Jean Castex, de l’ombre à la lumière

Au matin du vendredi 3 juillet dernier, Jean Castex était encore un inconnu dans l’arène politique française. Au soir, le voilà qui était propulsé Premier ministre suite à la démission plutôt attendue d’Edouard Philippe. Une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron qui cherche à regagner la place de numéro 1.

Il est 17h30 précise quand l’ancien et le nouveau Premier ministre, respectivement Edouard Philippe et Jean Castex, se rencontrent. C’est en plein cœur de Paris, à l’Hôtel de Matignon, que se déroule la passation de pouvoir. C’est donc un homme âgé de 55 ans, issu de la droite modérée, ancien collaborateur du Président Nicolas Sarkozy (2007-2012) et tout récemment en charge du déconfinement sur le territoire français qui a pris les rênes du deuxième gouvernement d’Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron déjà en marche pour 2022

Emmanuel Macron a fait un choix très inattendu. Les commentateurs politiques avaient plutôt parié sur une femme ou sur une personnalité de gauche. Rien de tout cela. Pour les deux dernières années de son mandat, le Président Macron a opté pour un homme de droite. Ce n’est pas surprenant car s’il se considérait comme centriste à son arrivée au pouvoir en 2017, il a depuis plutôt viré vers la droite. Sécurité, lutte contre le communautarisme ou encore immigration, Macron sait que la prochaine élection présidentielle se jouera sur les sujets régaliens. Avec cette nomination, Emmanuel Macron ne doit pas oublier l’électorat de centre-gauche, indispensable pour la prochaine présidentielle. En effet, il pense déjà à 2022 et à sa réélection.

Le Président français Emmanuel Macron au Palais de l’Elysée, Paris, 6 juillet 2017. Photo : Ibrahim Ajaja / World Bank

Une nomination à l’Intérieur qui fait grincer des dents

Le locataire de l’Elysée a besoin d’un Premier ministre qui ne lui fasse aucune ombre, ce qui était le cas avec Edouard Philippe. Très impopulaire lors de la crise des Gilets jaunes, il était redevenu populaire ces derniers mois au plus fort de la crise du coronavirus. Sur la stratégie de déconfinement national, il y avait quand même des divergences entre Macron et Philippe. Le rôle du Président est plus important que celui du Premier ministre. Emmanuel Macron n’avait d’autre choix que de se séparer d’Edouard Philippe. Ainsi va le système semi-présidentiel français (exécutif à deux têtes). Quant à Jean Castex, la rentrée sera chargée avec la crise sociale et économique qui s’annonce. Sur son bureau, il y a les dossiers de la réforme des retraites tant voulue par Emmanuel Macron ou encore celui sensible des violences policières. Aussi, l’arrivée de Gérald Darmanin à l’Intérieur a fait couler beaucoup d’encre. Celui-ci est contesté par les féministes à cause d’une plainte pour viol qui a été déposée contre lui. Un choix que le nouveau Premier ministre assume entièrement, il l’a répété mercredi dernier face à Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

Bon à l’extérieur, mauvais à l’intérieur

Avec ce choix, Emmanuel Macron joue sa réélection. Il a besoin de toute la place pour montrer aux électrices et électeurs français qu’il a tenu le cap et ses promesses. Il a besoin de flatter son égo et de montrer qui dirige la France. Sur le plan européen et international, il a été et reste très apprécié (relations avec Trump ou Poutine, Sahel, etc.). Il l’est moins sur le plan intérieur (augmentation du prix des carburants ou réforme des retraites). S’il veut éviter de voir l’extrême-droite au pouvoir en 2022, alors il doit impérativement tenir compte de trois choses : ressouder sa base électorale, être moins clivant et hautain (éviter les phrases du genre “je traverse la rue, je vous trouve un travail”) et surtout se montrer prêt au dialogue concernant les réformes impopulaires auprès des citoyennes et citoyens français.

Les Présidents français et américain Emmanuel Macron et Donald Trump en pleine discussion bilatérale, Londres, 3 décembre 2019. Photo : Army Staff Sgt. Nicole Mejia

Une Alémanique et un Romand en Suisse, un nordiste et un sudiste en France

Il y a actuellement un point commun, intéressant et plutôt drôle à relever, entre la Suisse et la France concernant la répartition géographique des postes importants. En Suisse, le Conseil fédéral in corpore incarne le rôle de chef d’Etat mais retenons la présidence et la vice-présidence. C’est actuellement la germanophone Simonetta Sommaruga qui est Présidente et le francophone Guy Parmelin qui est Vice-Président. En 2021, l’UDC vaudois deviendra Président et l’italophone Ignazio Cassis deviendra Vice-Président. Chez nos voisins français, Emmanuel Macron, né à Amiens (région Hauts-de-France, département Somme), a choisi Jean Castex, né à Vic-Fezensac (région Occitanie, département Gers). Pour résumer, la France a un Président “nordiste” et un Premier ministre “sudiste”, accent d’ailleurs très sympa à écouter. Cette diversité géographique est une belle manière de représenter l’Etat français.

Jonathan Luget

Jonathan Luget est né en 1993, un mois après la visite du premier chef d'Etat européen, François Mitterand, dans la jeune République du Kazakhstan. En marche avec un CFC, deux maturités et deux diplômes SAWI (communication et réseaux sociaux). Les loisirs se partagent entre la lecture d'ouvrages géopolitiques, la rédaction d'articles, la cuisine et la natation.

14 réponses à “Jean Castex, de l’ombre à la lumière

  1. Article pas inintéressant d’un nouveau venu, tout jeune Suisse de branche, issu apparemment de l’immigration. Comme il n’y a rien d’insupportable dans cet article, qui ne laisse pas non plus apparaître un profil politique très marqué chez l’auteur, je m’abstiendrai de le descendre en flamme comme je fais d’habitude avec les blogueurs antisuisses qui sont une majorité sur ces blogs. Je suivrai attentivement celui-là, avec bienveillance et un esprit très critique.

    1. Bonjour, tout d’abord je vous remercie de votre commentaire ou on dira plutôt de votre retour. Aujourd’hui, c’est la première fois et c’est un honneur pour moi de publier sur le blog du Temps. Je publiais auparavant sur ce site-là : https://blogjonathanch.com/, si ça vous intéresser d’y jeter un coup d’oeil. Vous avez raison, je suis issu de l’immigration puisque j’ai des origines indo-britanniques. Je suis arrivé en Suisse en 1994 et j’ai fait toutes mes écoles et études dans ce magnifique pays. Mon profil politique est au centre, je suis membre du parti démocrate-chrétien. Mes idées se trouvent entre le centre-gauche et le centre-droite, tout dépend du sujet. Dans ce premier article, j’ai essayé de montrer un soutien à Emmanuel Macron car je le considère toujours comme un centriste. Que voulez-vous dire par “blogueurs anti-suisses”? En fait, sur mon ancien blog, j’essayais toujours d’apporter une touche helvétique pour voir comment notre pays avait des interaction avec par exemple la Russie (visite d’Ueli Maurer en 2019), les Etats-Unis (venue de Donald Trump à Davos ou encore le Royaume-Uni (Brexit et les futures relations Berne-Londres). Et dans ce premier article, j’ai essayé de faire une mini-comparaison sur la représentation géographique des postes-clés. Merci de suivre ce blog, vous vous êtes déjà inscrit?

      1. “Mon profil politique est au centre”

        Euh.. non.
        Vous êtes à gauche.
        https://www.smartvote.ch/de/group/2/election/19_ch_nr/db/candidates/44200004381

        Pas d’extrême gauche, ni socialiste, mais clairement à gauche. Par contre, faudra nous expliquer:
        – Punir les criminels est plus important que de les réintégrer dans la société;
        – La Suisse doit-elle entamer des négociations d’adhésion à l’Union européenne? Non;
        – Faut-il interdire l’exportation de matériel de guerre produit en Suisse?  Plutôt non;
        – La consommation de cannabis devrait-elle être légalisée? Oui;
        – Les conditions de naturalisation devraient-elles être revues à la hausse? Plutôt oui;
        – Seriez-vous favorable à ce qu’un médecin soit autorisé à administrer l’euthanasie active directe en Suisse? Plutôt oui.

        La dernière est tellement pdc. 🙂

        Sur les questions vraiment clivantes, vous êtes sûrs de vous reconnaître dans le pdc ? Ou cherchiez vous à recadrer vos réponses pour dessiner un cercle?

        A priori, vous êtes un jeune inquiet pour le climat, pro armée mais avec une forme d’indécision sur les questions de société. A priori, votre conscience politique est donc encore en cours de maturation. Vous avez suivi un proche au PDC? Qu’est-ce qui vous attire dans ce parti? le changer de l’intérieur ? :))

        1. Bonjour, je vous confirme bien que je ne suis pas un homme de gauche ni de droite. Simplement un centriste, je crois aux relations bilatérales avec l’UE mais jamais je ne voudrais intégrer l’UE. Est-ce que cela vous rassure?

          Vous dites “Par contre, faudra nous expliquer:
          – Punir les criminels est plus important que de les réintégrer dans la société;
          – La Suisse doit-elle entamer des négociations d’adhésion à l’Union européenne? Non;
          – Faut-il interdire l’exportation de matériel de guerre produit en Suisse? Plutôt non;”

          Voilà mes explications. Je suis favorable à des peines lourdes contre les terroristes, les pédophiles, les tueurs en série, etc. Dans la plupart des cas, ils ne purgent jamais l’entier de leur peine, et ça c’est un problème pour moi. Prenez les affaires Marie ou Adeline. A chaque fois, on avait à faire à des récidivistes qui avaient pu sortir de prison, il y a quand même un problème. Sur l’UE, je vous ai déjà répondu. Oui à des relations économique développées et fortes mais non à une intégration de la Suisse dans l’UE. Le matériel de guerre… On peut interdire d’exporter du matériel de guerre fabriqué en Suisse mais ça servirait à quoi? L’Arabie saoudite ou les EAU achèteront chez les Britanniques ou chez les Français. Nous avons aussi besoin de montrer que notre matériel est efficace et évidemment il doit servir à se défendre contre des menaces réelles, et non contre des civils.

      2. “Que voulez-vous dire par “blogueurs anti-suisses”?”, bonne question que je me suis aussi posée. Mais si j’en juge par d’autres interventions, pour ce genre de personnage vous êtes “anti.suisse” si (comme les 3/4 des citoyens de ce pays environ) vous n’adhérez pas aux thèses UDC. Dans ce cas-là, vous êtes d’ailleurs en général qualifié de “gaucho”. Inutile de dire qu’en tant que centriste vous entrez pleinement dans cette catégorie 🙂 !

        1. Bonjour M. Haldi, merci de votre soutien. Comme vous, je n’ai pas compris le terme “blogueurs anti-suisses”. Sur mon ancien blog, à chaque sujet européen ou international, j’apportais toujours une touche suisse pour savoir comment notre pays était impacté (Brexit, arrivée de Jair Bolsonaro au Brésil et donc les relations Berne – Brasilia, etc.). Donc, au contraire j’aime mon pays et je veux lui rendre hommage dans chaque article politique.

      3. Ce que je considère comme antisuisse ce sont les prises de position en faveur de la mort de la Suisse.

        Elles sont trés nombreuses, surtout sur les blogs du Temps.

        Le fait de plaider pour un accord cadre avec l’UE, qui aurait pour conséquence de céder notre pouvoir législatif à une puissance étrangère: l’UE, donc de déposséder d’un seul coup le peuple suisse de ses droits populaires qu’il a conquis au cour d’une longue histoire, est par excellence une position antisuisse. A mes yeux cela devrait même être qualifiée de trahsion.

        On va voir quelles sont vos positions sur ce genre de sujets.

        Votre appartenance au PDC n’est pas de très bon augure, si on considère que ce parti est, généralement, en faveur d’un accord cadre d’asservissement de la Suisse. Mais je vous laisse au bénéfice du doute. On verra. Vous serez peut-être un bon PDC. Il y a de bons PDC, pas beaucoup. La plupart des vrais PDC, chrétiens et patriotes, ont rejoint l’UDC en masse.

        Maintenant le PDC est prêt à se renier en renonçant au C de chrétien, qui faisait pourtant sa raison d’être depuis toujours. C’est une évolution déplorable car aucun électeur nouveau ne sera reconnaissant au PD ex C pour ce reniement qui ne fera que le déshonnorer surtout en cette époque de poussée de l’Islam, radical ou pas.

        A mon avis vous avez pris un risque en choisissant ce parti pour y faire votre carrière politique, car bientôt ce sera la naufrage du TITANI (TITANI sans C).

        1. Ok, voici mon ancien blog : https://blogjonathanch.com/
          Trouvez-moi un article où je “tue” le pays qui m’a ouvert ses portes en 1994! Bien au contraire, j’essaie à chaque fois de rendre hommage à notre pays et de montrer comment il se positionne face au Brexit, face à Macron, face aux relations Russie – Etats-Unis, etc.
          Dans mon article de mars dernier, il était consacré à Poutine, j’ai recherché pendant 2-3 heures toutes les relations entre Poutine et la Suisse. J’ai dressé une liste des présidents suisses que Poutine avait eu la chance de rencontrer en 2000 et 2019. Encore une fois, je veux un accord commercial équitable avec l’UE car c’est notre premier partenaire commercial. Cela ne veut pas dire que je veux que notre pays intègre l’UE, loin de là! Le PDC car je me retrouve dans ses valeurs et parce qu’il est le seul parti du centre en Suisse.

    2. @ouinouin – ça sonne pas comme étant un patronyme suisse? immigré de l’anonymat de mauvais goût?
      Votre commentaire est loin d’être constructif mais il faut toujours un “ouin ouin” dans notre beau pays pour défaire le travail de ceux qui font quelque chose pour la communauté quand “ouin ouin” est occupé à pleurnicher sur ce qu’il n’a jamais su faire.

    1. Bonjour M. Wilhem, merci pour votre remarque. Avez-vous apprécié cet article sur Jean Castex? Je prends note, après il y a des commentaires quand même intéressants qui nécessitent que je réponde. Les autres, agressifs, je les supprimerai!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *