A Lausanne comme au Tchad (ou à Belleville) – Recette d’un jus de gingembre

Bonjour,

 

Quand le temps est ensoleillé, quand d’adorables amies vous rapportent des épices qui ont voyagé dans leur valise, quand on partage sa vie avec quelqu’un qui vit (trop) loin, on est transporté : ubiquité, rêve d’ailleurs, instantanément, en même temps.

Quand on a changé de pays, la politesse fait que l’on apprend à faire avec ce qui s’offre à nous. Le goût change (je raffole de tout ce qui est aromatisé à la fleur de sureau), mais les principes restent les mêmes.

Parfois pourtant, on reconnait : ce basilic à petites feuilles plus parfumé, ce fromage qui ressemble au pecorino mais qui pique et sent plus fort la brebis, les gens qui poussent de joyeux cris dès qu’il se met à pleuvoir de grosses gouttes après avoir eu chaud, etc. On est ramené par un “à table”, qui nous rappelle où l’on se trouve : chez soi.

Quand on m’a rapporté du Tchad du gingembre minuscule, j’ai demandé comment on le préparait là-bas. C’est délicieux mais un peu roots : on met dans un blender le gingembre, les petits citrons verts, avec toutes les peaux/écorces, un peu d’eau un peu de sucre, et c’est tout. On retire quand même ce qui remonte à la surface, à la cuillère, sans filtrer.

Etre à Lausanne comme au Tchad.
Commencer à fredonner cette chanson : Ti Lozani Ti Kozani (A Lausanne Comme à Kozani).

 

ginger1

 

RECETTE DU JUS DE GINGEMBRE DE LAUSANNE COMME AU TCHAD (ou comme à Belleville quand tu as yoga le lundi soir)

Les Ingrédients (bio c’est beaucoup mieux, de ces magasins qu’on a tous, près de chez nous!) :

  • 500g de gingembre frais
  • 2L d’eau (du robinet ça ira)
  • 250g de sucre de canne complet ou 6 cuillères à soupe de sirop d’agave (mais ça ne s’ajoute pas au même moment)
  • 2/3 petits citrons verts (résolument bio)
  • Eventuellement quelques feuilles de stevia, de menthe, de diosmos, pourquoi pas une ombelle de fleurs de sureau sans les tiges (à choix, selon ce qui pousse près de chez vous ou qui apportera un parfum qui vous enchante)

La Recette :

  • Eplucher le gingembre, le mettre dans un blender avec un peu d’eau, mixer
  • Couper les citrons verts avec la peau dans un grand récipient (moi je préfère en verre avec un couvercle), comme ça on ne perd pas le jus
  • Ajouter l’eau, le gingembre mixé et le sucre (si c’est ce qu’on a décidé d’utiliser cette fois-ci) : laisser reposer au moins 1h
  • Filtrer le jus à travers un chinois pour pouvoir bien tout presser en retenant les fibres et les morceaux, mais une passoire fine fera l’affaire, c’est juste un peu plus long
  • Ceux qui auront opté pour le sirop d’agave, c’est ici qu’il faut l’ajouter
  • Finir avec ce sur-ajout qui vous transportera où vous le souhaitez/vous rappellera où vous vous trouvez (la stevia sucre et apporte un très très discret goût de réglisse, moi j’ai l’impression de manger des fleurs d’héliotropes ou d’immortelles…)
  • Conserver au frais (dans des bouteilles, des bocaux, des boîtes en verre. Il y a des gens qui préfèrent l’inox, je conseillerais néanmoins de ne mettre le jus dedans qu’avant de le servir)

 

 

 

Julie Bousquet

Julie Bousquet a suivi des études de biologie, lettres et anthropologie et travaillé dans le théâtre en France. Elle vit depuis peu à Lausanne où elle exerce comme aimable correctrice, collaboratrice externe pour la revue Tracés et est récemment devenue cuisinière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *