Les tableaux animés d’Augustin Rebetez

Augustin Rebetez est d'abord plasticien. A moins de trente ans, ce Jurassien, qui vit et travaille à Mervelier, possède déjà un univers complexe et riche où les dessins, les photographies, les textes et les vidéos se combinent aux objets trouvés et aux machines délirantes. Un monde à la fois magique et inquiétant, peuplé de revenants, d'êtres hybrides, de signes cabalistiques et de cœurs à l'envers. A la demande du directeur du Théâtre de Vidy Vincent Baudriller, Augustin Rebetez aborde aujourd'hui la scène. Un pas de plus et un véritable défi. Un pari réussi.

Dans "Rentrer au volcan" – dont le titre est en soi tout un programme – le spectateur n'a qu'une chose à faire: se rendre disponible, se laisser prendre par la main, accepter qu'à chaque instant surgisse l'improbable. Sur scène, des musiciens, une chanteuse venue du Nord et des performeurs souvent masqués et plus ou moins contorsionnistes. Entre incantation et bruitage, comme s'ils surgissaient d'une imagination enfiévrée, se succèdent une série de tableaux animés qui voient un personnage surgir d'une paroi, un cheval se mettre à chanter et un dentier reprendre sa liberté.

Le théâtre n'est pas fait que d'espace et d'images. Il est aussi juste maîtrise des rythmes, des séquences et du temps. On craint un instant que "Rentrer au volcan" ne se transforme en parade sans fin ni tension. Augustin Rebetez et ses malicieux complices très vite nous rassurent. Et nous offrent, en guise de point final, une dernière scène étonnante et très poétique.

 

"Rentrer au volcan". Conception Augustin Rebetez. Lausanne. Théâtre de Vidy. Jusqu'au 11 décembre. Rencontre avec les artistes à l'issue de la représentation le 9 décembre. Le 11 décembre dès 21h, Aftershow Party.

"Rentrer au volcan" se prolonge sous forme d'exposition à La Kantina du Théâtre de Vidy, jusqu'au 16 décembre. 

Mireille Descombes

Mireille Descombes

Passionnée de roman policier, Mireille Descombes est journaliste culturelle indépendante, critique d’art, d’architecture et de théâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *