Tariq Ramadan est présumé innocent

Un des joyaux de notre droit est la présomption d’innocence. Il appartient à la police ou au ministère public de prouver une éventuelle culpabilité et non à l’accusé de démontrer son innocence.

Ce principe est endommagé régulièrement par les médias. Ceux-ci peuvent et doivent rapporter les plaintes émises contre une personnalité. Mais en entrant dans le détail de l’accusation elles en établissent sinon la réalité du moins la plausibilité. C’est un « peu vrai » parce que c’est imprimé ou parce que c’est énoncé à la télévision ou à la radio. La France est coutumière du fait : combien de ministres ont dû démissionner simplement pour se défendre d’accusations dont la justice finit par établir l’inanité. Mais il est trop tard : une carrière politique est pour le moins affaiblie, le soupçon demeure, le souvenir de l’accusation subsiste dans l’opinion publique qui ne se souvent plus de la décision de justice.

Tel est maintenant le destin de Tariq Ramadan. Pour avoir écrit un livre avec lui « Peut-on vivre avec l’islam ?», je sais comment la presse procède parfois. Ainsi Caroline Fourest, journaliste française, dans son ouvrage « Frère Tariq » travestit les propos de Tariq en lui attribuant l’apologie de la lapidation pour la femme adultère alors que notre livre affirme le contraire. De même en Suisse romande des prêtres ont été accusés publiquement de pédophilie et se sont de désespoir suicidés.

Il faut donc prendre la présomption d’innocence très au sérieux. Le symétrique du harcèlement sexuel, de la pédophilie ou du viol est la dénonciation calomnieuse de ces fautes lorsqu’elles sont imaginaires, inventées pour les besoins de la cause, c’est-à-dire la destruction de la réputation d’un homme public qui gêne certains. Bien évidemment, en prônant un islam pacifique, réfléchi, positif, Tariq Ramadan embarrasse tous ceux qui essaient, au contraire, de l’identifier au terrorisme, à la violence, au machisme.

L’accusation portée contre lui pourrait donc se résumer à une campagne d’intoxication, visant l’islam à travers sa personne. Les reproches énoncés sous forme d’une agression sauvage paraissent peu plausible à ceux qui le connaissent personnellement. Bien sûr rien n’est impossible et chacun possède une part d’ombre. Mais, jusqu’à preuve du contraire, Tariq Ramadan est innocent et chacun doit lui conserver une estime intacte.

Jacques Neirynck

Jacques Neirynck

Jacques Neirynck est ingénieur, ancien conseiller national PDC et député au Grand Conseil vaudois, professeur honoraire de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), d'origine belge, de nationalité française et naturalisé suisse. Il exerce la profession d'écrivain.

78 réponses à “Tariq Ramadan est présumé innocent

  1. C’est vrai que ca fait du bien d’entendre un son de cloche différent. Tout ceux qui le connaissent bien ne reconnaissent pas l’homme qui est décrit. Moi je ne le connais pas mais ce qui me gêne, calomniatrice ou victime, c’est la peoplisation de cette dernière. Faire le tour des plateaux télé pour raconter son histoire au lieu de garder une certaine pudeur pour se réserver au tribunal n’est pas très digne. Bref c’est un avis sur la forme et pas sur le fond pour tout ceux qui m accuseront d’être un salop sans coeur

    1. Le tonton pédophile aussi était sympa, personne n’aurait cru un instant qu’il avait couché avec deux de ses nièces.

      Aujourd’hui, dans la Tribune de Genève, le courrier d’un lecteur qui a entendu ces rumeurs à l’époque, appelle toutes celles et ceux qui ont eu vent ou qui aurait été au courant de quelque chose de dire la vérité, de se manifester. Cette personne en appelle aux magistrats, directeurs, doyens, professeurs, parents d’élèves et élèves de sortir de l’ombre, d’assumer et de réparer leur silence de l’époque.

      https://www.facebook.com/793113944144556/photos/a.873354862787130.1073741828.793113944144556/1365214003601211/?type=3&theater

  2. Il me semble que le commentaire de M. Neirynck n’est guère plus neutre – alors qu’il souhaite prétendre le contraire – que les articles qu’il dénonce.
    Si ses arguments pourraient avoir un sens dans d’autres types de crimes, les abus sexuels sont particuliers, aucune preuve tangible n’étant possible, fragilité dont abusent justement les coupables. C’est la parole d’une personne contre celle d’une autre, rien de plus.

    Quand ces témoignages se multiplient, faire croire que différentes personnes issues de lieux, de milieux et de périodes différentes, n’ayant aucun lien entre elles, se soient “consultées” dans le but d’établir une quelconque “campagne” relève d’un exercice d’équilibrisme et de complotisme.

    L’abus sexuel est particulièrement pervers car il joue toujours sur les fragilités des victimes, leur générosité, leurs peurs, leurs espoirs, leur culpabilité. La honte d’avoir cru, d’avoir espéré, d’avoir laissé faire ou pas assez combattu induit toujours une intense souffrance.

    M. Ramadan n’est pour le moment pas condamné, mais le courage d’une victime et le soutien des médias a permis aux autres victimes de s’exprimer, d’avoir l’espoir que leur souffrance sera peut-être enfin reconnue – cette reconnaissance étant un facteur de résilience généralement nécessaire pour retrouver une vie épanouie.

    Ces prédateurs – en assouvissant leurs pulsions narcissiques – induisent des coûts élevés à notre société, les victimes nécessitant généralement des soins et perdant en productivité. C’est un crime double, envers la victime et notre société. Et le rôle des médias est justement de préserver notre collectivité en permettant à la parole de se libérer pour limiter les abus individuels.

    1. Vous tombez précisément dans le piège d’une présomption de culpabilité. Ce sera à la justice de trancher sur un crime allégué, pas aux médias, pas à l’opinion publique. La présomption d’innocence s’applique aux deux parties, accusatrice et accusé. Ce n’est pas parce que l’on demande de respecter ce principe de droit que l’on prend le parti de l’une ou de l’autre.

      1. Vous ne prenez donc pas parti quand vous écrivez: « Bien évidemment, en prônant un islam pacifique, réfléchi, positif, Tariq Ramadan embarrasse tous ceux qui essaient, au contraire, de l’identifier au terrorisme, à la violence, au machisme.»?
        Franchement, vous trouvez vraiment que Tariq Ramadan prône un islam positif? Est-ce de la naïveté ou de la mauvaise foi?

        1. C’est la lecture des écrits de Tariq Ramadan, l’écriture en commun d’un livre, la participation à des débats et à des conférences. C’est du travail tout simplement pour dépasser des préjugés fondés sur des ondits.

      2. Pourquoi être si tatillon sur la présomption d’innocence de M. Ramadan alors que l’on ne vous a pas entendu sur celle de M. Fillon ou M. Weinstein ?

        Double standards ?

        1. Tariq Ramadan est citoyen suisse. A quel titre serais-je intervenu pour des controverses française ou américaine?

    2. Une qui se fait violé et ne porte pas plainte je veux bien . Une deuxième qui se fait violé et ne porte pas plainte je commence à m interrogé. Il paraît qu’il y aurais une troisième a vouloir porté plainte.Là d un seule coup , toutes au même moment en plus pour lié un violeur à l islam dont je ne vois pas le rapport .Quand c etait polanski ou dsk les médias ne faisaient de rapprochement avec les juifs donc pour moi il y a vraiment présomption d innocence

  3. Je vous demande instamment de faire connaître à Tariq Ramadan qu’il a circulé sur lui des enregistrements audios où on l’entendait dire des choses obscènes, violentes etc.
    Ces vidéos ne sont restées que très peu de temps mais sûrement que plusieurs personnes croyant entendre Tariq Ramadan ont eu malheureusement des doutes sur lui. Moi, je n’en ai pas.
    Il faut que tous sachent que la voix peut aujourd’hui être reproduite avec un logiciel. Lisez :
    http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2017/02/04/l-appli-qui-imite-les-voix_5074680_4497916.html
    L’appli qui imite les voix
    En phase d’expérimentation, CandyVoice imite les timbres vocaux à la perfection, mais permet aussi de prendre la voix d’un autre. A la fois utile et inquiétant.
    LE MONDE | 04.02.2017 à 13h16 • Mis à jour le 06.02.2017 à 15h51 | Par Yves Eudes

    Et il y a aujourd’hui d’autres logiciels très capables de reproduire notre voix !
    Il faut absolument que cette personne qui continue à répandre ses calomnies sur Tariq Ramadan soit arrêtée. Ne serait-ce pas justement Henda Ayari qui met et enlève rapidement ces vidéos pour ne pas se faire attraper et surtout pour que Tariq Ramadan et son avocat ne sachent pas qu’ils existent et qu’ils ont été mis sur le web ??? !!!
    Merci de répandre l’information sur la voix qui n’est pas celle de Tariq Ramadan mais une voix de logiciel qui imite à merveille la sienne. Toutes les personnes qui l’ont entendue doivent être rassurées et connaître que la voix qu’on peut entendre peut très bien n’être pas celle que l’on veut vous faire croire !!!
    Cordialement. AM

    1. Au delà de la mansuétude exprimée sur cette page pour cet immonde personage, je préciserai que je connais les enregistrements dont il est question dans les commentaires.
      CandyVoice c’est marrant, mais on entend très bien le côté robotique.
      Aucun logiciel ne permettrait de reproduire la voix de Tariq Ramadan, c’est de la malhonnêteté ou de l’ignorance que de le prétendre. Il s’agit bien de sa voix non trafiquée sur ces enregistrements, un point c’est tout. Tariq Ramadan connait ces enregistrements, et c’est lui-même qui les fait enlever de YouTube dès qu’ils réapparaissent.
      Et pour quelle raison TR les fait disparaitre, pensez-vous ?
      Parce qu’ils sont authentiques, bien entendu, et d’ailleurs les voilà : https://www.youtube.com/watch?v=ZJ8x9hObLn8&feature=youtu.be

      1. Vous êtes en infraction par rapport au

        rt. 179bis du Code pénal suisse (CP)

        Celui qui, sans le consentement de tous les participants, aura écouté à l’aide d’un appareil d’écoute ou enregistré sur un porteur de son une conversation non publique entre d’autres personnes,

        celui qui aura tiré profit ou donné connaissance à un tiers d’un fait qu’il savait ou devait présumer être parvenu à sa propre connaissance au moyen d’une infraction visée à l’al. 1,

        celui qui aura conservé ou rendu accessible à un tiers un enregistrement qu’il savait ou devait présumer avoir été réalisé au moyen d’une infraction visée à l’al. 1,

        sera, sur plainte, puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire.

        1. Les commentaires étant modérés sur ce blog, vous auriez pu choisir d’effacer ce lien s’il vous déplaisait, et c’est notamment à cela que sert la modération, mais vous avez donc choisi vous-même de le laisser sur votre blog, tout en me menaçant.
          Ce n’est pas moi qui diffuse cet enregistrement, c’est la personne qui l’a mise en diffusion sur YouTube et que je ne connais pas. Le lien est public et n’importe qui peut le trouver par Google.
          Pour ma part je n’ai fait que donner une précision technique, car on peut douter qu’un logiciel soit capable d’imiter une voix de façon convaincante, comme le prétendait quelqu’un plus haut dans cette page.
          Pour le reste, chacun a ses convictions, et que la justice fasse son travail.

          1. Vous avez raison BMNT de ne pas vous laisser impressionner par les menaces de Jacques Neyrink ! C’est tout de même curieux que tout ceux qui s’opposent au puissant Tariq Ramadan soient immédiatement menacés par ses réseaux ! Je rends hommage à toutes ces femmes, notamment les élèves de Tariq Ramadan, qui aujourd’hui ont le courage de prendre la parole ! Il m’arrive aussi de me demander si M. Ramadan n’a pas financé des campagnes de politiciens suisses qui lui étaient favorables. Je n’accuse pas. Je me pose la question. Après tout, Jean Ziegler à bien renvoyé l’ascenseur à Tariq Ramadan, qui s’était dépensé sans compter pour ses campagnes électorales, en obtenant que sa thèse soit acceptée par l’Université de Genève.

          2. J’ai cité un article du Code pénal suisse dans ma réponse. Si vous considérez une citation de la loi comme une menace, vous avez une conception originale du Droit.

          3. Un ancien professeur collègue de Tariq Ramadan à Genève vient de me confirmer qu’il n’y avait pas de doute et que c’était bien la voix de l’ami de Jacques Neyrinck que l’on entend dans ces enregistrements !

          4. Un enregistrement sans le consentement de l’intéressé n’est pas considéré comme une preuve et sa diffusion constitue une infraction au Code pénal suisse.

          5. il y a actuellement 8 femmes de milieux différents (si on tient compte des lycéennes) qui ont annoncés des comportements plus que répugnants de la part de Tariq Ramadan, il y a des enregistrements audio qui trainent depuis bien longtemps sur internet, il y a les dires de Monsieur Bernard Godard, il y a les photos de Tariq Ramadan en slip à l’hôtel pris par une maîtresse (qui démontrent déjà le fait qu’il n’est pas aussi fidèle qu’il l’annonce) …

            à un moment, défendre Tariq Ramadan avec tant de motivation et de volonté devient clairement insultant pour ses victimes. pensez-vous aux lycéennes qui ont été abusées par lui ?

            cher Professeur, je vous ai apprécié en politique, dans la scène médiatique, … mais là je suis très déçu de votre position. Surtout que vous devriez ré-écouter les interventions de T. Ramadan sur Internet (encore mieux en Arabe si vous avez un ami bilingue)

          6. Je demande que l’on respecte la présomption d’innocence d’un accusé. C’est conforme au droit. Cela ne signifie pas que je défends Tariq Ramadan. Cela signifie qu’une campagne médiatique ne constitue pas un faisceau de preuves. C’est à la justice seule de trancher.

  4. Bonjour Monsieur,
    Laissons la justice faire sereinement son travail, etc. Personne ne le met en doute; nous sommes tous des innocents présumés jusqu’à ce que nous soyons victime d’un complot sioniste… Mais les turpitudes (si elles sont avérées, le mot est faible) dont on accuse l’Icône de l’Islam présentable ne sont pas seulement confinées dans les murs de ses chambres d’hôtels: c’est un manipulateur d’idées qui ne séduit pas que les jeunes femmes fragiles…
    J’attends avec curiosité vos prochains billets.
    Bien à vous.

  5. Pourquoi M. Tariq Ramadan n’applique-t-il pas cette “présomption d’innocence” aux Israéliens et aux sionistes ?
    Monsieur Yamin Makri, cofondateur de l’Union des jeunes musulmans (mouvement proche de Monsieur Tariq Ramadan) a en effet indiqué que ce dernier “est encore en train de subir les foudres de réseaux pro-israéliens français et étrangers”.

    Par ailleurs, pourriez-vous préciser le sort que réserva Muhammad aux tribus juives de Yathrib et commenter ce hadith selon lequel viendra un jour où les musulmans triompheront des juifs au point que même le rocher derrière lequel le juif se cachera parlera et dira au musulman : “voici un juif derrière moi, viens le tuer ?”

    Quand on hait à ce point certains de ses frères humains, où est l’innocence ?

    1. Tariq Ramadan n’est pas plus responsable des propos des gens qu’il connaît et rencontre que je ne le suis de tous les autres politiciens suisses que j’ai rencontré. Si vous avez des reproches à formuler, citez ses propos ou ses écrits.

      1. T.Ramadan, musulman rigoriste pour qui tout ce qui s’écarte des préceptes de l’islam est à rejeter, est connu pour ses accointances avec le cheik Youssef Qaradawi, leader spirituel des Frères musulmans et prédicateur fanatique qui exige de tuer les apostats, les adultères, les homosexuels (dans son livre « Le licite et l’illicite en islam »). Qaradawi est également l’auteur d’un recueil de fatwas dont Monsieur Ramadan est l’auteur de la préface ; celui-ci déclare éprouver envers ce dangereux personnage <>. Dans une fatwa prononcée en décembre 2002, Yusuf al-Qaradawi, a déclaré : … « L’islam va retourner en Europe comme un conquérant et un vainqueur après en avoir été expulsé à deux reprises. Cette fois-ci, je maintiens que la conquête ne se fera pas par l’épée mais en recourant au discours et à l’idéologie »…
        Alors, non, pas d’accord Monsieur Neyrinck ! Tarik Ramadan ne prône nullement « un islam pacifique, réfléchi, positif » ; à mes yeux, son soutien à Qaradawi le montre. Par ailleurs, de nombreux autres témoignages et écrits peuvent être avancés…

        1. Pour le modérateur: Problème avec les guillemets!
          Revoilà mon texte:

          T.Ramadan, musulman rigoriste pour qui tout ce qui s’écarte des préceptes de l’islam est à rejeter, est connu pour ses accointances avec le cheik Youssef Qaradawi, leader spirituel des Frères musulmans et prédicateur fanatique qui exige de tuer les apostats, les adultères, les homosexuels (dans son livre « Le licite et l’illicite en islam »). Qaradawi est également l’auteur d’un recueil de fatwas dont Ramadan est l’auteur de la préface ; celui-ci déclare éprouver envers ce dangereux personnage « un profond respect pour l’homme et le savant… ». Dans une fatwa prononcée en décembre 2002, Yusuf al-Qaradawi, a déclaré : … « L’islam va retourner en Europe comme un conquérant et un vainqueur après en avoir été expulsé à deux reprises. Cette fois-ci, je maintiens que la conquête ne se fera pas par l’épée mais en recourant au discours et à l’idéologie »…
          Alors, non, pas d’accord Monsieur Neyrinck ! Tarik Ramadan ne prône nullement « un islam pacifique, réfléchi, positif » ; à mes yeux, son soutien à Qaradawi le montre. Par ailleurs, de nombreux autres témoignages et écrits peuvent être avancés…

          1. Au sujet de la lapidation, de la peine de mort et des punitions corporelles, Tariq Ramadan a pris position dans le livre que j’ai publié avec lui. “Tariq Ramadan”(Favre, 2004) Page 22 : “Mon opposition à leur application ne fait pas de doute”
            Sur l’excision dans notre livre p. 169, Tariq Ramadan écrit: “L’excision n’a rien à voir avec les prescriptions islamiques”.
            Tariq Ramadan n’est pas plus responsable des propos des gens qu’il connaît, rencontre et même estime que je ne le suis de tous les autres politiciens suisses que j’ai rencontré et que j’estime même s’ils ont d’autres opinions. Si vous avez des reproches à formuler, citez ses propos ou ses écrits. Sinon de proche en proche, on peut accuser n’importe qui de nimporte quoi.

        2. Chacun est responsable de ses actes et de ses écrits, pas de ceux des autres. On peut connaître quelqu’un sans être du même avis que lui.

      2. Vous ne répondez pas ma question :
        Pourriez-vous préciser le sort que réserva Muhammad aux tribus juives de Yathrib et commenter ce hadith selon lequel viendra un jour où les musulmans triompheront des juifs au point que même le rocher derrière lequel le juif se cachera parlera et dira au musulman : “voici un juif derrière moi, viens le tuer ?”

        En tant que musulman rigoriste, M. Ramadan a toujours été en pleine communion avec la pensée de l’islam en cette matière. Si (comme vous l’ecrivez), M. Ramadan n’est pas responsable des propos ou actes des gens qu’il connaît, il l’est de ceux de Muhammad dont il porte la parole en pleine connaissance.

    1. Vous tombez précisément dans le piège d’une présomption de culpabilité. Ce sera à la justice de trancher sur un crime allégué, pas aux médias, pas à l’opinion publique. La présomption d’innocence s’applique aux deux parties, accusatrice et accusé. Ce n’est pas parce que l’on demande de respecter ce principe de droit que l’on prend le parti de l’une ou de l’autre.

      1. Les masses médias dans ces temps modernes soit disant remplacent la justice.Une personne comme Tariq – Ramadan connu à travers les cinq continents a un problème particulier avec quelques français « intellectuels « qui soutiennent le sionisme . et qui ont une haine farouche de l’ISLAM.Ce genre d’intellectuels ignorent tout de l’ISLAM. Le CORAN est depuis quatorze siècles à votre disposition ,ayez le courage de l’étudier et vous pouvez vous défendre preuves à l’appui sans utiliser les mensonges

      2. Je répondrai donc encore une fois que vous prenez également parti pour la défense de Tariq Ramadan en insistant sur le fait que “parce que vous le connaissez personnellement, et avec l’impression qu’il vous a faite, il ne peut pas avoir fait de telles choses”. Vous faites exactement ce que vous reprochez aux autres.

        1. ” Les reproches énoncés sous forme d’une agression sauvage paraissent peu plausible à ceux qui le connaissent personnellement. Bien sûr rien n’est impossible et chacun possède une part d’ombre.” Voici ce que j’ai vraiment écrit et qui n’est pas la citation que vous faites entre guillemets.

        2. “Les reproches énoncés sous forme d’une agression sauvage paraissent peu plausible à ceux qui le connaissent personnellement” Telle est la citation exacte du texte que j’ai écrit et qui est différent de celui que vous citez entre guillemets. Je suis responsable de ce que j’écris et pas des phrases que l’on invente pour me les imputer à tort.

      3. C’est effectivement à la justice de trancher et non les discussions au café du commerce, je suis d’accord avec vous.
        En revanche, pensez-vous qu’il soit “normal” qu’un professeur s’autorise à séduire des mineures ? Moi pas !
        Si ces femmes n’ont jamais osé s’exprimer avant le déclenchement de l’affaire W. aux EU, c’est principalement parce qu’elles imaginaient qu’on ne les croirait pas et qu’elles pourraient être considérées comme des affabulatrices !
        Il faut remettre l’église au milieu du village et c’est ce qui se passe actuellement et c’est très bien : un professeur à qui on confie son enfant – fille ou garçon – doit de comporter avec l’éthique que requiert sa fonction.

        1. Mon blog demande que la justice fasse son œuvre. Je n’approuve évidemment pas qu’un professeur, un prêtre ou un parent abuse de son autorité.

      4. Vous avez malheureusement déjà oublié votre article :
        vous prenez expressément parti pour M. Ramadan en écrivant « qu’il ne peut avoir fait de telles choses » !

        Si vous veniez à vous trompez, ferez-vous repentance ?

        1. Voilà ce que j’ai vraiment écrit : “Les reproches énoncés sous forme d’une agression sauvage paraissent peu plausible à ceux qui le connaissent personnellement. Bien sûr rien n’est impossible et chacun possède une part d’ombre.” C’est très différent de la citation que vous m’attribuez. Je n’exclus rien mais je demande le respect du droit à la présomption d’innocence.

  6. Monsieur,
    Allez dire cela aux victimes … Tariq Ramadan a toujours eu un double discours et il m’a toujours donné le sentiment d’une personnalité fourbe !
    Son regard tantôt séducteur, tantôt assassin reflète sa personnalité à mon avis … après de là à imaginer un viol ? Plusieurs femmes ne se connaissant pas, disent la même chose dans les mêmes circonstances … Deux femmes ont porté plaine et la justice fera le reste ! Une femme ne veut pas révéler son identité et l’écrivaine doit subir les foudres et les menaces des pro-Ramadan ! Par vos propos, vous jouez leur jeu, faire croire que cela révèle une conspiration (judeo-chretienne ou des islamophobes, etc.) Pour ma part, c’est juste l’affaire Weinstein, une parole libérée et des femmes qui se rebellent contre cette omerta et tous ces personnes qui soutiennent les déviants plutôt que les victimes !

    1. Vous tombez précisément dans le piège d’une présomption de culpabilité. Ce sera à la justice de trancher sur un crime allégué, pas aux médias, pas à l’opinion publique. La présomption d’innocence s’applique aux deux parties, accusatrice et accusé. Ce n’est pas parce que l’on demande de respecter ce principe de droit que l’on prend le parti de l’une ou de l’autre.

      1. Méthode traditionnelle de la manipulation : utiliser une assertion de principe général, et suffisamment générale pour qu’elle puisse être utilisée en toute circonstance … Si vous souhaitez utiliser ce genre de principe, réécrivez votre article en le respectant vous également, et vous verrez que votre article n’aura plus aucun intérêt.

        1. Ariane, le jour où vous serez accusée d’un acte dont vous n’êtes pas coupable, vous serez très heureuse que certaines personnes utilisent une assertion de principe général (qui est soit dit en passant l’un des principes fondamentaux du Droit français).

          Tariq Ramadan est un personnage public qui a autant de soutiens qu’il a d’ennemis. Des témoignages multiples ne sont pas des preuves acceptables. Si c’était le cas, n’importe qui pourrait embaucher 5 jeunes filles pour enfermer n’importe quel opposant politique (ou autre). Quel arme redoutable !

          Puis vous savez, si un tueur en série tue 100 personnes, on doit s’interdire de l’accuser du 101 ème meurtre s’il n’en est pas coupable. Même si on le hait de toutes ses forces.

          1. Comme pour Fillon et Weinstein ?
            Comme pour les gens dont on livre les noms en pâture dans les “Paradise papers” ?
            C’est vrai que dans ces cas la presse de gauche a parfaitement appliqué la présomption d’innocence.
            Essayez svp d’appliquer vos principes à tous.

  7. Quant à vous, vous travestissez les propos de Caroline Fourest qui n’a jamais écrit que Ramadan faisait l’apologie de la lapidation. Un partout balle au centre. Pas de commentaire par contre de votre part sur “l’excision fait partie des traditions de l’Islam” de votre protégé ?
    Certains bafouent la présomption d’innocence, soit, mais de votre côté, vous n’attendez pas non plus la décision des juges en écrivant : “L’accusation portée contre lui pourrait donc se résumer à une campagne d’intoxication, visant l’islam à travers sa personne. Les reproches énoncés sous forme d’une agression sauvage paraissent peu plausible à ceux qui le connaissent personnellement. ”
    Dites moi, comment faites vous pour connaitre un homme dans sa profonde intimité ?
    Que pensez-vous du soutien de Ramadan à Dieudonné ou Alain Soral ? Ou du fait qu’il n’est jamais condamné les propos scandaleux de son frère Hani ? La bise l’idiot utile.

    1. Dans le livre de Caroline Fourest cette accusation sur la lapidation fait l’objet des pages 166 à 168.
      Sur l’excision dans mon livre p. 169, Tariq Ramadan écrit: “L’excision n’a rien à voir avec les prescriptions islamiques”.
      Il n’est pas responsable des propos de son frère, ni tenu de les condamnner explicitement. En revanche il dit dans notre livre en date de 2004 au sujet de la lapidation, de la peine de mort et des châtiments corporels : “Mon opposition à leur application ne souffre pas de doute”
      Donnez nous la référence d’un soutien à Dieudonné.

      1. On a une magnifique photo où l’on, voit T. Ramadan disserter aimablement avec Dieudoinné d’un côté et Alain Soral de l’autre … Quant à l’excision Meri a fait un papier sur le sujet et commenté une vidéo sur le sujet :

        https://www.memri.org/tv/tariq-ramadan-fgm-part-of-prophetic-tradition

        http://memri.fr/2017/06/22/tariq-ramadan-lexcision-ne-figure-pas-dans-le-coran-mais-fait-partie-de-notre-tradition-la-discussion-doit-etre-interne-non-orchestree-par-memri/

        de mémoire T. Ramadan a entonné la chanson sur un air connus sur celui de nos ennemis et bli et bla …

        ceci dit je snes que je vais vous faire de la peine mais je le sentiment très net que ça sent le Sapin pour votre protégé et qu’il ne s’en remettra pas

        1. IL y a de magnifiques photos de moi parlant poliment avec des gens dont je ne partage pas les idées. Avant d’accuser de complicité avec Dieusonné, il faut rapporter des paroles ou des écrits en ce sens. Je les attends toujours.
          Tariq Ramadan n’est pas mon protégé mais un citoyen suisse qui a droit à ses prérogatives de citoyen. En revanche, vous avez raison de laisser entendre qu’il ne se relèvera pas de cette campagne même si un jugement le lave de tout soupçon. C’est bien le problème.

          1. Quand je lis JACQUES NEIRYNCK et XAVIER MARTIN-DUPONT, je lis le fait face à l’opinion.
            L’art de ne pas sombrer dans la polémique est de ne pas reformuler une réponse aux mêmes questions.

    2. Tout à fait d’accord…très intelligent certes…mais très roué..et Caroline Fourest est une journaliste perspicace et honnête…aller à contre courant des apparences et des jugements hâtifs et convenus…demande un certain courage et elle a attendu que les présumées victimes portent plainte pour révéler moult confidences qu’elle avaient recueillies….
      Et puis …peut-être avez-vous des intérêts communs…M.Neiryck

      1. Mon seul intérêt est le respect de l’Etat de Droit. En particulier du respect de toutes les religions. Quel autre pourrais-je avoir?

        1. En quoi les religions seraient respectables ? Seraient-elles plus respectables que la diginité des femmes ? Et d’ailleurs, quel rapport entre état de droit et respect des religions ?

          1. Toutes les religions sont fondées sur la promotion de la dignité humain, indépendamment de la couleur de la peau, de la nationalité et bien entendu du sexe. Il n’y a pas de conflit entre elles et la dignité des femmes, sinon dans des trahisons dont toutes se sont rendues coupables, y compris les Eglises chrétiennes qui leurs refusent l’accès au ministère. La relation entre Etat de droit et religion est précisé dans l’article 15 de la Constitution fédérale.

            es chrétiennes quand elles refusent l’accès des ministères aux femmes-.

      2. Ah Bon Caroline Fourest perspicace et honnête! une sérial menteuse oui
        Vous devriez lire l’excellent livre de Pascal Boniface “les intellectuels faussaires”
        Les «intellectuels faussaires» dont il est question dans cet ouvrage sont bien connus: BHL , Caroline Fourest s’affichent sur les plateaux de télévision et tiennent des chroniques à la radio ou dans la presse. Ils brandissent la morale pour nous faire avaler leurs couleuvres. Ils distillent des énormités et des concepts creux sur l’islamisme. En levant le voile sur leurs pratiques, Pascal Boniface dénonce une nouvelle «trahison des clercs». Caroline Fourestreprésente une véritable menace pour l’information et la démocratie.

  8. Oui, laissons la justice poursuivre son enquête.
    Quant à l’islamologue, permettez que je me gausse de sa rhétorique absconse sans aucune plus value sur le débat de fond.

  9. Oui enfin, quand on lui a posé la question directement à propos de la lapidation, tout ce que Ramadan a trouvé à répondre c’est qu’il faudrait un moratoire! Et ça ce ne sont pas des propos déformés ou rapportés, mais directement exprimés sur un plateau de tv. Si vous ne savez pas faire la différence, je vous plains.

    1. Au sujet de la lapidation, de la peine de mort et des punitions corporelles, Tariq Ramadan a pris position dans le livre que ^’ai publié avec lui. “Tariq Ramadan”(Favre, 2004) Page 22 : “Mon opposition à leur application ne fait pas de doute”

  10. “Bien évidemment, en prônant un islam pacifique, réfléchi, positif, Tariq Ramadan “embarrasse” tous ceux qui essaient, au contraire, de l’identifier au terrorisme, à la violence, au machisme.”
    Il est vrai que les méchants sont ceux qui “essaient” de l’identifier au terrorisme, machisme, et violence. Les faits ne parlent pas, évidemment.
    Et si tariq est présumé innocent, que pensez vous de celles qui l’accusent ? sont elles présumées victimes ou seulement embarrassées par un discours pacifique réfléchi et positif ?

    1. Ce n’est pas parce que je demande de respecter les droits de Tariq Ramadan que je m’en prends à ceux des accusatrices.La présomption d’innocence vaut naturellement pour les deux parties. Il est évident que l’une ment. C’est à la justice de trancher et pas aux médias ou à l’opinion publique. C’est ma seule conviction.

      1. N’avez-vous pas écrit : “une campagne d’intoxication, visant l’islam à travers sa personne. Les reproches énoncés sous forme d’une agression sauvage paraissent peu plausible à ceux qui le connaissent personnellement. ” ?

        Considérez-vous ces affirmations comme un simple “respect des droits de Tariq Ramadan” ou une prise de position en sa faveur ? N’avez-vous pas vous-même nourrit le débat ?

  11. Certes d’accord pour présomption d’innocence pour les délits sexuels. Mais pas d’estime, vu ses discours ambigus, son double langage selon qu’il s’adresse en français ou en arabe.

    1. Je ne puis décider s’il y a un double langage selon que Tariq Ramadan parle français ou arabe, parce que je ne connais pas l’arabe. Je suppose que c’est donc votre cas. Pourriez-vous produire une citation traduite de l’arabe pour démontrer votre accusation?

      1. Cher professeur,
        Je suis de formation musulmane et de langue arabe. J’ai écouté depuis longtemps les interventions de Tariq Ramadan et les débats télévisés avec ses interlocuteurs. Je n’ai jamais entendu au cours de ces débats, une personne qui demande à Tariq Ramadan d’assumer les versets à caractère raciste, ni les versets qui incitent à la haine et à la violence dans le Coran. Je vous envoie ci-joint quelques exemples de ces versets :
        https://drive.google.com/file/d/1jETsx1vF4EW2OnDPaIOyPr_OkdHK3Nea/view?usp=sharing

        Ces versets, on les apprend depuis la plus tendre enfance. On les mémorise, on les récite en groupe. J’ai moi-même suivi cet enseignement, cet apprentissage : je mémorisais et récitais quotidiennement le Coran.
        J’ai rédigé beaucoup de documentation à différents responsables (association musulmane, Centre Suisse-Islam et société à l’université de Fribourg, Commission Fédérale contre le racisme, journalistes, professeurs d’Université). Je n’ai jamais reçu de réponse.
        Je serais très heureux de recevoir une réponse de votre part et de connaitre votre avis, si la loi suisse autorise qu’on apprenne à des enfants que les infidèles sont, de toute la création, les pires créatures (Coran S98, V6), qu’ils ne sont que des souillures (Coran S9, V28) ou que « : « Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été mécréants et qui refusent toujours de croire (en Allah et en Mahomet). » (Coran S8, V 55)
        Vous trouverez dans mon document quelques autres exemples qui vont jusqu’à l’incitation à la violence.
        Je n’ai jamais entendu Tariq Ramadan, ni un autre responsable musulman, condamner explcitement ces prescriptions coraniques et demander l’interdiction de les enseigner à des millions d’enfants, aussi bien dans le monde musulman qu’en Europe.
        Un grand merci pour votre réponse

        1. Des testes vieux d’un millénaire comportent des prescriptions ou des injonctions qui n’ont plus cours et qui sont inapplicables. Le Deutéronome dans la Bible promet la terre de Palestine si Israël massacre tous les êtres vivants. C’est un crime de guerre un génocide mais je ne crois pas que ma religion le commande.

    1. Toutes les religions comportent un commandement de ne pas faire au prochain ce que l’on ne veut pas subir soi-même. Ce n’est pas propre au christianisme.

  12. Les frères Ramadan sont bien contre l’application de la lapidation, mais pas contre son principe qui est inscrit dans les textes religieux, et ne peut donc pas être contesté.
    Quand ils parlent de moratoire, cela signifie qu’il sera levé quand les musulmans seront majoritaires.

    1. Vous confondez. Hani s’est prononcé pour la lapidation dans un débat à Infrarouge où je lui étais opposé. Tariq s’est opposé à tout châtiment corporel dans le livre que j’ai écrit avec lui. Ce n’est pas parce que le mot moratoire a été utilisé dans un débat avec Nicolas Sarkozy, que la lapidation serait exercée chez nous : la plupart des pays musulmans ne l’appliquent pas.
      De même la Bible qui se trouve dans la plupart des maisons suisses prescrit la lapidation (Nombres, 15,35) Elle n’est évidemment pas appliquée, ne l’a jamais été chez nous et elle ne l’est pas aujourd’hui en Israël.

        1. Les pays qui approuvent encore la lapidation sont : Le Nigeria, l’Arabie saoudite, le Soudan, l’Afghanistan, le Pakistan, les Émirats arabes unis, le Yémen et peut-être encore l’Iran, qui s’en défend. Tous les autres ne le pratiquent pas à commencer par le plus peuplé, l’Indonésie, de même que les pays musulmans d’Europe, l’Albanie, le Kosovo, la Bosnie. Idem pour les trois pays du Maghreb, l’Egypte, la Turquie, la Syrie, la Jordanie, la Mauritanie, Bahrein, Bangladesh, Burkina Fasso, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gambie, Guinée, Irak, Libye, Maldives Mali, Niger, Palestine, Qatar, Sénégal, Sierra Leone, Tadjikistan, Tchad. Soit une large majorité de 30 pays. La lapidation relève plus de la coutume locale que de l’Islam. Elle ne s’exerce que dans des pays peu développés.
          La lapidation est toujours prônée dans l’Ancien Testament mais elle n’est pas appliquée dans les pays chrétien pour autant.
          Je vous ai bien volontiers répondu, mais qu’est ce que cela a à voir avec les accusation à l’égard de Tariq Ramadan

  13. Quelques citations puisées des commentaires de cet article.
    Le sujet de base : une accusation de viol en court d’instruction par la justice française.
    Ce sont de véritables perles 🙂

    ARIANE
    M. Ramadan n’est pour le moment pas condamné, mais le courage d’une victime et le soutien des médias a permis aux autres victimes de s’exprimer, d’avoir l’espoir que leur souffrance sera peut-être enfin reconnue – cette reconnaissance étant un facteur de résilience généralement nécessaire pour retrouver une vie épanouie.

    JEAN-CLAUDE TORELLE
    Mais les turpitudes (si elles sont avérées, le mot est faible) dont on accuse l’Icône de l’Islam présentable ne sont pas seulement confinées dans les murs de ses chambres d’hôtels: c’est un manipulateur d’idées qui ne séduit pas que les jeunes femmes fragiles…

    EITAN
    Pourquoi M. Tariq Ramadan n’applique-t-il pas cette “présomption d’innocence” aux Israéliens et aux sionistes ?

    EITAN
    Par ailleurs, pourriez-vous préciser le sort que réserva Muhammad aux tribus juives de Yathrib et commenter ce hadith selon lequel viendra un jour où les musulmans triompheront des juifs au point que même le rocher derrière lequel le juif se cachera parlera et dira au musulman : “voici un juif derrière moi, viens le tuer ?”

    LORENZO
    Les femmes qui l’accusent, comme celles qui par peur ne l’accusent pas sont donc des menteuses ?

    DOMINIQUE
    Allez dire cela aux victimes … Tariq Ramadan a toujours eu un double discours et il m’a toujours donné le sentiment d’une personnalité fourbe ! Son regard tantôt séducteur, tantôt assassin reflète sa personnalité à mon avis …

    SOEUR APACHE
    […] Caroline Fourest est une journaliste perspicace et honnête…aller à contre courant des apparences et des jugements hâtifs et convenus… […] Et puis …peut-être avez-vous des intérêts communs…M.Neiryck

    CAROLE
    Et si tariq est présumé innocent, que pensez vous de celles qui l’accusent ? sont elles présumées victimes ou seulement embarrassées par un discours pacifique réfléchi et positif ?

  14. Je suis chercheur (en France)
    M. Ramadan explique dans ses sermons qu’une femme ne peut pas se trouver “isolée” dans la même pièce qu’un homme, et qu’un homme ne peut pas lui adresser la parole, hors la présence de tierces personnes.
    Vous pouvez m’expliquer comment je peux encadrer des stagiaires ou des doctorantes musulmanes si ces conceptions s’imposaient dans la société?

    1. J’ai encadré des dizaines d’étudiants pendant une carrière de 40 ans. Le problème ne s’est jamais posé. Renseignez-vous auprès de vos collègues du Maghreb. J’ai l’impression que c’est inappliqué et que cela ne risque jamais d’être appliqué en France.

Les commentaires sont clos.