le Capitol à Washington

La résilience de la démocratie américaine grâce aux élections des Secrétaires d’Etat

Brad Raffensperger, Secrétaire d’Etat de Géorgie devint connu internationalement lorsqu’il refusa de « trouver » 11’780 votes lors d’un appel avec le Président Trump. Raffensperger vient d’être réélu à son poste contre la candidate démocrate Bee Nguyen. Tous les candidats « America First » ont perdu sauf un. A l’exception de Diego Morales en Indiana un état solidement républicain, les candidats niant la défaite de Trump ont été battus en Arizona, Michigan, Minnesota, Nevada et Nouveau Mexique. Ces résultats sont rassurants pour les fondamentaux de la démocratie américaine.

Ce sujet d’élection américaine est à l’évidence en dehors des sciences de la vie mais les lecteurs verront à la fin le lien avec Genève et un engagement plus personnel de votre serviteur.

 

L’élection présidentielle en Géorgie en 2020 contestée sans fondement par Trump

Biden gagna l’élection en Géorgie en novembre 2020 suite à des élections bien organisées par Brad Raffensperger et son directeur opérationnel Gabriel Sterling. Suite à ce résultats, Raffensperger fut l’objet d’attaques républicaines sans substance et les bulletins furent recomptés manuellement malgré les réclamations démocrates. La victoire de Biden contre Trump fut confirmée avec 12’670 bulletins (0.25%). Le 20 novembre, Raffensperger certifia les résultats et fut avec sa femme l’objet de menaces de mort. Sterling appela publiquement Trump à condamner ces menaces et à arrêter d’inspirer de tels actes de violence.

« Je veux juste trouver 11’780 votes » demanda Trump pendant une heure le 2 janvier 2021 à Raffensperger qui refusa catégoriquement. L’appel fut enregistré. Raffensperger et Sterling ont témoigné des actes anti-démocratiques de Trump à la commission d’enquête du Parlement américain quelques mois plus tard.

 

Brad Raffensperger défia les pronostics et a été réélu

Il y a une année, la candidature de Raffensperger était considérée comme morte. Un candidat républicain (Jody Hice) qui contestait les résultats des élections fut supporté par Trump. Hice fut écrasé par Raffensperger lors des primaires républicaines. Raffensperger.

Raffensperger vient de battre la candidate démocrate Bee Nguyen qui a essayé de le dépeindre comme un extrémiste. L’association républicaine supervisant les élections des Secrétaires d’Etat (Republican State Leadership Committee) par la voi de son président Dee Duncan a salué la victoire de Raffensperger en le décrivant comme « un conservateur respectueux du droit dédié à rendre plus facile le vote et plus dure la tricherie ». De manière notable, Duncan n’a mentionné aucun des candidats « America First ».

 

Les élections des Secrétaires d’Etat, un combat clé pour la présidentielle de 2024

Dans le passé, les élections de Secrétaires d’Etat n’offraient guère d’intérêt. Avec leur rôle dans l’organisation et la certification des présidentielles, ces élections sont devenues des objets de convoitise. Certains alliés de Trump et des donateurs auraient planifié de prendre contrôle des appareils électoraux des états pivots avec des candidats « America First » inféodés à Trump. Ainsi le candidat républicain au Secrétariat d’Etat au Nevada (Marchant) répétait que Trump avait gagné l’élection en 2020 et qu’il promettait que si lui-même était élu, Trump serait de nouveau président en 2024.

En réaction, ces candidats ont alarmés des démocrates, indépendants et certains républicains. L’argent à disposition de ces élections pour les démocrates était de 10 contre 1 envers les républicains. A la fin, la population a préféré la stabilité dans toutes ces élections de Secrétariat d’Etat excepté en Indiana.

 

Sterling, bras droit de Raffensperger, parla en faveur de la démocratie à Genève

Gabriel Sterling a été invité à parler de la défense de la démocratie lors d’une conférence co-organisée par la chancellerie d’État de Genève, l’Institut des Hautes Études  Internationales et du Développement et l’Université de Genève (Comment sauvegarder la démocratie ?, à l’Université de Genève, le 4 octobre 2021). Sterling fut accueilli par une chaleureuse série d’introductions dont celle du Recteur.

« Le scandale est que je sois connu, le scandale est que je sois invité ». C’est ainsi que  Sterling commença une vivante évocation de la dernière élection présidentielle aux USA et de sa conviction du bon déroulement de l’élection en Georgie. Il plaida aussi pour l’engagement citoyen comme « public servant » pour le maintien des institutions démocratiques et aussi pour les communautés locales.

 

La leçon pour la démocratie suisse et un engagement personnel

Après avoir vu l’assaut du Capitol le 6 janvier 2021 soit quelques jours après l’appel de Trump à Raffensperger pour renverser un résultat d’élections démocratiques, votre serviteur a été très impressionné par le discours de Gabriel Sterling qui montrait qu’en 2020 une série d’élus démocrates et républicains avaient tenu bon face au Trumpisme.

De manière convaincante, Sterling montrait aussi l’importance de l’engagement de chacun dans la vie démocratique y compris locale. Pour ma part, cela s’est traduit en engagement à devenir Président du Conseil Communal du village vaudois où j’habite. La présidence comporte la charge du dépouillement des diverses élections. Tâche que je trouve essentielle à la vie démocratique. Tout aussi essentielle est la confiance que la population accorde à ces dépouillements comme au fait de pouvoir recompter les bulletins en cas de contestation comme cela fut arrivé en Géorgie. En bref, c’est la fierté d’être un « public servant ».  

 

Note :

Crédit photographique : oljamu de Pixabay
– Les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique pour faciliter la lisibilité du texte. L’information présentée s’applique à tous les individus indépendamment de leur sexe et leur genre à moins que le contexte ne l’indique autrement.

 

Luc Otten

Luc Otten est médecin et biologiste. Après 15 années de recherche académique, il a travaillé 7 ans comme analyste financier puis comme venture capitaliste dans le domaine des sciences de la vie. Depuis 2015, il travaille dans le monde des start-ups en biotechnologie dans des positions opérationelles le plus souvent.

3 réponses à “La résilience de la démocratie américaine grâce aux élections des Secrétaires d’Etat

    1. C’est une très bonne nouvelle, plus besoin d’extrêmistes: la population a compris. Les chiffres de la pandémie et le peu d’empressement pour un nouveau booster l’illustrent bien. Il faut dire que les 3/4 de la population ont eu le Covid (en grande majorité cette année) d’où une certaine lassitude.

      Ce qui passait par des canaux “complotistes” se retrouve peu à peu dans la presse. Les personnes qui osaient douter de ce vaccin car potentiellement un peu “baclé” vu le timing ne sont plus associés à des sonneurs de cloches et redeviennent des citoyens “normaux”. Ceux qui ont subit des effets secondaires graves peuvent échanger en privé. L’information circule donc suffisamment.

      Le brouillard se dissipe et on parle bien moins souvent d’antivax ou de complotistes. On peut reparler de ce sujet entre amis sans s’écharper.

      La démocratie survivra donc une fois certains excès réparés.

      Les médecins recommencent aussi à s’exprimer. Parmi eux, un cardiologue relevait une légère souffrance du muscle cardiaque (heureusement transitoire) chez presque 3 vaccinés sur 100. Conclusion: surveiller les séquelles à long terme et ne pas recommencer trop souvent les boosters. Une autre étude en Thailande, confirmait environ 1 % de myocardites chez les ados avec hospitalisation aux soins intensifs.

      Il faudra donc bien trouver la cause du problème et le régler pour assurer le futur de ces vaccins sinon la confiance ne sera jamais rétablie.

      Plusieurs études scientifiques vont dans le même sens: c’était un vaccin acceptable pour sauver des vies dans certaines classes de la population mais il va falloir l’améliorer sérieusement pour continuer à le commercialiser à grande échelle.

      Car, le vrai problème de cette stupide croisade, c’est que bon nombre de citoyens “lamdba” acquis à la cause de la vaccination ont déchanté. La résistance à la vaccination n’a jamais été aussi importante. Et ça, c’est assez grave.

      Le mensonge tue la confiance et il a été l’apanage de tous les camps.

      Quand à la surmortalité inexplicable en Suisse à laquelle vous faites référence, elle touche essentiellement les plus de 65 ans et n’a rien à voir avec la mortalité Covid.

      La canicule de cet été n’explique pas tout (printemps, automne). L’Europe et les USA font face au même phénomène mais pour toutes les classes d’âge. L’Anglettere enregistre une forte augmentation de maladies chroniques graves avec incapacité de travail dont une forte proportion d’accidents cardio-vasculaires inexplicables. Là aussi, il faudra des études pour rassurer la population.

      Quand à la mortalité Covid à laquelle vous faites référence: depuis le 1.5.2022, la maladie a été fatale à 1 non-vacciné dans la tranche d’âge 60-69 ans et 14 vaccinés. Pour les plus de 80 ans, le vaccin reste un atout indiscutable mais la létalité reste élevée même chez les vaccinés.

      Bref, je félicite M. Otten pour son élection et sa volonté de donner de sa personne à la communauté. C’est un beau rôle et il fera un très bon politicien. Nous pouvons compter sur lui pour rétablir le débat démocratique, réunir la population, promouvoir l’écoute, combattre le mensonge et restaurer le fameux consensus qui a fait le succès de notre pays avant ce grossier dérapage pandémique.

      Nous allons en avoir besoin car la gestion de la crise énergétique et, plus globalement, des ressources limitées de notre planète va demander une population unie et éclairée.

      (sources sur demande pour ne pas trop allonger le commentaire)

      1. Ce genre de discours montre à quel point notre système éducatif a des limites; il permet d’écrire dans un français correct. Il ne permet en revanche pas à tous de penser par eux-même.

        Je suis désolé que vous en soyez réduit à croire ce que d’autres écrivent pour vous.

        Vous écrivez:
        “chez presque 3 vaccinés sur 100”
        https://www.unibas.ch/de/Aktuell/News/Uni-Research/Voruebergehende-milde-Herzmuskelzellschaeden-nach-Booster-Impfung.html

        La réalité:
        https://magazin.nzz.ch/nzz-am-sonntag/wissen/corona-impfung-wie-haeufig-sind-herzmuskelzellschaeden-ld.1711762

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *