Finlande : la Première ministre Sanna Marin au coeur d’une polémique “bête”

Imaginez un des sept membres du Conseil fédéral dansant joyeusement lors d’une fête alcoolisée. Si cela arrivait sous nos latitudes, on n’aurait pas fini d’en parler. C’est pourtant ce qui est arrivé à Sanna Marin, la jeune Première ministre de Finlande. Cette histoire continue à susciter la polémique dans ce pays nordique d’habitude calme. La vidéo de la politicienne a été diffusée contre son gré, et celle-ci a été obligée de s’exprimer en public. Une dirigeante ou un dirigeant politique d’un pays est-il un personnage comme les autres ? Si oui, a-t-elle ou a-t-il le droit de s’amuser ?

Une première ministre finlandaise qui fait la fête, qui danse, qui se déhanche et surtout qui profite lors d’une soirée entre amis. Jusqu’à là, rien à dire. Cela fait partie de la vie courante chez de nombreux citoyens durant les week-ends. La vidéo où l’on voit Sanna Marin, la Première ministre finlandaise, en pleine fête, continue à enflammer les réseaux sociaux. On parle de cette affaire même en Inde ou aux Etats-Unis.

Sanna Marin sommée de s’expliquer

Le petit problème se situe dans l’extrait vidéo, car certains Finlandais auraient entendu le mot « farine », l’associant directement à de la drogue. Comme toujours, la polémique a pris de telles proportions que Sanna Marin a été contrainte de s’expliquer sur cette soirée. « A ma connaissance, il n’y avait pas de drogue, je n’en n’ai pas vu. Ce week-end-là, nous n’avions pas de réunion gouvernementale. J’avais du temps libre et je l’ai passé avec des amis. Je n’ai rien fait d’illégal. » a expliqué Sanna Marin lors d’un point presse. A la demande de l’opposition d’extrême-droite, la Première ministre sociale-démocrate de 36 ans va se soumettre à un test de dépistage de drogue. Les résultats seront publiés dans le courant de la semaine prochaine.

Un personnage d’Etat est je crois une personne presque comme tout le monde. Il se lève le matin, il part travailler, il dirige une administration ou un pays. Certes, un dirigeant se doit d’être exemplaire, sérieux, attelé à son travail de booster l’économie ou de défendre son pays contre toute menace extérieure. Mais un dirigeant politique a aussi le droit de s’amuser, de se relâcher un peu face à la pression quotidienne. Après tout, elle n’a rien fait de mal. Je me demande aussi si les critiques auraient été les mêmes si cela avait concerné un premier ministre. Probablement et malheureusement non. Je remettrais bien la palme de l’indignité à la personne qui a filmé cela et diffusé sur les réseaux sociaux pour faire du buzz.

Jonathan Luget

Jonathan Luget est né en 1993, un mois après la visite du premier chef d'Etat européen, François Mitterand, dans la jeune République du Kazakhstan. En marche avec un CFC, deux maturités et deux diplômes SAWI (communication et réseaux sociaux). Les loisirs se partagent entre la lecture d'ouvrages géopolitiques, la rédaction d'articles, la cuisine et la natation.

39 réponses à “Finlande : la Première ministre Sanna Marin au coeur d’une polémique “bête”

  1. Vous oubliez qu’elle avait bu de l’alcool, apparaît euphorique et que, le 6 août, il y a eu une incursion d’un sous-marin russe dans les eaux finlandaises… était-elle apte à prendre des décisions en relation avec une puissance nucléaire? fallait-il attendre qu’elle décuve ? 1 heure? 8 heures ?

    Je veux bien qu’elle ne prenne pas sa position, la guerre en Ukraine au sérieux.. mais peut-on gouverner un pays au pied de guerre et faire la fête avec des stars de téléréalité? ou certains ont manifestement pris de la drogue…

    1. Parce que tu penses (au hasard Balthazar) que Maurer ne boit jamais d’alcool et qu’il est à apte à prendre des décisions vitales à toute heure du jour et de la nuit?

    2. En Finlande, dans les deux seuls domaines des armées et de la diplomatie, pour prendre une décision, la Première ministre et le Président doivent se mettre d’accord. Pour les autres domaines (police, justice,éducation,…) le Président a le droit … de se taire.
      Le 27 octobre 1981, le s/marin soviétique S-363, porteur d’engins nucléaires, s’est échoué près de Karlskrona, une base de la marine suédoise.
      Le 26 avril 1983, une commission d’enquête officielle, dirigée par Sven Andersson, a conclut à l’incursion de s/marins soviétiques dans les eaux suédoises. Je ne crois pas que la Suède ait été rayée de la carte.
      Si un s/marin pénètre dans les eaux finlandaises alors que Sanna Marin dort ? Ne doit-elle plus dormir, en Finlande n’y a-t-il aucun officier capable de réagir immédiatement ?
      Sanna Marin a fêté sa première année d’existence sur terre, en compagnie de sa mère dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.
      Elle a commencé à travailler à l’âge de 15 ans, dans une boulangerie.
      https://www.eurotopics.net/fr/232292/un-ministre-estonien-invective-sanna-marin#
      Ne voulant pas utiliser un prêt-étdudiant, car n’étant pas certaine de pouvoir le rembourser, elle a livré des journaux pour financer ses études.
      Son gouvernement de coalition est composé de douze femmes et de sept hommes.
      Les cinq partis de la coalition sont dirigés par des femmes.
      https://www.lejdd.fr/International/en-finlande-les-cinq-partis-de-la-coalition-au-pouvoir-sont-diriges-par-des-femmes-3941170
      En 1990, la Finlande enregistrait le deuxième taux de suicide le plus élevé du monde. Dans un rapport des Nations Unies, elle a été désignée le pays le plus heureux du monde. En mars 2022, l’ONU l’a classée au même rang, pour la cinquième année consécutive.
      https://www.lapresse.ca/societe/2022-03-18/la-finlande-designee-pays-le-plus-heureux.php

      Préférez-vous l’Afghanistan, où les filles ont l’interdiction d’aller à l’école, et les talibans mènent le combat contre la musique, qui selon eux conduit au péché ? https://www.instagram.com/p/CGE6V28jJjM/

      1. Je n’ai rien contre les femmes au pouvoir (la première ministre de la Nlle Zelande est un exemple remarquable). Je demande simplement que lorsqu’elles sont en faute ou pas à la hauteur de leurs responsabilités, qu’elles soient sanctionnées pour leur faute ou leur comportement (indépendamment de toute considération de genre).

        “Ne doit-elle plus dormir, en Finlande n’y a-t-il aucun officier capable de réagir immédiatement ?”

        Je dis qu’elle devait être capable de prendre une décision capitale, en l’espace d’une minute, 24/24, 7/7. Ou désigner un remplaçant, ce qu’elle n’avait pas fait.

        Je dis en outre que la Russie a envahi l’Ukraine par la force, que la Finlande a demandé son entrée dans l’Otan, ce qui est un casus belli pour la Russie, et que ce soir-là, un sous-marin nucléaire russe avait pénétré dans les eaux territoriales finlandaises. Il pouvait très bien s’agir d’une provocation qui aurait nécessité une riposte finlandaise appropriée.

        Pour vous, dans ce cas de figure, un officier quelconque suffit pour prendre une décision qui peut conduire à une guerre nucléaire; pour moi, cette décision appartient à la première ministre démocratiquement élue et légitime pour engager son pays. Et, pour cela, elle doit garder la tête claire et l’esprit vif; pas dire: je suis en week-end et je fais la fête; rappelez quand j’aurai décuvé lundi.

        Votre remarque sur l’Afghanistan est hors sujet. Je la place précisément comme cheffe légitime du gouvernement et de l’armée; à ce titre, j’attends d’elle une disponibilité intellectuelle 24/24, 7/7. Quand elle dort, elle doit être joignable par téléphone et en état de prendre la décision de demander à 10’000 Finlandais de sacrifier leur vie pour sauver la démocratie et la liberté de ses citoyens. Elle a été élue pour prendre ce type de décision, dans les hypothèses ultimes. Pas pour assurer ses responsabilités pendant les heures de bureau.

    3. Bonsoir ADELE, merci pour votre commentaire. Pour répondre à votre question, on peut gouverner un pays et faire la fête avec la famille ou des amis, simplement pas en même temps. Les deux choses doivent être séparées. On peut gouverner un pays la semaine et “s’éclater” le week-end. Non?

  2. ” Je me demande aussi si les critiques auraient été les mêmes si cela avait concerné un premier ministre.”
    Par exemple Boris Johnson? Oui.

    1. Bonsoir ADAM LEB, merci pour votre commentaire. Oui, on a parlé du cas de Boris Johnson et de ses fêtes illégales au 10, Downing Street. Cependant, on n’a pas mis en cause sa manière de danser, de boire ou des critiques sur son physique. Ce qui était par contre et malheureusement le cas pour Sanna Marin. On parle de 2 poids 2 mesures. Non?

  3. “Je me demande aussi si les critiques auraient été les mêmes si cela avait concerné un premier ministre.”

    Bojo a démissionné pour un apéro.

    Après vérification, par le passé, Sanna Marin a fait la fête en étant cas contact covid …

    https://www.bbc.com/news/world-europe-59577371.amp

    Si elle avait été un homme, elle aurait démissionné depuis longtemps. Je pense qu’on lui passe beaucoup précisément parce que c’est une jeune dame.

    1. “Au bord des larmes, la Première ministre finlandaise Sanna Marin a défendu mercredi ses aspirations à la «joie» et à la «vie» après une controverse sur des vidéos la montrant dansant et faisant la fête.”

      https://www.20min.ch/fr/video/cette-derniere-semaine-na-pas-ete-la-plus-facile-de-ma-vie-293925505987

      Et elle fera quoi le jour où elle devra ordonner à 10’000 Finlandais de sacrifier leur vie pour empêcher les Russes de prendre la colline X. ?

      La conférence de presse d’aujourd’hui est la preuve qu’elle est une excellente communiquante mais en aucun cas une femme d’Etat. On retiendra d’elle qu’elle est au “bord des larmes” car les méchants ont dit qu’elle devait être exemplaire et digne de sa fonction dans sa vie privée.

      1. Je répète ce que j’ai signalé : En Finlande, dans le domaine des armées, la décision de la Première ministre doit être identique à celle du Président, les deux ont autant de pouvoir.
        Donc, avant d’arrêter une décision commune, les deux dirigeants doivent dialoguer, ce qui prend un peu plus d’une minute.
        Combien d’ogives nucléaires la Finlande possède-elle, pour riposter à une attaque de ce type ?
        La Finlande connaît très bien son voisin oriental : https://www.journaldemontreal.com/2022/03/06/la-guerre-dhiver-39-40-quand-la-petite-finlande-a-tenu-tete-a-la-russie
        En 1981, lorsqu’un s/marin soviétique s’est échoué, combien d’ogives nucléaires la Suède possédait-elle pour riposter ? Combien de guerres nucléaires ont-elles été déclarées après les incursions russes dans l’espace aérien occidental ? https://www.lebabi.net/actualite/intense-activite-de-l-aviation-russe-dans-le-ciel-europeen-l-otan-en-alerte-32482.html
        Dans l’industrie, combien de cadres compensent le stress avec de la petite poudre blanche ? Les appaences sont sauves, cela ne se voit pas.
        Sanna Marin devrait-elle mener une vie monacale, comme celle-ci https://www.rts.ch/info/monde/5903629-quelque-800-squelettes-de-bebes-trouves-pres-dun-excouvent-en-irlande.html

    2. Bonsoir ADELE, merci pour votre commentaire. C’est vrai qu’en tant que centriste, j’étais plus pro Boris Johnson, en tout cas sur certaines thématiques. Mais démissionner à cause d’apéros illégaux ou de danse avec des amis me paraît énorme. Non?

      1. La comparaison avec BoJo ne semble pertinente que pour en affirmer la différence. Dans le cas de Sanna, il s’agit juste de stigmatiser une image, celle d’une jeune femme en pleine Surprise parti avec des amis. Comme si le fait de devenir un personnage publique devait, au XXIeme siècle, l’obliger à ne plus apparaître même en privé comme une personne normale (mais où sont les rois). Ce besoin de décompresser en privé pour compenser un monde politique aride… si cela lui permet de rester équilibrée, qui peut l’en blâmer. Si on commence à diffuser des images de personnalités dans leur cercle privé pour les stigmatiser en leur refusant d’être comme tout le monde, on en a pas fini avec les shits storms.
        Plus grave que l’image, il y a la moralité: combien d’infidélités?
        Pour BoJo, on est un cran plus loin: il ne s’applique pas les lois qu’il impose au peuple.
        La comparaison avec les soldats n’est pas pertinente: quel soldat n’a pas aussi besoin de décompresser. Il est le premier à savoir combien c’est nécessaire. Le côté humain et naturel d’un premier ministre, sa proximité est véritablement un atout (on n’est plus en 14-18).
        Cette question de la stigmatisation, c’est Adam et Eve voulant cacher leur nudité. C’est l’histoire du grand dérapage d’une humanité qui a voulu goûté le fruit de la connaissance du bien du mal sans y avoir été formé… cette forme d’intelligence qui se nomme conscience et qui nous manque tant pour sauver le monde.

      1. Boris Eltsine est l’exemple-même qui montre qu’un tel comportement détruit la démocratie de l’intérieur. D’autant plus, lorsque les gens vivent une crise économique et sociale telle que l’a vécu la population en ex-URSS à l’époque.
        Donc, cela vous fait peut-être sourire, mais c’est loin d’être rigolo au final.
        A présent, nous allons visiblement vivre une grave crise économique. Et assurément, les frasques des politiciens risquent de très mal passer dans la population si on lui demande tous les jours de se serrer la ceinture et de penser aux autres, d’être sérieux, de se laver à l’eau froide, de renoncer à ceci ou cela, d’assumer des augmentations de charges très importantes, etc, etc.
        Est-ce trop dur à comprendre?
        Accepteriez-vous que votre avocat se présente ivre à l’audience, alors qu’il doit vous représenter dans une affaire importante?

  4. Ce genre de frasques et leur diffusion vont aboutir à ce que les êtres humains n’ont plus aucune confiance dans leurs représentants politiques ou à ce qu’ils voteront pour des dirigeants fascistes, qui seront présentés comme plus respectables.
    C’est une catastrophe à long terme.
    Beaucoup de politiciens actuels sont des guignols. Ils n’ont aucune responsabilité de leurs actes, il s se moquent ouvertement de leurs électeurs. N’importe qui pourra les faire chanter avec la diffusion de ce type de vidéos.C’est très grave.
    Ils décrédibilisent complêtement le fait d’être responsable de ses actes.
    Cela n’est pas anodin, au contraire.

    1. Bonsoir SAMY, merci pour votre commentaire. D’après votre lecture de cette polémique, les citoyens ne pourraient ne plus avoir confiance en leur dirigeant politique? Mais pourquoi danser ou faire la fête quand on est chef d’Etat ou de gouvernement pose problème?

      1. Pourquoi cela pose problème?
        Quant on a une grande responsabilité – soit on l’assume, soit on y renonce. Ce qui oblige à un minimum de retenue et d’intelligence.
        Donc 2-3 possibilités:
        – soit cette personne est extrèmement naïve, voire influençable, et ne comprend pas les enjeux de ses actes.
        – soit cette personne fait de la provocation – pour faire parler d’elle (ce qui est une tactique politique – peu importe que ce soit en mal, pourvu que la personne soit au centre des médias).
        – soit cette personne se considère comme exemptée d’une quelconque responsabilité face à ses électeurs.
        Quand on voit le comportement de bcp de politiciens actuels, je n’exclus absolument pas la 2e possibilité. De plus en plus souvent, les politiciens sont des personnes identiques à celles du show-biz – qui font juste du spectacle. La 3e possibilité est encore pire.
        Et je réitère que c’est une catastrophe “politique” à long terme. Cela n’a rien avoir avec la morale, mais avec la responsabilité. L’irresponsabilité assumée des élus, c’est la destruction du pacte social.
        Cette personne n’est pas une personne ordinaire, elle est censée diriger son pays et assumer de grandes responsabilités, ses actes impactant des millions de personnes.
        Si elle s’en moque ou que cela lui pèse, hé bien qu’elle retourne tout simplement à une vie de simple citoyenne. Personne ne l’oblige à être aux responsabilités.

  5. Depuis quand une personne politique n’a plus le droit de danser ? Cette polémique qui porte sur la vie privée de cette personne est pathétique et ce qu’elle fait durant sa vie privée ne regarde personne.

    1. Bonsoir LIBERTE, merci pour votre commentaire. Je partage votre avis, merci. Quand verra-t-on un Conseiller fédéral s’amuser un peu?

  6. Bonsoir,

    Globalement, une femme politique et un homme politique, pendant le temps court où ils sont en fonction ,ne pourraient-ils pas s’astreindre à des comportements exemplaires qui n’entraineront pas de critiques.
    Il est des responsabilités qui obligent.
    D’autant qu’un politique n’a le pouvoir que pendant un temps précis. Court à l’échelle d’une vie. La sobriété et la mesure sont-elles donc des “sacrifices” insurmontables ?

    À rôle souhaité, obligations nécessaires.
    Je le répète , certaines fonctions nous obligent.

