Comment survivre (confiné) au télétravail

Télétravail + confinement = inédit

Bienvenus dans le monde étrange, à la fois réjouissant et terrifiant, du télétravail. Et dans celui du confinement. Les deux notions couplées l’une à l’autre créent un monde nouveau dans lequel chacun se dépatouille comme il peut. Quelques soient sa personnalité, sensibilité, on a tous, en télétravail, des hauts et des bas.

Les hauts se composent de moments de vraie concentration (vous avez réussi à lire de manière ininterrompue un document important que vous aviez laissé sur votre bureau depuis un mois), de joie lorsqu’on retrouve ses collègues pour la première fois en vidéo conférence. Ou quand on reçoit sur le groupe WhatsApp de son équipe des citations inspirantes ou des images drôles sur le Covid-19. Les hauts sont aussi source de créativité (et si l’on simplifiait les procédures ou lançait un nouveau produit ?).

Les bas, eux, se composent de moments où la productivité se réduit comme peau de chagrin (vous vous rendez-compte que ça fait huit fois que vous tentez de lire un email et que votre esprit est happé par: le hurlement des enfants, Instagram, les news et une plaque de choc’), de confusion (on est quel jour déjà ? comment ça “on a changé d’heure” ?). Voire d’angoisse (votre clavier d’ordinateur ne semble plus répondre, son troisième nettoyage à l’eau de javel pourrait avoir endommagé les circuits).

Questions et idées pour cultiver les “hauts”

#1. Comment pourriez-vous être davantage bienveillant envers vous-mêmes, vos collègues et votre manager en cette période de turbulences ? Question cliché peut-être mais valable quand même. Namaste !

#2. La garde de vos enfants est un grand défi pendant cette période de télétravail. Comment pourriez-vous réaménager vos horaires pour être plus à l’aise et efficace ?

Idée: Discutez-en avec votre manager en proposant des solutions. Parler de vos contraintes vous permettra d’éviter les malentendus et, on l’espère, de trouver des alternatives compatibles avec l’équipe et les tâches à effectuer.

#3. Sur une échelle de 1 à 10, à quel point vos collègues sont, habituellement, une source de motivation pour vous au travail ?

Idée: La pause café is not dead ! Pour beaucoup, les collègues sont une vraie source de motivation au travail et ça doit continuer. Prenez votre téléphone pour avoir de leurs nouvelles. Et le jeudredi, offrez-vous un apéro sur House Party.

#4. Comment faire pour distinguer le professionnel du personnel quand tout se passe au même endroit?

Idée: Compartimentez ! Délimitez les heures de travail et les heures de pause. Délimitez votre espace de travail et le reste de votre logement. Changez d’habits (maison/travail). Organisez-vous des moments de transition entre le travail et la vie familiale (ça peut être: une séance de yoga, des respirations, une grande tasse de thé en tête à tête avec soi-même, une page de poésie ou de son livre préféré). Le point commun entre ces différentes idées: du calme et du plaisir pour vous. Ça peut durer 5 minutes ou plus, à chacun ses contraintes.

Une chose à ne pas oublier. Où que vous soyez sur votre grand huit du télétravail confiné, vous n’êtes pas seuls. Si vous voulez partager vos succès et galères du confinement, la rubrique commentaires n’attend que vous !

 

Et si cela vous intéresse, deux petites contributions supplémentaires de ma part sur le télétravail, dans les sujets ci-dessous:

Léa Guillaumot

Léa Guillaumot

Après son Master à Sciences-Po Paris, Léa Guillaumot travaille 7 ans dans le secteur de l'impact investing et de l'aide au développement en Europe, Asie et Afrique. Ses convictions la portent vers le coaching qu'elle voit comme un outil humain et puissant pour accompagner et soutenir les professionnels dans leur cheminement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *