Planifier sa retraite tout en préparant la vente de l’entreprise à ses cadres dirigeants

Daniel Ricci, gérant de fortune Banque Lombard Odier & Cie Genève

 

Près d’un quart des dirigeants de PME suisses envisagent de vendre leur entreprise dans les cinq prochaines années. Pour la génération du baby-boom, la transmission est au cœur de leurs préoccupations.

 

Cas classique, le propriétaire, un quinquagénaire qui a prévu de céder son entreprise à trois cadres dirigeants à moyen terme, souhaitait lever du capital en sollicitant des investisseurs privés pour soutenir la croissance de ses activités. Si l’accès au financement est crucial dans ce projet, encore faut-il opter pour la meilleure solution, en fonction de la structure de l’entreprise. En tant que gérant de fortune de l’entrepreneur, nous l’avons mis en relation avec nos collègues du Corporate Coverage, spécialisés dans l’accompagnement de stratégies d’entreprises et notamment en ce qui concerne la transmission, le capital-risque et les financements structurés.

 

Après analyse financière, le bilan s’est révélé excellent, avec un compte de résultat solide et un niveau d’endettement très bas. Nous lui avons conseillé d’opter pour l’émission d’une dette privée, afin de ne pas diluer le capital, ce qui aurait en outre compliqué la cession future aux cadres. De plus, les taux bas encourageaient cette solution adossée à un remboursement à terme, l’entreprise étant en capacité de dégager suffisamment de cash flow.

 

L’équipe de Corporate Coverage de Lombard Odier a présenté au propriétaire une sélection de fonds d’investissements européens spécialisés dans ce type de financement. L’entrepreneur et ses cadres dirigeants ont ainsi pu opter pour une offre qui prenait en compte les besoins actuels du développement de l’entreprise et du futur management buyout.

 

La transmission d’entreprise est un moment clé pour l’entrepreneur qui souhaitera valoriser au mieux le fruit de son travail. Notre particularité est d’apporter des solutions de façon globale, en prenant en compte tous les paramètres concernant la famille, le patrimoine et l’entreprise, afin d’implémenter des solutions de gestion appropriées et personnalisées.

 

Utiliser les liquidités excédentaires du bilan pour préparer sa retraite

 

En parallèle au financement de l’entreprise, une analyse globale de la situation financière de l’entrepreneur a également été réalisée. À quelques années de la cession, et donc de la retraite, des questions stratégiques ont été abordées. Comment planifier sa retraite ? Comment optimiser sa fiscalité ?

Comment générer les rendements nécessaires au niveau de vie qu’il souhaite poursuivre ?

L’expérience nous montre qu’un entrepreneur mesure souvent son enrichissement personnel par rapport à la valorisation de son entreprise et la taille de son compte d’actionnaire. Il a par ailleurs fréquemment réduit au minimum sa prévoyance, n’anticipant pas la valeur ajoutée patrimoniale qu’elle peut lui offrir.

 

Aujourd’hui, repenser sa prévoyance comme partie intégrante de la gestion de son patrimoine global est un acte préalable à la prise de retraite.

Les gérants de fortune observent régulièrement que les entrepreneurs ont tendance à limiter les prélèvements dans leur société pour éviter de générer de la fiscalité. In fine, de nombreuses sociétés se retrouvent donc avec des liquidités excédentaires au bilan, non nécessaires à l’exploitation. Au moment de la cession, ces liquidités peuvent avoir des conséquences négatives sur la valorisation de l’entreprise.

 

Dans le cas qui nous occupe ici, la trésorerie conséquente constitue une difficulté supplémentaire à la cession de la société aux cadres dirigeants.

 

En collaboration avec le conseiller fiscal du client, nous avons entrepris une réflexion sur son 2ème pilier et la mise en place d’une solution de Bel Etage pour lui-même et ses cadres. Cette opération a permis de mieux maîtriser sa fiscalité tout en augmentant de manière significative son capital retraite. L’assuré devient dès lors un acteur de sa prévoyance sur-obligatoire. Une bonne allocation de ses avoirs lui permet de tendre à une amélioration de la performance sans modifier le profil de risques. La prévoyance professionnelle permet ainsi de créer de la valeur grâce à une gestion d’avoirs mobiliers qui font partie intégrante du patrimoine global de nos clients.

 

Les rachats d’années de cotisation n’étant plus possible les 3 ans avant le départ à la retraite, le quinquagénaire a réalisé qu’il lui restait finalement peu de temps pour se constituer un capital de prévoyance nécessaire afin de maintenir le train de vie souhaité après la cession de l’entreprise. Ces rachats sont intégralement déductibles du revenu imposable de l’assuré, et l’argent qui sert à financer ledit rachat sort de la fortune imposable de l’assuré.

Dans une optique de gestion globale du patrimoine des entrepreneurs, ces rachats participent à une gestion fiscalement efficiente, qui intègre la fortune privée, les avoirs de prévoyance et les liquidités de l’entreprise.

 

Une retraite au soleil

 

L’entrepreneur et son épouse ont également fait part de leur projet de passer une retraite ensoleillée au Portugal. Si le statut de résident fiscal non habituel instauré par le pays ibérique a connu un retentissant succès, un changement de juridiction nécessite une étude de cas individuelle poussée. Tout déménagement à l’étranger implique des enjeux personnels, mais également juridiques et fiscaux. Le patrimoine doit également être structuré en tenant compte des réglementations et des législations en vigueur dans la juridiction de départ, la Suisse, et celle de destination. Pour notre entrepreneur, nos conseillers en planification patrimoniale ont pu exposer au couple les avantages, mais aussi les contraintes, qu’un tel déménagement impliquaient, ce qui leur a permis de se faire une opinion en connaissance de cause.

 

La mobilité internationale concerne près de 3 millions de personnes par an dans l’Union européenne selon Eurostat, un chiffre qui a augmenté de 12% depuis 2013.

Cette tendance durable nous a poussé à développer une expertise couvrant les principales juridictions européennes. Ainsi, si vous prenez la décision de déménager à l’étranger, nous structurerons vos biens selon les règles et les lois en vigueur dans les deux juridictions de départ et d’arrivée.

 

En tant que banquiers entrepreneurs, nous comprenons vos préoccupations. C’est pourquoi nous avons développé une expertise pour vos besoins spécifiques.

Nous vous conseillons dans la structuration personnalisée et la gestion de votre patrimoine sur trois axes : votre fortune liée à l’entreprise, votre fortune privée et vos avoirs de prévoyance.

Enfin, grâce à nos experts en matière de planification patrimoniale, nous vous conseillons dans la transmission et la cession d’entreprise, qu’elle soit réalisée avec un tiers ou avec un membre de la famille. Pour en savoir plus sur notre expertise auprès des entrepreneurs, n’hésitez pas à visiter notre page dédiée.

 

Lombard Odier

Lombard Odier

En tant qu’entreprise familiale, Lombard Odier a depuis toujours des relations privilégiées avec les entrepreneurs que nous accompagnons depuis des générations. Proches de vos préoccupations, nous avons développé une approche spécifique et personnalisée qui vous permet d’aborder votre patrimoine de manière globale, coordonnée et efficiente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *