Chanel, Vol 005 Paris-Cambon

Il est des synchronicités fascinantes : le jour où les dirigeants d’Air France se faisaient arracher leur chemise par des employés en colère, Chanel défilait dans un décor d’aéroport. Bienvenue chez Chanel Airlines !

Un aéroport idéal, dixit Karl Lagerfeld, tel qu’il devrait être et qu’il n’est pas. Un lieu immaculé, argent et bleu, le bleu d’un ciel possible. Pas de file d’attente aux guichets où étaient distribués les dossiers du défilé. Il va de soi que le personnel navigant, ainsi que tous les voyageurs étaient habillés en Chanel.

IMG_6347

La collection est à l’image du monde : multiple et bigarrée. Les femmes en tailleurs à fermetures et coutures invisibles croisent des filles portant des jupes-traines en soie, légères, imprimées bleu-blanc-rouge voletant sur des pantalons, tandis que d’autres passent avec leur jeans flare à taille haute imprimés de camélia.

IMG_6354

Les pulls se portent en ceinture et les bagages à roulettes sont fabriqués grâce à des imprimantes en 3D SLS (frittage sélectif par laser), technique utilisée pour la première fois pour la collection haute couture automne-hiver qui a défilé en juillet dernier (Lire: https://blogs.letemps.ch/mode/2015/07/13/chanel-une-dangereuse-beaute/). Et de l’argent, parce que c’est la couleur des avions, dixit Karl Lagerfeld, et que de l’or, il y en a déjà eu beaucoup chez Chanel.

C’est gai, c’est frais, c’est joyeux, c’est léger, c’est coloré, c’est vivant, c’est drôle, c’est décalé,  c’est beau, c’est à l’image d’un monde qui n’existe que dans l’esprit de Karl Lagerfeld, et même si cela ne dure que les vingt minutes du défilé,  cela fait un bien fou!

PNC aux portes, armement des toboggans, vérification de la porte opposée…

 

 

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi est la rédactrice en chef des Hors-Séries du Temps. La mode est un monde qu'elle aime arpenter Iphone en main. Cette "shoe addict" sait bien qu'un vêtement ne naît pas par hasard et qu'il parle autant de nous que de notre époque. Regards côté cour et côté jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *