Pourquoi investir dans le private equity ?

 Philippe Gay, Directeur et responsable de l’offre suisse, Banque Lombard Odier

 

 

L’Europe compte aujourd’hui plus de 300 licornes, avec une centaine de nouvelles venues rien qu’en 2021, d’après les données du cabinet CB insight.  Toujours plus nombreuses, ces entreprises qui sont qualifiées de « licornes » partagent au moins deux points communs : être valorisées à plus d’un milliard de dollars, et ne pas être cotées en bourse.

Souvent actives dans les secteurs liés à la technologie et au digital, leur croissance a été portée par les besoins grandissants pour ce type de services, mais aussi par des levées de fonds record, notamment grâce aux investisseurs en private equity, c’est-à-dire dans les entreprises qui ne sont pas cotées en bourse

Au niveau mondial, la barre des 1000 licornes a été passée cette année. Au sommet du classement, on retrouve la société Bytedance (éditeur chinois du réseau social TikTok), avec une valorisation de 140 milliards de dollars.

Les entreprises qui entrent en bourse sont plus rares, et leurs performances sont plus modestes

Si l’année 2021 a été témoin d’un nombre record d’entrées en bourse (ou « IPO ») depuis 20 ans, il s’agit surtout d’un effet de rattrapage par rapport à 2020, selon le dernier rapport Global IPO Watch du cabinet de conseil et d’audit PricewaterhouseCoopers. Malgré ce sursaut l’an dernier, la tendance de fond reste en effet à la baisse : en vingt ans, le nombre d’entreprises cotées à Wall Street a été divisé par plus de deux, passant d’environ 7500 à 3500, entre 2000 et 2020.

Est-ce que les nouvelles IPO auront au moins été profitables pour investisseurs ? Le bilan est pour le moins contrasté, pour ne pas dire décevant. En effet, toujours d’après PwC, 80% des IPO sur le continent américain étaient en sous-performance au 31 décembre 2021. C’est également le cas de 57% des IPO au niveau mondial.

Pour prendre deux exemples d’entreprises suisses illustrant ce phénomène, citons tout d’abord Sophia Genetics. Créée en 2014 en Suisse, l’entreprise active dans les données du séquençage génétique a fait son IPO sur le Nasdaq en juillet 2021. Le prix de l’action était alors de 18 dollars, mais il était à moins de 7 dollars au début du mois de mai 2022. Du côté de la marque de sport On Running, malgré des débuts en fanfare en septembre 2021 à Wall Street, le titre avait perdu près de 30% de sa valeur début mai. Cependant il est à noter que la situation des marchés depuis ce début d’année a également influencé les cours de ces deux sociétés.

Toujours plus de valeur créée hors bourse via le private equity ou capital-investissement

Finalement, de plus en plus d’entreprises font le choix de ne pas entrer en bourse, ou alors beaucoup plus tard qu’auparavant. Même celles qui ont du succès, comme les fameuses licornes. En conséquence, la valeur créée par ces entreprises se réalise de plus en plus en dehors des circuits boursiers. Ce qui ne veut pas dire qu’elles sont inaccessibles aux investisseurs. En effet, il est possible de participer au financement et à la croissance de ces entreprises à travers des investissements dits de « private equity », aussi appelé capital-investissement, à différents stades de leur croissance.

Rappelons par ailleurs que dans la composition de nos économies, la majorité des entreprises ne sont pas cotées en bourse, même si par effet médiatique on entend plus parler de celles qui le sont.

L’intérêt du private equity : diversification & décorrélation des portefeuilles

Investir dans des entreprises non cotées en bourse participe à améliorer la diversification de ses investissements et de son portefeuille, et permet aussi une décorrélation naturelle d’avec les cycles boursiers et leur volatilité. Il faut toutefois être prêt à s’engager sur le long terme, ce type de financement nécessitant plusieurs années pour en voir pleinement le potentiel. En contrepartie de cette patience des investisseurs, les rendements annuels peuvent être sensiblement supérieurs.

Mais comment investir dans le private equity ? Trois grandes options sont possibles. La première est un investissement direct dans une entreprise : l’investisseur participe à une levée de fonds par exemple. La seconde est de passer par un fonds de private equity, géré par des professionnels qui vont investir l’argent des investisseurs dans plusieurs entreprises. Enfin, la troisième voie est celle qui offre le plus de diversification: l’investissement dans un fonds de fonds, avec un partenaire financier expérimenté qui va procéder à une sélection des meilleurs fonds de private equity.

Un marché toujours en pleine croissance et des perspectives positives

Les gestionnaires de fonds de private equity ont connu la deuxième meilleure année de collecte de fonds de l’histoire du secteur en 2021, d’après un rapport publié par Bain & Company en mars 2022. Ceci permet de réaliser des opérations de financement toujours plus importantes. Ainsi, la taille moyenne des transactions a franchi la barre du milliard de dollars en 2021 pour la première fois.

Les fonds ont augmenté les distributions et ont continué à produire des rendements supérieurs à ceux de toutes les autres classes d’actifs, poursuivant une tendance bien établie depuis plusieurs années.

Le volume mondial des transactions de capital-investissement a même représenté environ 20% du volume global des fusions et acquisitions l’an dernier, d’après un article publié par la Harvard Business School, en collaboration avec PwC. Parmi les transactions technologiques les plus importantes soutenues par des fonds de capital-investissement, on peut citer l’acquisition de McAfee pour 14 milliards de dollars, par un consortium d’investisseurs en capital-investissement.

D’après les auteurs de l’article, malgré la hausses des taux d’intérêt attendue, la fin programmée des mesures de relance directement liées à la pandémie et d’éventuelles réformes fiscales, les fondamentaux économiques restent en place pour une année 2022 forte dans le private equity.

 

 

Lombard Odier

En tant qu’entreprise de tradition familiale, nous accompagnons nos clients sur plusieurs générations. Proches de vos préoccupations, nous avons développé une approche spécifique et personnalisée qui vous permet d’aborder votre patrimoine de manière globale, coordonnée et efficiente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *