La Suisse et son combat contre l’obscurantisme

Le 17 mai je suis allée à l’Assemblée Générale d’Exit et j’ai été fière de voir que le suicide de bilan des personnes âgées est un concept qu’autant la présidence d’Exit que l’ensemble de ses adhérents ont adopté à l’unanimité.

Bel exemple d’un peuple éclairé et humaniste.

Pendant ce temps, un médecin dont le courage, l’intègrité et la bienveillance ne font aucun doute est accusé de meurtre par un procureur intégriste du canton de Bâle. Il s’agit du Dr Erika Preisig, présidente de l’ association Lifecircle et de la fondation Eternal Spirit à Bâle.

Cette accusation ne repose sur rien, si ce n’est la mauvaise foi du procureur.

(lire l’article de Arnaud Robert, paru hier dans “le Temps” Erika Preisig, missionnaire de la mort digne)

Je connais Erika depuis dix ans et je ne sais pas ce que nous aurions fait en France sans son aide. Combien de patients atteints de maladies graves et incurables ont bénéficié d’ une aide qui leur était refusée en France !!!

J’ai encore le souvenir de Nicole Boucheton, que j’ ai dû accompagner à Bâle en urgence en août 2014. Elle risquait une occlusion intestinale, due à un cancer du rectum métastasé.

En France, on lui proposait une colostomie et un anus artificiel ! Grande militante de l’ADMD, dont elle était la vice-présidente, elle refusait de vivre une situation – à ses yeux – indigne.

Erika n’a pas hésité à bouleverser son emploi du temps pour la prendre en urgence.

Je l’ai accompagnée à Bâle avec son mari et sa soeur. Elle est morte en plaisantant, le sourire aux lèvres. Tout comme Louis Bériot, le 15 avril 2019.

J’ai fait la connaissance de Louis et de sa femme Domi, tout de suite après son diagnostic le 14 février. Il était sans appel : cancer du pancréas en phase terminale. Jean-Luc Romero, président de l’ADMD France, me l’a confié. Je n’ai pas hésité à appeler Erika (qui n’aime pas qu’on l’appelle) et les ai mis en contact.

Erika a compris la gravité de la situation et deux mois après leur premier contact, il a pu mourir à Bâle, sans souffrir, en plaisantant avec sa femme et ses enfants.

Louis était un homme de lettres, journaliste, écrivain.

Un homme plein de charme et d’élégance.

J’ai regretté de ne pas l’avoir connu plus tôt.

Reste Domi, sa femme, avec laquelle je me suis liée tout de suite car partageant les mêmes valeurs et la même éducation.

Autant Nicole, Jean- Luc, Louis, Domi et moi-même aimons – ou avons aimé – la vie avec passion. En même temps, nous ne dramatisons pas la mort. Elle est inévitable. Nous militons pour que tout le monde – pas seulement les Suisses – ait accès à une fin de vie apaisée et à une mort douce.

Pour le moment, c’ est Erika qui aide les Français à partir comme ils le souhaitent.

J’ai accompagné des dizaines de personnes avec elle et chaque fois – je dis bien chaque fois – elle s’est assurée de la faculté de discernement ainsi que de la lucidité des patients qu’elle a accompagnés.

L’accuser du contraire est le fait d’un procureur intégriste dont la mauvaise foi cherche à plonger la Suisse dans l’obscurantisme.

Impossible !

Les Suisses ont la chance de pouvoir choisir leurs lois grâce au référendum d’initiative populaire.

Ce n’est malheureusement pas le cas en France.
Jacqueline Jencquel
Jacqueline Jencquel

Jacqueline Jencquel

Jacqueline Jencquel est née en 1943 à Tien-Tsin en Chine. Elle milite pour le droit de mourir dans la dignité, notamment au sein de l’ADMD France. Dans ce cadre, elle a accompagné des dizaines de Français en Suisse pour leur permettre d’obtenir un suicide assisté. Dans ce blog elle évoquera l’expérience d’une vie entre plusieurs continents ainsi que le quotidien de son combat.

56 réponses à “La Suisse et son combat contre l’obscurantisme

  1. Bravo Jacqueline pour ces paroles pleines de sagesse !
    Il y a quelques jours, j’ai envoyé un petit mot de soutien à Erika, des êtres humains comme elle il en faudrait beaucoup plus

  2. Absolument d’accord avec vous Jacqueline.
    Comment pouvons nous soutenir Erika à l’heure ou en France le candidat de droite Mr Bellamy etend la notion de dépendance à Vincent Lambert (!!!!) à l’heure ou l’Alabama interdit l’IVG.
    Il faut une réaction forte ! Mais comment ?

    Régine le 20 mai à 15h30

      1. J’ai été baptisé lorsque j’étais enfant (mes parents ne m’ont pas demandé la permission), avec le temps je suis maintenant athée et je ne crois plus à l’être supérieur ! nous sommes nés de rien et nous partirons comme nous sommes devenus !
        J’ai maintenant 72 ans (l’hiver est très proche pour moi) et je viens de m’inscrire à votre blog car je suis admiratif de votre courage ainsi que votre détermination et je vais suivre votre destin maîtrisé jusqu’à votre dernier voyage programmé que j’espère pour vous en janvier 2020 !
        Respectueuses salutations,
        André

        1. Merci !! Je dois vous dire que j’ ai retardé jusqu’ en juin 2020.
          ( dans le meilleur des cas , car n’ importe quoi peut arriver à n’ importe qui n’ importe quand ) D’ une part , j’ adore voir refleurir mes roses au mois de mai et d’ autre part, aucun mortel n’ est vraiment pressé de mourir . Ma décision est rationnelle et lucide . Je n’ irai pas au- delà de cette dernière limite que je me suis fixée , car je connais trop bien la suite ??

          1. Bonjour Jacqueline (si vous me donnez la permission de vous nommer par votre prénom),
            Merci de votre message, je n’espérais pas d’avoir une réponse aussi rapidement, votre blog doit être pris d’assaut !
            Je suis deux personnes dans ce sujet brûlant autant en Suisse et En France, vous d’abord et Alain Delon (bien sûr, je n’aurai aucun contact de cette personne) qui envisage également le suicide assisté et s’il le faisait (il a 83 ans actuellement et est prêt psychologiquement pour franchir le pas), je pense qu’il le fera parce qu’il est Franco-Suisse (donc moins difficile que pour un Français comme moi pour atteindre cet objectif) mais aurait une répercussion importante dans les médias et dans certains milieux politiques et de ce fait permettrait d’apporter une avancée considérable dans ce dossier du suicide assisté surtout en France (du moins je le pense !) car la Suisse à plusieurs longueurs d’avance dans ce dossier au contraire de l’approche étriquée de cette France qui fait du surplace !
            Je vais vous poser une question indiscrète à votre attention : si votre amie Erika Preisig est condamnée en juillet 2019 à plusieurs d’années de prison à cause dune poursuite judiciaire de ce Procureur de Bâle intégriste et moyenâgeux, que ferez-vous en juin 2020 pour poursuivre votre objectif qui est le mien à moyen terme au plus tard !
            Je me suis abonné à ADMD-France hier (je voulais m’inscrire à ADMD Suisse mais impossible je suis Français) donc je suis sérieux dans ma démarche, ce n’est pas un coup de tête !).
            Il est évident que je ne vais pas vous importuner (vous avez d’autres abonnés qui ont le même état esprit sur ce sujet) mais un message par mois me comblerait !
            Excusez-moi de ce long message !
            Cordialement,
            André

          2. Cher André , vous ne m’ importunez pas . Plus nous serons à demander cette ultime liberté , plus nous aurons de chances d’ être entendus.

            Erika ne peut pas perdre ce procès car elle n’ a pas commis de faute .Si jamais cela devait arriver , je resterai le plus longtemps possible pour la défendre . Il y a trois associations en Suisse qui aident les étrangers . Le suicide de bilan pour les personnes âgées fait partie des réflexions sur le suicide médicalement assisté . Vous avez bien fait d’ adhérer à l’ ADMD en France . C’ est un premier pas . Bien cordialement ! Jacqueline

          3. Bonjour Jacqueline,
            Pour votre amie Erika, en tant qu’athée, je ne peux pas dire “que Dieu vous entende” mais je ferai exception car elle ne doit pas être condamnée et pourra continuer à exercer la Médecine !
            Je ne connais qu’une association Suisse pour les étrangers : Dignitas, ADMD Suisse ne gère que les cas des citoyens suisses, je ne connais pas les 2 autres !
            Je suppose que les adhérents de votre blog peuvent lire ce que j’écris à votre attention ! Si c’est le cas, je ne pourrai pas vous écrire les raisons intimes de ma motivation pour le suicide-assisté à titre personnel ! Dommage !
            Amicalement,
            André

          4. je me suis fixée une date pour ne pas entrer dans le quatrième âge . Je passe une partie de mon temps à Paris et la manière avec laquelle on y traite les vieux est indigne. Je crois qu’on ne doit pas forcément jouer les prolongements et savoir partir avec élégance sans devoir supplier qu’ on vous délivre .

  3. Bravo, chère Jacqueline, vous avez raison, l’obscurantisme renaît partout et même en Suisse.

    Sans doute dû au désespoir d’un monde qui va de plus en vite et croyant que de se réfugier dans le passé, on en tirera un peu de sécurité?

      1. Cher Olivier , si j’ étais jeune , je serais vraiment une militante pour l’Europe et contre les populismes . Aujourd’ hui , il est trop tard pour retourner à l’ Europe des six , telle qu’ elle avait été conçue au départ . Dommage qu’ on ne sache plus trouver de réponse cohérente à cet obscurantisme renaissant !

  4. Merci encore Mme jencquel pour votre incessant combat pour faire avancer la législation.sur la fin de vie en France
    Ne voyons nous pas en ce moment ce qui se passe autour de ” l’affaire” Vincent Lambert ” qui n’aurait pas existee en Suisse ou en Belgique
    L’obscurantisme lié a la religion intégriste essaie de plus en plus de forcer les lois qui s’opposent a ” l’impérialisme ” de cette idéologie, par tous les moyens
    Ces soldats de la régression se mobilisent sur tous les fronts pour éradiquer les libertés societales chèrement acquises par les peuples, au detriment du progrès
    Ne cédons en rien, sinon nous nous retrouverons plusieurs années en arrière, et n’aurons plus la possibilité d’avancer

  5. Oui il est temps que les êtres décident de leurs vie cest la dignité de lhomme de ne pas vouloir entraver la vie de ses proches
    Je dis oui et pas seulement aux grand malades mais à tous les êtres qui décident que le moment est venu de rejoindre à nouveaux le cosmos et cela sans aucune discution
    Avec cette société à l’esprit étroit merci que cela existe.

  6. Madame votre engagement et votre action m’inspire un grand respect et toute mon admiration. Je partage à 100/100 vos idées et j’ai Pouvoir agir. Mais je m’aperçois que nos idées dérangent, mettent mal à l’aise, et choquent. Vous avez pleinement raison nous devons parler, et osez dire ce que l’on veut nous faire taire.
    Merci pour votre force .

  7. Défendre, combattre.

    Votre corps est un territoire. À vous d’en défendre sa souveraineté, seul et/ou en groupe.

    À défaut, l’obscurantisme rode, repère le vide, s’installe.

  8. J’hallucine! Cette femme n’a pas respecté la loi et est poursuivie en conséquence.
    Il n’y a là nul obscurantisme. Si la justice se mettait à transiger avec les exigences de la loi suisse (déjà extrêmement libérale), c’est tout un chacun qui serait en danger.
    Manier ainsi l’accusation d'”intrégrisme” et d'”obscurantisme, c’est le degré zéro du débat éthique et juridique.

    1. Si je ne connaissais pas le dossier , je n’ emploierais pas ces termes .

      Le Dr Preisig a respecté la loi , comme elle le fait toujours . Je travaille depuis dix ans avec elle et je la connais . Sinon , je me tairais .

    2. P.S. vois le pauvre français Lambert … 10 ans de légumerie, sous perfusion et même le Pape demande une fin naturelle…!
      Elle est où la nature François?

      Laisse ce pauvre gars rejoindre ton seigneur, tonto!

    3. Encore faudrait-il connaître la loi suisse, et en l’espèce de la procédure pénale applicable…

      Si un procureur prend connaissance de faits qui suscitent chez lui un doute quant à la commission d’une infraction, il a l’obligation d’ouvrir une procédure et, si ses doutes ne sont pas levés à la fin de la procédure préliminaire, de renvoyer en jugement. C’est le principe exprimé par la maxime in dubio pro duriore (le doute ne bénéficie pas au prévenu, art. 319 CPP).

      Une fois l’affaire dans les mains des juges, ceux-ci sont tenus par le principe contraire, in dubio pro reo (le doute bénéfice à l’accusé, art. 10 CPP).

      Par conséquent, il est inapproprié de déclarer que le procureur en charge est de mauvaise foi dans cette affaire au seul motif qu’il applique la loi suisse et fait son travail.

      1. Vous avez raison . Je ne suis pas rationnelle . C’ est que je connais l’ histoire et que je sais que la patiente était lucide . Je connais le dossier . Le procureur n’ est pas bienveillant envers le Dr Preisig . C’ est peut- être un terme plus approprié dans ce contexte .

      2. Il n’appartient qu’à la justice de se remettre en question en se demandant si ses contre-pouvoirs sont bien efficaces. Sinon au Parlement et au peuple.
        Car on n’a pas que le sentiment, mais aussi des preuves que tout ce monde fonctionne en vase clos et se protège dans sa bulle, ce qui leur est assez facile au vu de la complexité qu’est devenue la loi et sans avoir de moyens illimités.

        Mais tout ça se réduit dans le fond à un immense marché financier et on ne voit pas beaucoup de mesures pour simplifier les procédures et donner des preuves rapides d’objectivité, de transparence et d’efficacité.

        Alors certains ont beau jeu de crier à la république des juges ou les tribunaux se plaindre d’être débordés (car on ne voit pas qui pourrait les débouter, hors la CEJ et si on en a les moyens, d’où l’essai de votation heureusement refusé).
        Si même un procureur de la Confédération se sent intouchable, la boucle de la bulle est bouclée!

        Car grâce au quatrième pouvoir, certaines affaires sont levées, mais celui-ci ne s’intéresse qu’aux plus juteuses (emblématiques ou portant sur des millions) et sujet aussi à de nombreuses interactions des deux autres pouvoirs.

      3. Merci CCP.

        Un militant de plus pour mieux faire est apprécié. La bataille pour un meilleur accès au suicide assisté n’est pas simple, requiert l’apport de chacun.

        Un climat de travail confortable pour les Dr. Erika Preisig de ce monde est souhaitable. Le flou actuel de la loi craint, son interprétation assurément discrétionnaire pour n’importe quel procureur. Au détriment angoissant de tous.

        Votre recommandation pour facilité l’accès au suicide assisté tout en soulageant les docteurs d’irritantes poursuites légales serait appréciée.

        Merci de votre contribution.

  9. Je souhaite beaucoup de courage et d’espoir au Dr Erika Preisig.
    Mais est-ce seulement une histoire de procureur intégriste ?
    EXIT était-il obligé de dire qu’il avait refusé d’accéder à la demande de A., au motif que la patiente souffrait de troubles psychiques et qu’elle refusait de se soumettre a un examen psychiatrique ?

    Enfin, même en Suisse, pour le vieillard qui n’a seulement plus envie de vivre, si la chance ne l’accompagne pas (être ami(e) avec l’un des médecins), il lui est impossible de mourir en étant médicalement assisté.
    Aux Pays-bas, les demandeurs peuvent invoquer la “notion de vie accomplie” de “vie achevée” pour pouvoir mourir, parce qu’ils sont lassés de vivre. C’est beau !

  10. Bonjour Jacqueline,
    Je n’ai pas encore 65 ans, je fais de mon combat l’écologie, la préservation de notre planète, le droit des animaux à ne pas être traités comme des objets insensibles.
    Je suis bien sûre végétarienne, je milite quand c’est possible j’essaie de faire avancer les choses auprès des miens.
    Je veux aujourd’hui me lancer dans le combat qui est le votre.
    Je veux comme vous avoir la possibilité de choisir ma fin de vie, comment faire avancer les choses ? comment vous aider ?
    Je suis sûre que cette lutte avancera dans le bon sens, mais peut être faudra t il encore beaucoup de temps pour que les mentalités évolues. Pour moi, une chose est indéniable, la planète est trop petites pour nous tous, alors laissons partir les personnes âgées qui le souhaitent.
    Merci pour votre courage, c’est une belle leçon de vie.
    Sylvie

  11. Bravo Madame Jencquel,
    Votre combat est admirable, je partage entièrement vos positions et vous souhaite du courage pour la suite
    Merci
    William

  12. Bonjour Mme Jencquel.

    Je suis Français de naissance vivant en France et de seconde nationalité suisse par mon père.
    Célibataire sans enfant à 47 ans et atteint d’une maladie chronique depuis 11 ans, je suis néanmoins heureux de vivre et plein d’espoir pour le temps qu’il me reste.
    Tout ce que j’écris maintenant vous concerne directement car je n’évoque pas ici le cas de personnes malades physiquement.

    J’ai lu tous vos articles et vous avoue avoir rarement lu quelque chose de plus maladif tant vos propos dégoulinent d’orgueil et d’égoïsme. Visiblement vous êtes franc-maçon, de près ou de loin, ça ne fait aucun doute, ce qui explique votre mentalité. Vous parlez d’obscurantisme mais je vous invite à méditer sur votre lucidité actuelle, obsessionnelle et aveuglante. Moi j’appelle ça de la folie furieuse, un truc de riche typiquement. A votre âge vous croyez ne plus servir à rien et déranger ? Mais savez-vous que si vous descendez de votre piédestal, vous pourriez devenir une maman pour un tas de jeunes filles paumées de notre temps ? Pensez-vous que votre sagesse et vos expériences sont périmées ? Et vos enfants, vous voulez les priver d’une opportunité de s’occuper de vous, de vous prouver leur amour, de vous rendre la pareille ? Vous voulez qu’ils fassent comme vous, c’est-à-dire brûler leur vie par les deux bouts ? Vous avez un gros problème que nombre de gens ont malheureusement : l’absence d’espérance, aucun fondement solide dans votre vie. Vous avez mis votre confiance dans les richesses matérielles et avez couru après les plaisirs de la vie et vous vous retrouvez aujourd’hui comme une toxicomane en manque et désirant en finir. Après l’enfance et ses caprices, l’adolescence et ses bêtises, l’âge adulte et ses responsabilités, vous entrez dans la vieillesse et la considérez d’emblée comme une maladie alors que c’est l’âge de la sagesse ?! Eh bien c’est loupé car vous retombez en enfance avec votre gros caprice. Si c’est ça l’illumination ou le perfectionnement humain que produit la FM ou l’humanisme (pareil)…
    Vous voulez finir en beauté, en héroïne, en porte-flambeau de votre cause et laisser un nom illustre (comme Veil par ex) ? Pour votre propre gloire ? Sachez que vous n’emporterez rien après votre dernier souffle, pas même la gloire et je frémis à votre place de ce qui vous attend car chacun récoltera le salaire de ce qu’il aura semé de son vivant. Chacun devra rendre compte de ce qu’il aura fait du souffle de vie qui lui a été confié. Rien ne nous appartient et la vie sur terre n’a pas pour but de s’éclater dans l’insouciance totale.
    Quelqu’un a arrangé nos cellules dans le ventre de notre mère et nous a insufflé la vie ; il l’a fait dans un but précis, pas pour que nous naissions et mourions comme un coquelicot éphémère. Il y a une vie après la mort, la vraie vie spirituelle dans toute sa plénitude, mais pas pour ceux qui se moquent de leur créateur…
    J’ai néanmoins une bonne nouvelle pour vous, comme pour tous ceux qui sont tentés par une mort sur demande et tarifée (pour riches donc). Tant que vous respirez, vous pouvez faire un choix courageux et changer le cours des choses et je vous JURE que si vous vous en remettez à Jésus, il changera radicalement votre perception de la vie.
    J’ai vu plusieurs vidéos d’euthanasie et j’affirme que les gens ne sont plus lucides à ce moment-là, ils sont exaltés, anesthésiés, impulsifs et incapables de réfléchir paisiblement et de faire marche arrière s’ils le voulaient, piégés par leur orgueil. Ces derniers instants sont comme une cigarette qu’on tend à un sevré par défiance et où l’on met le comble à son orgueil.
    Si vous décidez d’aller jusqu’au bout de votre démarche, je veux que vous vous souveniez de Jésus dans vos derniers instants et par amour je vous lie à la croix de son sacrifice. Amen. Je précise que je ne suis pas catho, je déteste la religion, mais chrétien tout court, ne servant que Jésus seul, celui qui jugera tout homme et toute femme.
    Et je ne vous souhaite pas la paix à présent mais une tempête énorme suivie j’espère d’une paix insondable. Moi aussi je milite 🙂

    1. Toute orgueilleuse et égoïste que je suis , je vous publie et je vais vous répondre . Mon choix ne concerne que moi et j’ estime être arrivée à la fin de mon histoire . Je peux me tromper . J’ aime aussi Jésus et je ne comprends pas pourquoi les chrétiens adorent un Juif , tout en étant antisémites ( pas tous les Juifs ne sont gentils et pas tous les Chrétiens non plus ) Soyons tolérants les uns envers les autres et essayons de comprendre : nous sommes tous différents .

      1. Vous êtes libre de choisir, c’est vrai et très précieux pour l’humain mais votre choix ne concerne pas que vous, c’est faux, il y aura des conséquences sur les vivants en général et vos proches en particulier.
        Ne mettez pas tout le monde dans le même sac SVP; chrétien ne rime pas systématiquement avec catho et la chrétienté dans sa grande majorité a fait un retour aux racines juives de sa foi et il n’y a plus beaucoup d’antisémites aujourd’hui, au contraire, comme une mode au philo-sémitisme et plein de voyages en Israël. Ceux qui le sont encore se disent chrétiens (de culture) mais ne le sont pas réellement, que de la façade, de la tradition, des hypocrites ou intégristes.
        Aimer Jésus, ça n’a pas grand chose à voir avec les émotions mais avec la foi et l’obéissance. Dans la pensée juive, croire c’est adhérer mentalement ET agir en conséquence, contrairement aux “occidentaux” qui sont “déconnectés”. Et aimer ça se prouve toujours ; les mots ne suffisent pas, les sentiments encore moins. Les musulmans aussi disent aimer Jésus (un prophète musulman pour eux)… malgré les massacres de chrétiens (80% des persécutés dans le monde).
        Si vous pensez, Bible en main, être “qualifiée” pour hériter de la vie éternelle, alors je m’incline, ne pouvant vous juger personnellement. Mais vérifiez au moins, si vous dites aimer Jésus (Jean14,15-21). J’en serais ravi et pourrais vous considérer comme de ma famille 🙂
        Mais vous voulez vraiment forcer Jésus à vous accueillir en janvier prochain ? Vous y croyez au succès de votre projet ?
        Il ne s’agit pas de l’enfant Jésus qu’on pourrait amadouer avec sa maman Marie (ridicule, vraiment), non il s’agit du Seigneur de l’univers, le Roi de tous les rois de la terre, le chef des armées célestes, celui qui a tout créé, bref quelqu’un devant qui on ne peut que s’incliner. C’est pas notre pote mais un ami précieux et couronné de gloire qui a fait l’impossible pour nous sauver de nous-mêmes (désobéissance = péché >>> incompatible avec la nature de Dieu (amour et justice) >>> changement de maître (satan) >>> plus d’héritage mais le salaire du péché = mort éternelle). C’est une histoire de famille car nous avons été créés à l’image de Dieu pour devenir la même nature (espèce, race, ADN) que lui. C’est là notre vraie destinée et pas de finir dans l’étang ardent de feu et de soufre avec le père du mensonge et tous ceux qui lui appartiennent !
        Si vous aimez Jésus et que vous n’avez pas/plus d’espérance, ou une fausse espérance, et cela juste à cause d’un corps qui dépérit (naturellement en plus), il y a comme un bug ; où est passé l’évangile, la bonne nouvelle ? Le pardon de Jésus est gratuit mais pas sans condition ; Jésus a appelé à se repentir (se résoudre à changer de vie avec son aide) et à croire (qu’il est Fils de Dieu, lui-même Dieu). Il a appelé aussi à mourir à soi-même, à son égo (corps y compris), ses projets et lui confier tout ça pour qu’il puisse nous utiliser et nous faire entrer dans notre vraie destinée.
        Ça ne veut pas dire devenir religieux et faire des trucs barbants comme les autres religieux, non, ça veut dire se réconcilier avec Dieu et développer une vraie relation vivante avec lui, authentique, si si c’est possible. Et ça c’est PASSIONNANT, même à 75 ans !
        Les FM/humanistes ne croient pas cela mais cherchent à gagner eux-mêmes leur justice, pensant que l’homme est fondamentalement bon et perfectible par lui-même ; quelle folie, quel orgueil ! Le sacrifice de Jésus ne veut donc plus rien dire pour eux et n’a aucune utilité. Ils suivent en réalité la suggestion que Lucifer déchu, le menteur a faite à Adam et Eve = désobéir, connaître le mal, devenir comme des dieux… Bref, l’orgueil humain.
        D’autre part, la tolérance à mauvais escient, voire sans mesure, ça vous tue. La preuve… Personnellement je ne laisse pas ma sœur ou mon frère faire n’importe quoi sans rien dire. Votre démarche est très forte et cherche à impacter la société humaine toute entière ; normal qu’elle fasse réagir, non ? Pardonnez-moi mais je me prends un peu pour le SAMU là 🙂
        Je sais bien qu’en loge on pousse la tolérance à son paroxysme en s’interdisant de commenter parfois mais il faut mesurer la dangerosité d’une telle pratique sur le subconscient ! Enfin si vous en êtes…
        Vous dites vous-même “je peux me tromper”. Êtes-vous prête à jouer votre éternité aux dés ??? Je sais que ça heurte la plupart des gens mais des convictions sont nécessaires, c’est-à-dire CONNAITRE LA VÉRITÉ sur la suite. Oulaaa, relativisme ambiant !
        C’est tellement dommage que les gens rejettent catégoriquement la foi chrétienne à cause d’exemples malheureux donnés par des communautés traditionalistes et psychorigides qui se considèrent comme des références spirituelles (cas Lambert par ex). Il faut impérativement sortir des amalgames ! La vie chrétienne est d’une telle richesse mais souffre de tant de comportements excessifs (le mien y compris) car humains. C’est d’ailleurs le cas dans toutes organisations humaines où l’on fait état de convictions, comme en politique, c’est inévitable mais des confrontations nait finalement la sagesse.
        Encore une fois, je confirme que vous avez tout à fait le droit de choisir et je dirais même le devoir de choisir, c’est le propre de l’humain et sa plus haute responsabilité. Cela dit, un choix personnel n’a pas encore dans ce pays un caractère légalement indiscutable interdisant toute critique, donc je m’exprime. En fait je suis inquiet surtout pour vous, moins pour la démarche.
        Bonne nuit, on verra ça demain éventuellement mais je vous bénis, soyez-en certaine même si mon discours est un peu dur à encaisser (mode fessée). J’ai une maman formidable qu’il faut aussi parfois “remotiver” un peu. 🙂
        PS : Vous êtes très jolie sur la photo.

        1. Je ne fais partie d’ aucune loge de francs-maçons et je ne sais même pas ce qu’ ils font . Ça ne m’ a jamais intéressée .

          1. OK je me suis trompé, excusez-moi. Plus besoin aujourd’hui d’être FM pour penser humanisme et progressisme apparemment, c’est déjà complètement intégré dans les mentalités. J’ai dit ce que j’avais à dire ; je ne vous importunerai plus à présent.
            Que le Seigneur vous bénisse et vous garde précieusement. Bonne route.

      2. Chère Jacqueline,
        Après avoir lu le blog
        et admiré votre lutte
        contre tous les obscurantismes, je
        souhaiterais savoir
        pourquoi vous
        devez prendre
        date, vous
        semblez jeune,
        avez vous une
        maladie grave ?
        J’ai 72 ans et je ne
        me fixe aucune date
        mais je ne supporterai pas le
        très grand âge et la
        dégradation qui va
        avec etc… Je souhaite
        adhérer à ADMD France et Suisse.
        Pouvez-vous me dire
        quel est votre soucis?
        Pourquoi doit-on vous perdre ?
        Lydie

  13. J’espère que vous n’êtes pas naïve et que vous gagnez beaucoup d’argent en promouvant la mort assistée tout comme EXIT le fait avec brio. CHF 29 millions que EXIT a accumulé de son activité, ce n’est pas mal. Puisque vous êtes une brillante et habile défenderesse de la mort assistée, parlez-nous du rapport que vous, EXIT et les autres entretenaient avec le suicide assisté. J’ai entendu dire que ça coûte 10 mille francs pour faucher une vie, pourquoi autant?

    1. Et combien ça coûte de maintenir un vieillard en vie dans un Ehpad ? ( EMS ) Combien coûtent les traitements inutiles et les obstinations déraisonnables dans les hôpitaux ? Mes réflexions ne se basent pas sur le coût mais sur la qualité de vie d’ un vieillard ou d’ un malade en grande souffrance .

      1. Merci pour cette réponse évasive au sujet de l’argent qui prouve qu’il s’agit d’un commerce comme il en existe tant d’autres. Vous allez jouer les prolongations Madame, vous n’allez pas partir en 2020. Tous les artistes font des dizaines et dizaines de spectacles d’adieux pendant plusieurs années. C’est une affaire de très gros sous !

        1. je ne suis pas obligée de vous publier . Je pourrais mettre vos lettres calomnieuses à la corbeille . Cependant , je me dois de les publier car elles sont un exemple d’une catégorie de la population à laquelle nous devons faire face . Quand je dis ” nous ” je parle pour tous ceux qui se battent pour les libertés individuelles .

        2. Madame, nous sommes tous des artistes, mais certaines, comme Jacqueline, se battent pour pour nous tous, moi, vous comprise, et pour vos descendants.
          Aujourd’hui, votre mental s’attaque aux personnes courageuses, mais demain, devant une souffrance insurmontable, qui peut être psychologique et ou physique, vous ne savez absolument pas ce que vous ferez. Personne ne sait !!!
          Imaginez la pénurie de drogues, celles achetées par la sécurité sociale aux Laboratoires pour vous soulager…(commerce !)
          Demain, vous ou l’un des vôtres, vous pourriez dire “MERCI Jacqueline Jencquel !
          Tout est changement. Même les inconscients et ignorants sont appelés à évoluer.

          A la mémoire de Noa 17 ans, qui a vécu l’enfer, et s’est suicidée dimanche, après s’être longtemps privée de nourriture …
          Elle s’était faite tatouée cette phrase «Vous ne devriez pas croire tout ce que vous pensez».

      2. Bonjour Jacqueline,
        Bravo pour votre réponse à votre interlocutrice qui ne vous parle que du côté économique du suicide-assisté !
        Peu de personnes en France ne comprennent votre position courageuse, 1 % à 2 % sont pour le suicide-assisté et comme vous le savez, je fais partie de cette minuscule proportion !
        Amicalement,
        André

  14. chacun doit être libre de choisir sa propre mort , on oblige personne chacun a le droit de penser comme il veut mais cela serait bien dans la bienveillance , je trouve certains propose très “agressifs” , nous avons l âge de raison et ce choix est réfléchi, murit et ne nuit en aucun cas aux personnes réfractaires , je n ai déjà pas choisi ma naissance j aimerai bien alors choisir ma mort , mon corps et mon esprit m’appartiennent et je remercie madame Jencquel pour ses réponses et sa bienveillance que je ressens

  15. @Elie Hanna :
    “Pour une personne âgée sur deux, la facture d’un Ehpad s’élève à au moins 1 850 euros par mois, selon une étude de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère de la santé (Drees), publiée en novembre 2018. ”
    Faites le calcul pour un an. Tarif prohibitif pour être, dans de nombreux établissements, maltraité. Oui, “une affaire de gros sous”.

    https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/02/27/de-tres-chers-parents-dans-de-trop-chers-ehpad_5428949_3224.html

    Mal vivre peut être un choix, bien vieillir une éventualité incertaine, bien mourir doit être une liberté, un vrai choix.
    Merci Jacqueline.

  16. Je ne suis pas insensible au réel besoin d’un service d’accompagnement dans la dignité des personnes qui choisissent leur heure de départ pour des raisons de santé. Mais faire la promotion de la mort pour gagner de l’argent comme certains le font est choquant. Ce domaine devrait-être piloter par l’Etat et nulle autre partie. Le choix de mourir parce que la vie des malades revient à un prix élevé est encore 2 fois plus choquant que les 10 mille francs que réclame Exit.

    1. Exit ne réclame rien du tout , seulement 40CHF pour une adhésion . Il faut être Suisse ou résider en Suisse pour pouvour adhérer à Exit .

    2. Ce qui est choquant est le “mal mourir”
      des personnes âgées ou malades.
      On laisse les gens mourir en s’étouffant
      et c’est indigne d’une civilisation avancée…
      L D

  17. Ce matin, sur franceinfo, je découvre un article sur le suicide assisté.
    Plus les médias en parleront et plus la France se bougera…

    @ ELIE HANNA, c’est vrai, 8 à 10 000 euros pour mourir est cher pour celui qui n’a rien.
    Mais ce serait pratiquement gratuit avec une loi, en France, qui autorise l’IVV.
    C’est un gouvernement comme le nôtre, et des personnes comme vous, qui incitent des associations étrangères à demander des prix qui couvrent les risques énormes qu’elles prennent. Et vous vous plaignez ? Il faut sortir du mensonge et de l’hypocrisie !

    Nous devons nous battre contre Agnès Buzyn qui défend sa profession de médecin qui lui a donné accès à sa fonction, sous les applaudissements des Laboratoires, etc.
    Il est clair, si nous avions une ministre aussi sensible et humaine que l’était Simone Veil, là, ce ne serait plus la même chose.
    En attendant, comme le faisaient autrefois les femmes pour se faire avorter, les Français traversent les frontières pour aller chercher la mort là où elle est autorisée.

    Honte à notre pays et leurs responsables qui ne respectent pas l’humain.
    Ma vie et ma mort m’appartiennent ! J’ai le droit de choisir une mort douce et humaine !

    Les personnes qui ne veulent plus vivre, pour les raisons qui leur appartiennent, se suicideront de toute façon, jeunes ou pas.
    Il n’y a pas de banalisation du suicide assisté, c’est un faux débat.
    Pire, cette interdiction ne peut qu’encourager le suicide de certains jeunes, très souffrants…Ils sont déjà très fatigués d’avoir “imprimé” les névroses et traumatismes des parents. Les censures ne sont jamais bonnes pour les êtres fragilisés !

    1. @ NOËLLE
      Vous évoquez Simone Veil pour l’accès à l’IVG et dites plus bas qu’il n’y a pas de banalisation du suicide assisté… Dites-moi, l’IVG n’a-t-elle pas été largement banalisée jusqu’à ce jour et son champ d’application considérablement élargi par rapport à la pensée originelle de Mme Veil ? C’est là l’hypocrisie dont vous parlez !
      D’autre part vous dites que votre vie et votre mort vous appartiennent ; êtes-vous vraiment sûre de cela ? Si oui, si donc vous êtes au contrôle, aux commandes, comment se fait-il que vous deviez mourir naturellement un jour ? Ou bien avez-vous le pouvoir d’éviter une mort subite dans la minute qui suit ? Sur la route comment faites-vous pour garantir votre sécurité à 100% ? Vraiment c’est ridicule, vous ne maîtrisez absolument RIEN en fait, ni votre vie, ni votre mort. Car décider de passer “de l’autre côté” est une chose mais quid de ce que sera cet “autre côté” pour vous ? Que pensez-vous maîtriser dans cet inconnu ? On verra, c’est ça ? Vous parlez de mort douce et humaine, ce qui ne concerne que vos dernières minutes de vie, mais quid de cette “douceur et cette humanité” après ce passage ? On verra, c’est ça ? Vous oubliez sans doute qu’une écrasante majorité de l’humanité croit en un Dieu créateur mais vous, vous vous croyez peut-être au-dessus de la mêlée, spécialement éclairée pour ne pas croire à ce mensonge planétaire. Encore une fois il n’y a qu’un mot pour ça : orgueil humain (voir épisode du jardin d’Éden ou également celui de la tour de Babel).
      Votre argument sur le suicide de certains jeunes est vraiment odieux et me rappelle l’accusation de certains lobbys : les jeunes homos se sentiraient rejetés par la société à cause de la morale chrétienne et finiraient par se suicider. En fait vous laissez entendre que la possibilité d’un suicide assisté aideraient ces jeunes en souffrance à combattre leurs idées suicidaires et qu’au contraire une impossibilité les pousseraient à braver l’interdiction. C’est vraiment un raisonnement des plus tordus ! Même chose pour la légalisation de certaines drogues. La réalité est que, quand on est fragilisé, on a besoin de repères, de soutien, de limites, d’encadrement, de directives et pas d’ouvrir des portes de sortie pour se défiler sans régler aucun problème.
      Si je comprends bien, la liberté qui est promue, poussée dans sa logique implacable, nous conduirait à un monde où chacun peut faire ce bon lui semble (plus de société quoi), en se foutant royalement des autres, en exigeant que personne ne regarde ce qu’on fait, n’écoute ce qu’on dit, ne commente quoi que ce soit, un peu comme si chacun était dans une bulle où tout lui est permis. Idée peut-être séduisante pour certains esprits malades mais je gage que le jour où vous perdiez connaissance dans la rue, vous seriez content qu’un voisin vienne à votre secours…
      Dernier point qui me vient : l’instinct de survie. Voilà quelque chose de naturel, d’animal, d’humain, alors pourquoi réclamer de l’humanité de la part des autres alors qu’en même temps vous combattez votre propre humanité ???
      La philosophie humaniste est un leurre mensonger absolu, sans amour pour l’autre mais uniquement pour soi-même. A méditer.

Répondre à Noëlle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *