Thibaud Vanhooland, voyou solitaire

Un Nantais seul sur son tandem

L’été touche à sa fin, c’est l’occasion de découvrir de nouveaux musiciens.

D’abord bassiste pour les groupes Elephanz, Pégase, ou encore Rhum for Pauline, Thibaud Vanhooland s’épanouit aujourd’hui dans son projet solo, sous le doux pseudonyme de Voyou. Et ça lui va à merveille. Son style particulier ne plaira certainement pas à tout le monde, mais cela vaut la peine d’essayer. Le Nantais de vingt-sept ans a dévoilé en juin dernier une nouvelle création, « Papillon », quelques mois après la sortie de son premier EP, On s’emmène avec toi. Ce dernier comporte cinq chansons, dont la plus connue, Seul sur ton tandem, sent encore bon les vacances. Bien que sorti l’hiver passé, ce premier EP un brin mélancolique se prête en effet à une ambiance de fin d’été. C’est planant, poétique, et parfait pour la rentrée universitaire qui s’annonce. L’occasion de se laisser emmener, le temps de quelques chansons, sur un tandem, tout seul ou accompagné. Reste à patienter pour l’album.

 

 

Irène Dutoit

Irène Dutoit

Irène Dutoit est étudiante en Lettres à l’Université de Genève. Elle compte poursuivre des études de journalisme, et accorde un intérêt tout particulier aux arts et à l’évolution du monde qui l’entoure.

Une réponse à “Thibaud Vanhooland, voyou solitaire

  1. Que c’est beau (ces personnages qui surgissent debout et replongent dans la mer) ! Et affectivement reposant… Un soir, un copain de mon âge (avancé) me disait : « La chanson n’existe plus, c’est triste pour les jeunes, mais il n’y a plus rien. Et ils ne s’intéressent même plus à la vraie chanson française… » Un peu étonné, je lui avais demandé : « Mais laquelle, de chanson française ?.. » Et lui : « Charles Trenet, et tous ceux qui chantaient l’amour, le vrai… » Alors comme nous avions les deux 65 ans, je lui avais répondu : « On dirait que tu es un vieillard de 85 ans qui ne comprend plus rien au monde qui l’entoure ! » Il avait été très offensé, et pour réparer un peu, je luis avais dit : « Est-ce que nous avons besoin d’enterrer la jeunesse pour se sentir mieux, avant d’aller dans la tombe ?.. »

    Donc merci d’avoir fait connaître ce clip, pour les très, très vieux lecteurs du Temps qui croient que les chansons de bonheur et d’amour, c’est fini. Tout comme l’été, le 3 septembre 2018 vous avez cru qu’il touchait à sa fin, et vous voyez qu’il a duré bien plus longtemps, les feuilles des arbres n’ont commencé à tomber qu’il y a deux ou trois jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *