Merci le confinement !

Image: pixel2013

Cela fait désormais une année que le ciel nous est tombé sur la tête. Qui aurait pensé, en mars 2020, que la toute première annonce de confinement résonnerait encore si fort aujourd’hui? Il est vrai que chacune et chacun d’entre nous vit cette réalité d’une manière différente, mais tous nos quotidiens sont encore et toujours entravés par la situation sanitaire. Lorsque le champ des possibles se restreint de la sorte pendant une longue période, la seule liberté accessible est celle de l’esprit.

Image: Stocksnap

L’occasion se présente, au cœur de ce tableau obscurci, de constater que certains ingrédients propices à l’épanouissement s’avèrent encore abordables. Plusieurs recherches certifient notamment que la gratitude améliore l’humeur, augmente le bien-être subjectif, rend plus appréciable, réduit les risques de dépression et accroît le bonheur1. Le sentiment de reconnaissance détient également des effets bénéfiques sur l’entourage de la personne qui l’exprime2. Bonne nouvelle: cette qualité lumineuse dépend moins des évènements que de notre attitude.

Ressentir et communiquer sa gratitude ne se limite donc pas aux grandes occasions – nouveau travail, soirée mythique, étincelle amoureuse, miracle de la vie ou autres étapes officiellement importantes et réjouissantes. Au contraire, les chercheurs ont constaté que les personnes les plus reconnaissantes éprouvent et partagent cette émotion tous les jours, en profitant des petits plaisirs du quotidien.

Image: Pexels

Si cette qualité a tant de vertus, comment se l’approprier? Les changements, même d’état d’esprit, passent souvent par l’action. Plusieurs petits rituels peuvent influencer les habitudes mentales à long terme. Par exemple, le célèbre exercice du journal de gratitude consiste à prendre le temps, chaque soir, de noter trois éléments agréables ou constructifs qui se sont déroulés pendant la journée. À nouveau, il s’agit souvent de choses très simples – une repas savoureux, une conversation motivante, ou encore le temps ensoleillé.

Au-delà de cette méthode permettant d’entraîner l’attention à se focaliser sur les aspects positifs du quotidien, les nouveaux réflexes concernent aussi l’entourage. Saluer les efforts des collègues, reconnaître les coups de main des proches, souligner les bons moments passés avec les amis et les en remercier. À l’image des cartes postales, les petites attentions prennent peu de temps et ont des effets lumineux – pensez au plaisir procuré la dernière fois que vous avez trouvé un petit mot sympa laissé juste pour vous.

Image: Free-Photos

La gratitude passe aussi par la célébration. Qu’il s’agisse de la fin d’un gros projet, d’une réussite personnelle, d’une satisfaction intense ou encore d’un défi relevé avec brio, il est important d’officialiser la reconnaissance que l’on porte, à soi-même et aux autres. Un petit cadeau, un plat spécial, une sortie différente de d’habitude, bref, quel que soit le moyen de félicitation qui vous anime, profitez-en! Cela aura également le bénéfice d’alimenter votre motivation.

Ces habitudes tendent à souligner les bons côtés pour créer du lien. Ce n’est pas pour autant qu’il faudrait nier les moments difficiles ou les émotions désagréables. La gratitude n’est pas exclusive: elle consiste à considérer, en plus des pensées pragmatiques et des préoccupations du quotidien, les éléments qui contribuent au bien-être individuel et collectif, pour leur permettre de colorer vos journées.


Un grand merci à Piera Gabola pour l’inspiration de cette article.

1 Watkins, P. C., Woodward, K., Stone, T., & Kolts, R. L. (2003). Gratitude and happiness: Development of a measure of gratitude, and relationships with subjective well-being. Social Behavior and Personality: an international journal, 31(5), 431-451.

2 Shankland, R., & André, C. (2017). Gratitude et bien-être social: mécanismes explicatifs des effets de la gratitude sur le bien-être individuel et collectif. Revue québécoise de psychologie, 38(2), 43-64.

Marion Marchetti

Marion Marchetti

Marion Marchetti aide les personnes hypersensibles à apprécier leur différence pour en faire une alliée. À côté de ses accompagnements, elle partage ses réflexions au sujet du développement personnel dans ses articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *