Juliette Gernez, sur les pointes chez Sorbier

Juliette Gernez est coryphée à l’Opéra National de Paris. Superbe danseuse avec qui j’ai eu la chance de réaliser une séance de photos en 2013 (voir le making of)

En septembre, elle dansera dans les parties communes de l’Opéra Garnier sur une création de Boris Charmatz, mais en attendant, elle brillait sur le dernier défilé haute couture de Franck Sorbier. Encore que défilé ne soit pas le mot le plus approprié pour ce spectacle dansé.

Photos: Julien Benhamou
Photos: Julien Benhamou

Franck Sorbier a voulu des danseuses et non des mannequins pour incarner métaphoriquement des monts enneigés, explique Juliette Gernez. J’ai réellement pris conscience à quel point il est important de se fondre dans le vêtement et le sublimer. C’est à dire que toute notre personnalité doit être dédiée aux plis, aux couleurs et aux matières de celui-ci. A l’opéra, il nous faut incarner avant tout un personnage.
Sur ce défilé nous n’avons pu répéter avec les vrais vêtements pour cause de fragilité. Du coup la contrainte a été de découvrir les tenues dans le mouvement le jour J, ce qui demande une grande part de flexibilité et d’improvisation.

Fexibilité et improvisation aussi pour Frank Sorbier qui a dû prendre en compte les corps des danseuses qui poussent le mouvement jusqu’à l’extrême.

Les contraintes m’ont amené à créer de nouvelles manches : manches cape, manches ailes, de nouveaux volumes, plus libres, des points de fermetures plus souples, des associations comme je l’avais déjà fait dans les années 90, de pièces spectaculaires portées avec des bodies Repetto ou Wolford, confie Frank Sorbier

Le thème de la collection « Neiges Éternelles » était réellement en corrélation avec la grâce. Le port de tête, la gestuelle délicate, les jeux de jambes déliés et la comédie des pointes dont je rêvais depuis longtemps, étaient indispensables pour donner vie aux nouvelles créations, comme un nouveau souffle, un nouvel élan. A ce jour, c’est ma collection préférée, une sorte d’envol.

Photo: Piero Biason

 

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi

Isabelle Cerboneschi est la rédactrice en chef des Hors-Séries du Temps. La mode est un monde qu'elle aime arpenter Iphone en main. Cette "shoe addict" sait bien qu'un vêtement ne naît pas par hasard et qu'il parle autant de nous que de notre époque. Regards côté cour et côté jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *