Bergkönig, chic et vélo vintage à Gstaad

Retour sur la première édition de la Bergkönig, premier festival du cyclisme vintage en Suisse, organisée à Gstaad à la fin de l’été.

Le ton est donné dès l’apéritif d’accueil qui se déroule dans le mythique Gstaad Palace. Cet hôtel d’exception qui a accueilli têtes couronnées et VIP du monde entier, regroupe aujourd’hui une clientèle dans une tenue inhabituelle. Pas de smokings et de robes longues en ce bel après-midi d’août, mais plutôt cuissards et maillots de vélo. Par contre, comme pour coller à l’esprit hors du temps de ce lieu unique, ces cyclistes ont remplacé leurs combinaisons aérodynamiques en lycra par des tricots de laine et casque à boudin. Ce groupe de 200 personnes qui sirotent leurs coupes de champagne sont les inscrits à la première édition de la Bergkönig.

Le cyclisme, l’avenir des stations de ski ?

Si la tendance du vélo vintage a été popularisée notamment par les événements Eroica organisés désormais dans le monde entier, la Suisse ne comptait pas encore de rassemblement pour les amateurs de cyclisme rétro. C’est Gstaad qui a finalement bougé le premier, grâce à cet événement organisé par l’expert en marketing et communication Alex Beeler.

Comme toutes les stations de montagne trop dépendantes de l’hiver et du ski, Gstaad cherche à diversifier son offre sur les 4 saisons, avec de nouveaux sports, tout en gardant son positionnement haut de gamme. Son équipe marketing avait d’ailleurs remarqué il y plus de deux ans la nouvelle tendance « cycling is the new golf », en lançant en 2015 une campagne de communication autour du vélo de route visant spécifiquement cette nouvelle clientèle de cyclistes managers.

« Pédaleur de Charme »

Cette année, c’est donc sur un retour aux racines historiques du cyclisme que s’est construit ce premier festival du vélo vintage en Suisse. Un marché vintage était organisé dans le centre du village présentant des vélos rétro peaufinés par Old Cycles Boutique Genève, des maillots collectors et des accessoires d’époques. Des prix d’élégances ont même récompensé les “Pédaleurs de Charme” (référence au surnom donné à l’élégant coureur Suisse des années 50, Hugo Koblet). Les participants les plus stylés se sont vu remettre des récompenses par Jeroen Van Rooijen, spécialiste mode et tendance, qui a d’ailleurs signé un bel article à ce sujet pour la NZZ.

Les forçats de la route

Au coeur du festival se situait aussi la ligne de départ et d’arrivée des différents parcours proposés aux participants. L’organisation avait prévu des boucles adaptées à tous les niveaux, de la balade de 18 km jusqu’à la terrible Bergkönig de 102 km. Même si cette épreuve ne totalise que la moitié du grand parcours mythique de l’Eroica en Toscane, ses deux montées violentes, la Pierre du Moëllé et Isenau, en font une vraie épreuve pour les organismes et les vélos rétro équipés de braquets de forçats de la route !

Cette première édition de la Bergkönig aura été un franc succès et prouve aux stations de montagne, même les plus huppés, qu’un avenir peut se dessiner autour du vélo, à travers une offre et des événements originaux. Si les participants de cette édition étaient majoritairement suisses, on peut imaginer que l’année prochaine elle saura attirer des passionnés du monde entier et ainsi faire découvrir le potentiel extraordinaire qu’offre la Suisse en matière d’expérience cycliste.

 

Vidéo de la Bergkönig 2017 réalisée par l’organisation :

Jérôme Bailly

Jérôme Bailly

Pour Jérôme Bailly, le cyclisme est un mode de vie. Dans les cols alpins le week-end ou en ville la semaine, le vélo l’accompagne dans son temps libre ou entre ses rendez-vous. Puisque «cycling is the new golf», il a créé le Lavaux Business Cycle Club pour networker en roulant. Sur ce blog, il vous fera découvrir d’autres facettes du cyclisme, mélange de tendances sociales, de technologies et de business.

5 réponses à “Bergkönig, chic et vélo vintage à Gstaad

  1. Bonjour
    C’est l’un des premier vu qu’à Morges à eu lieu LEGEND le même jour,pas aussi grand mais faut ps l’oublier,le parcours de 69 km était génial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *