Energies, Economie, Pétrole: Revue Mondiale Novembre 2022

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l’agenda:
– Qatar: Avec son gaz et son football, le pays au centre du monde
– Iran: Téhéran arrive à purifier son uranium à 60% et se dirige vers sa bombe
– France: La ministre de la transition énergétique est une fille du pétrole
– Chine: Les restrictions COVID sont en train de créer un sacré chaos
– USA: Le Black Friday fait un tabac avec plus de $9 milliards en ligne
– Arabie Saoudite: Saudi Aramco réalise plus de $40 milliards de bénéfices au 3è trimestre
– Suisse: Pour se faire élire ministre, un politicien cache son lien avec les pétroliers
– Peak Oil: Le géologue Colin Campbell, père du mot “peak oil” est décédé.


 

Les prix du baril de pétrole ? Un sacré Bronx. En haut, en bas, à gauche à droite. Il va dans tous les sens sauf dans les stations d’essence qui préfèrent facturer un max. Du côté du diesel et du mazout ou fioul de chauffage, il fait face à une pénurie qui commence à faire mal.

A Londres, le Brent termine le mois à $85,43 ($94,83 fin octobre). Dans les bureaux d’Elon Musk, le baril dépasse les 8$ et bénéficie de la gommettes bleues réservées aux bons élèves. Ainsi le WTI de New York attend le Père-Noël à $80.55 ($86.53 fin octobre)

Ceci est un extrait de la revue mondiale. Pour la lire en entier: 2000Watts.org

 

Le graphique du Mois
8 milliards d’humains sur la planète terre de 300 à 2022

Graphique FT.com

 

Climat : COP 27

Au moment où le marteau est tombé pour signifier la fin de la COP27, le Mondial de Foot au Qatar a débuté. La coïncidence n’est-elle pas délicieuse ?

L’entreprise de communication américaine Hill Knowlton Strategies représente le groupe Oil and Gas Climate Initiative qui implique 12 des plus grands pétroliers comme ExxonMobil ou Chevron. Elle est également l’entreprise qui gère la communication de la COP27. Le genre de détail qui apporte une crédibilité supplémentaire aux COP sur le climat.

En Suisse, 2022 se profile comme l’année la plus chaude avec +1,7 degrés par rapport à 1991-2021. Le précédent record était de +1,1 degrés en 2020. Le mois d’octobre 2022 explose les compteurs avec +4 degrés.

Comment le climat a changé depuis votre naissance ?

 

OPEP

Avec la politique chinoise du zéro-covid et les entreprises fermées, le début de l’embargo de l’UE sur les importations de pétrole brut maritime russe qui arrive le 5 décembre et l’arrivée du Père-Noël 20 jours plus tard, la réunion de l’OPEP du 4 décembre va devoir mettre plusieurs variables dans les tableurs Excel.

Augmentera, ou augmentera pas les extractions ?

 

Il manque de plus en plus de diesel sur les marchés
Décriptage

 

Finance

Selon le dernier indice mondial des dividendes de Janus Henderson, la crise énergétique a entraîné une forte hausse des dividendes au troisième trimestre, les compagnies pétrolières et gazières ayant distribué des bénéfices record à leurs actionnaires.

Le total mondial versé a augmenté de 7,0% sur une base globale pour atteindre $415,9 milliards, un record pour le troisième trimestre.

 

Transports Maritimes

L’industrie pétrolière freine la transition vers une énergie propre dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, selon Morten Bo Christiansen, responsable de la décarbonisation chez Møller-Maersk. De l’autre côté, qui aurait bien cru que les pétroliers se soucient d’avantages du climat que des bénéfices ? Morten a demandé aux fournisseurs du groupe maritime de proposer des carburants verts plus abordables.

 

Forte hausse des prix du Pellet
Allemagne, Autriche, Suisse

Eolien

La société danoise Vestas Wind Systems, le plus grand fabricant d’éoliennes au monde, a annoncé une perte de €147 millions pour le troisième trimestre.

General Electric, autre grand producteur d’éoliennes, mais cette fois aux États-Unis, indique que son unité chargée des énergies renouvelables devrait enregistrer une perte de $2 milliards à la fin de l’année.

L’entreprise espagnole Siemens Gamesa Renewable Energy, dont le siège est à Madrid et qui est l’un des principaux producteurs d’éoliennes offshore, a déclaré une perte annuelle de € 940 millions et a annoncé des réductions de dépenses qui entraîneront la suppression de 2’900 emplois, soit environ 11% des effectifs de l’entreprise.

 

Les matières premières critiques nécessaires pour les batteries
de voitures électriques d’ici à 2035

 

Voitures électriques

Selon Benchmark Mineral Intelligence, au moins 384 nouvelles mines de minéraux critiques seront nécessaires pour répondre à la demande mondiale de batteries d’ici 2035, la demande de batteries lithium-ion devant être multipliée par six d’ici 2032.

Difficile de prédire le futur des voitures électriques, mais les chiffres ne correspondent pas aux déclarations des politiciens.

De 10 millions de voitures électriques, l’AIE prévoit 140 millions en 2030. Trois catégories d’acteurs se battent dans la recharge :
1. Les producteurs d’énergie comme BP, Shell, Total, Exxon ou State Grid Corporation of China pour une survie de l’essence à l’électricité.
2. Les constructeurs Tesla, BYD ou Xiaoju Charging (Xpeng) qui déploient leurs propres réseaux de recharge pour garder les clients captifs.
3. Les pure players comme Alfen, EVBox (Pays-Bas), Compleo Charging Solutions (Allemagne), Kempower (Finlande), Connected Kerb (Royaume-Uni), Qingdao Tgood Electric et Star Charge (Chine), Blink Charging et Beam Global (États-Unis).

  Dessin: Chappatte

 

Les 3 pays au Hit Parade du Mois

Qatar

Sans aucun conteste, le Qatar trône au sommet de ce hit-parade.

Il y a 10 ans, peu de personnes pouvaient mettre sur la carte le Qatar. Avec la crise gazière et la Coupe de Monde de foot, le changement est signifiant. Il est étonnant de comparer la solitude de l’Europe dans sa position face au Qatar et son déclin politico-énergétique sur la scène mondiale.

Le Qatar a conclu un contrat d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) avec la Chine pour 27 ans. Qatar Energy exportera chaque année 4 millions de tonnes de GNL provenant de son nouveau projet North Field à Sinopec (China Petroleum and Chemical Corporation). North Field est au centre de la stratégie du Qatar d’accroissement de sa production de GNL, de plus de 60%, pour atteindre 126 millions de tonnes par an d’ici 2027.

Le fond d’investissement QatarEnergy, financé par les revenus du gaz, est le bras armé du pays pour couvrir les $220 milliards de la Coupe du Monde de foot. Durant les 6 premiers mois de l’année, les bénéfices de la vente de gaz se montent à $32 milliards.

 

 Dessin: l’excellent Chappatte

 

Chine

Avec le Covid, le président chinois est en train de tester le concept de la marmite à vapeur. S’il n’y a pas une soupape, boom. Cependant, pour contrôler une personne, il suffit de contrôler son smartphone. Les manifestations devraient s’arrêter. Tiens, contrôler les personnes via leur smartphone, ce concept est intéressant. Mais chut! c’est un secret.

En septembre 2020, Xi Jinping avait hissé la Chine au pinacle de la compétence covid. Aujourd’hui, médusés, les chinois regardent les images de la coupe de monde de foot (quand les images des fans ne sont pas floutées) et découvrent que sur la planète terre, tout est rentré dans l’ordre.

Quels sont les dessins de Xi Jinping ? Pourquoi garder cet état de peur et de contrôle maximum, les questions cherchent des réponses. En tout cas, il ne s’agit plus d’une question de santé, mais elle devient de plus en plus économique et la situation est en train de créer un sacré foutoir. Plus de 20% des jeunes chinois n’ont pas de travail. Que va-t-il se passer dans les semaines qui viennent et est-ce que l’Economie va repartir ?  En tout cas, le pétrole n’aime pas et chute, tout comme les autres commodités.

De manière assez surréaliste (selon les critères suisses), le correspondant de la RTS en Chine Michael Peuker a été brièvement arrêté après un direct au 19h30.

Le chancelier Allemand Olaf Scholz est parti en Chine rencontrer Xi Jinping, certainement pour le remercier d’avoir englouti 24,9% du port d’Hambourg. Joe Biden a rencontré Xi au G20. Resté sur le carreau, ça doit démanger Macron d’aller prochainement à Pékin faire une séance de photos avec un masque et un col roulé.

 

  Dessin: Chappatte

 

Allemagne

Alors que les Allemands boudent le mondial de foot, car ce n’est pas bien ce qui se passe à Doha, Berlin annonce un contrat de 15 ans pour l’achat de gaz au Qatar dès 2026.  A ce titre, le dessin de Chappatte (voir plus haut) est un délice. Pour mémoire, le plan de privatisation de l’énergie exigé par Bruxelles interdisait les contrats à long terme.

Le plus grand énergéticien Européen, UNIPER a dépassé le stade de la faillite. L’Etat Allemand va devoir racheter cette entreprise too big to fail avec un chèque de €51 milliards. Bruxelles avait designé ce système sous le doux nom de “libéralisation du marché”.

Le Qatar a pris des actions dans le géant de l’énergie Allemand RWE.

Au 23 novembre, le stockage de gaz en Allemagne était rempli à 98,95%, selon les données de Gas Infrastructure Europe. Les prélèvements de gaz vont maintenant s’accélérer à mesure que l’hiver avance. Si les niveaux de stockage de gaz tombent en dessous de 40 % d’ici le 1er février, cela sera considéré comme un niveau critique.

Un premier terminal flottant pour accueillir du gaz méthane liquéfié a été inauguré à Wilhelmshaven. Il sera opéré par Uniper et pourra amener 8% de la demande de méthane dans le pays. Cinq autres terminaux sont en construction pour remplacer le gaz russe. Il restera à l’Allemagne de trouver le gaz.

BASF va réduire ses effectifs de manière “permanente” en Europe, les coûts énergétiques élevés rendant la région de moins en moins compétitive. Le plus grand groupe chimique au monde part en Chine. Elle vient d’y ouvrir un site d’ingénierie plastique de € 10 milliards.

 

Les plus grands fabricants de batteries électriques pour voitures électriques

  Dessin: Chappatte

Europe

L’Europe pourrait passer un hiver énergétique relativement calme. Grâce à un mois de novembre très chaud, les stocks de gaz pourraient suffire pour passer l’hiver. Reste à savoir s’il y aura assez d’électricité.

Les baisses de consommation d’électricité et de gaz viennent d’avantage du ralentissement de l’industrie que des particuliers. A suivre.

 

Suisse

La Suisse va élire un nouveau ministre. Candidat, Albert Rösti fut pendant des années, le Président des pétroliers Suisse dans SwissOil. Les petites enveloppes de SwissOil lui ont aidé à dire aux Suisses qu’il fallait continuer à utiliser du mazout de chauffage pour se chauffer et de l’essence, car nous en avions pour les 100 prochaines années et que jamais, au grand jamais, les prix allaient augmenter. Bref, aujourd’hui, c’est le genre de truc qui fait tâche dans son CV.

Donc le brave Albert a effacé toute mention de SwissOil dans son site internet. Le plus drôle est d’aller dans l’archive du Net pour remonter dans le temps et voir le subterfuge.

Alors que le pétrole chute sur les marchés, les prix de l’essence restent trop élevés sur le territoire. La main invisible de l’Union Pétrolière Suisse pousse le bouchon le plus haut possible. Le TCS vient de sortir un comparateur de prix  (ton-plein.ch) très utile$.

Les installations solaires font un tabac, 24’000 +50% cette année avec 700 MW d’installations. En 2023, la Confédération va soutenir ces installations à hauteur de Frs 600 millions.

La géothermie pourrait fournir le 30% des besoins en chaleur du canton de Genève d’ici 2050. Genève rattrape son retard sur Vienne et Paris qui ont déjà exploité cette richesse du sous-sol.

L’Arabie Saoudite a pris de nombreuses actions vendues au rabais par la banque Crédit Suisse. Détenue par l’Arabie Saoudite et le Qatar, le Crédit Suisse devrait augmenter son implication dans le pétrole et le gaz.

Le Crédit Suisse, l’UBS, la Banque Nationale Suisse et certaines Banques Cantonales financent le charbon à hauteur de $3 milliards selon Public Eye. Le charbon est tout aussi dangereux que le gaz-méthane pour le climat.

La production et consommation d’électricité en Suisse en direct

Pour lire la suite de la revue: 2000Watts.org