    Vous remerciant pour ce fil de réflexion,

    1. Bonsoir SYLVAIN, merci pour votre commentaire. Je crois que Boris Johnson au Royaume-Uni ou Sanna Marin en Finlande sont des exemples politiques, ils ont quand même été élus par leur population respective. Après, l’erreur est humaine. Boris Johnson en a fait les frais avec ses fêtes illégales au 10, Downing Street. Mais dans le cas de Sanna Marin, je peine encore à comprendre la polémique, surtout qu’elle a été testée négative.

      1. Elle a été testée plus de 15 jours après, au moyen d’un test urinaire. Dans les urines, la cocaine reste de 2 à 4 jours. Elle a donc choisi un moyen de test non pertinent.

        Dans les cheveux, on peut en revanche retrouver la trace de cocaine jusqu’à 90 jours.

        Pour moi, le choix du test urinaire, non pertinent, est un aveu.

        Pour vos autres remarques, nous avons une différence de fond. Je crois que le devoir de la fonction englobe tout; il n’y a pas de place pour le citoyen.

        Qui imaginerait la teine d’Angleterre faire opposition, en sa qualité de citoyenne, à une antenne 4g (*) ? ou faire la fête avec des stars de la téléréalité qui se droguent ou font des selfies topless dans son bureau… ?

        J’ai l’impression que pour vous, être un premier ministre, est un job comme un autre, avec un horaire, des vacances et le droit à sa vie privée… Nous sommes donc en désaccord; je crois en la fonction qui dépasse l’individu et ses droits individuels. Je vous accorde en revanche que votre pensée est sans doute majoritaire, très largement.

        (*)
        https://www.watson.ch/fr/suisse/alain%20berset/593422723-5g-alain-berset-s-est-oppose-a-une-antenne-pres-de-chez-lui

        Pour moi, p. ex., le simple fait que AB ait énoncé à titre personnel des motifs d’opposition contraire à la politique officielle du gouvernement doit conduire à sa démission. Comme la procureure qui avait engagé une aide domestique “au noir”.

        1. Je suis bien d’accord avec vous pour Sanna Marin et sa conduite.
          En revanche, je ne comprends pas la polémique pour AB. A titre privé, il est propriétaire. Il peut exercer son droit à s’opposer à une antenne. Il n’y a rien d’anormal à cela.

          1. Aucun problème qu’il dépose une opposition. Il a le droit de faire valoir ses droits. 🙃

            Le problème: il a invoqué à titre personnel des griefs qui sont incompatibles avec la politique officielle du département qu’il dirige.

            Je cite: «Les ondes électromagnétiques d’origine technologique, en particulier celles émanant de la technologie pour la téléphonie mobile, ont des effets délétères sur l’humain et l’animal».

            Source:
            https://www.blick.ch/fr/news/suisse/projet-d-antenne-abandonne-une-lettre-du-citoyen-alain-berset-a-t-elle-fait-plier-swisscom-id17818060.html

            Il ne peut pas défendre officiellement un message, puis invoquer le contraire à titre privé.

            Vous imaginez la tête de celles et ceux qui ont vu rejeter leurs griefs par le département, sous la signature de AB, puis apprennent qu’il est à titre personnel d’accord avec eux et obtenu, lui, gain de cause…

            C’est équivalent à un policier qui met des amendes lcr la journée, puis conduit ivre la nuit. Le policier, lui, sera licencié sur-le-champ.

            Deux poids, deux mesures?

          2. En quoi l’argument de prudence quant à la santé est-il contraire à la position de son département?
            Parce qu”il y aurait un rapport fédéral de l’OFEV en 2022 qui dit que les rayonnements mesurés pour la 5G semblent très inférieures aux normes? Déjà le rapport ne dit pas que la santé n’est pas une préoccupation légitime, mais que les ondes mesurées à ce jours semblent très faibles pour la 5G et que cela semble très rassurant quand à la santé.
            Primo, on ne peut pas partir du rapport de 2022 fois pour reprocher cela à AB en 2018.
            Secundo, où est la faute de AB en la matière, sauf s’il avait fait pression pour obtenir une faveur?
            Donc votre exemple avec l’amende du policier, est un très mauvais exemple.
            Faire opposition dans un projet de ce type, ce n’est pas faire une faute, ni même de l’irresponsabilité. C’est un droit – et il n’y a aucune raison pour que AB en soit privé.
            Et je le dis d’autant plus volontiers que j’ai critiqué très largement AB sur d’autres sujets.

          3. (on parle d’AB, plus de la Finlande)

            Je ne parle pas de faute, mais de cohérence et d’exemplarité.

            Pour moi (et je ne dis pas que j’exprime une opinion majoritaire), si vous entrez dans la fonction publique, vous devez être cohérent et exemplaire en toute circonstance, que ce soit dans votre vie publique ou privée.

            Plus vous avez un poste de responsabilité, plus les exigences de cohérence et d’exemplarité sont élevées.

            Un policier ne peut donc pas, pour moi, sanctionner les conducteurs ivres si lui-même conduit ivre.

            Une procureur ne peut pas condamner les employeurs qui engagent des clandestins et avoir, elle-mêne, recours à une personne travaillant au noir.

            Un Conseiller fédéral ne peut pas rendre des décisions qui disent que les antennes 4g ne présentent pas de risque pour les voisins, puis prétendre le contraire dans une procédure (privée) officielle.

            Cohérence et exemplarité.

            Mais c’est ok si vous pensez différemment.

          4. Voilà, AB a compris qu’il devait dire publiquement qu’il n’a jamais été à titre privé contre la parole officielle de son département.

            «Que les choses soient claires: je n’ai jamais été opposé ni à la téléphonie mobile, ni à la 5G. Bien au contraire, affirme-t-il. J’ai d’ailleurs depuis longtemps une antenne de téléphonie mobile à quelque 200 mètres de chez moi, et cela ne m’a jamais posé aucun problème.»

            https://www.letemps.ch/suisse/alain-berset-ladversite-me-dope

  7. Cher Monsieur,
    j’approuve totalement votre article. Finalement, je penses que la seule différence entre cette jeune première ministre et les politiciens “responsables” du passé, c’est qu’elle a été filmée et que cela a été filmé.

    N’oubliez pas par exemple Felix Faure, Mitterand et Holland qui n’étaient de loi pas exemplaires….

    1. Bonsoir ERIC, merci pour votre commentaire. Et Sanna Marin a dénoncé le fait d’avoir été filmé et que cela ait été posté sur les réseaux sociaux. Si j’étais président de la Suisse, j’aurais aussi parfois des moments pour me divertir (aller au restaurant, au cinéma, jouer au billard avec des amis, etc.). Des photos, des stories pour Instagram je ne suis pas contre. Par contre, si je demande que cela ne soit pas diffusé n’importe où, j’aimerais que cela soit respecté, par ma famille ou mes amis.

  8. La question n’est pas de savoir si c’est un homme ou une femme. La question est de savoir si, en tant que dirigeant(e), celle ou celui qui est désigné par le souverain pour exercer de hautes responsabilités en est capable, digne et fiable. Lorsque son propre pays renonce à sa neutralité et est en première ligne pour d’éventuelles mesures de rétorsions, on se doit d’être exemplaire. En résumé Madame la Première Ministre n’est pas à la hauteur de ce moment historique ! Et pour citer Michel Audiard : “Quand les types de 130kg disent certaines choses, ceux de 65kg écoutent…!”

  9. Bonjour,
    il y a une autre vidéo où elle danse de manière disons “très serrée” avec un chanteur connu (?) dans un club et qui pose des questions d’un autre ordre… D’autant qu’on y entendrait prononcé (encore ?) une référence à la cocaïne.
    C’est vrai que cette vidéo (un peu dérangeante à la première visualisation) est très peu diffusée dans le monde, notamment francophone, mais plus facilement trouvable dès que l’on associe par exemple le terme “clubbing” au nom de la Première Ministre sur un moteur de recherche. Les médias britanniques l’on plus largement diffusée.
    J’aimerais votre avis.

    Personnellement, je trouve ça quand même assez ridicule.

    1. Juste ! et de plus, je suis sûre que tous ceux qui défendent Sanna Marin, ils étaient contre M. Berlusconi qui était traqué par les paparazzi jusqu’à l’intérieur de sa propriété en Sardaigne. Alors ? c’est en fonction de l’idéologie personnelle qu’on juge les situations et les individus ?

  10. Donc le commentaire où je propose d’élargir la lecture avec l’autre vidéo de Madame Marin où elle est vue danser en position très rapprochée avec un homme qui n’est pas son mari dans un club d’Helsinki ne vous intéresse pas ?
    C’est vrai que cette vidéo est largement non-diffusée.
    Euronews l’a fait pourtant et c’est disponible sur Youtube par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *