Le rendez-vous de l’extrême droite en 2022

A peine la victoire d’Emmanuel Macron annoncée – avec plus de 65% des voix selon les résultats de 20 heures –, la candidate malheureuse de cette élection, la frontiste Marine Le Pen annonce la transformation du Front National en un mouvement différent, plus large, paré pour mener le combat qui selon elle «commence dès ce soir [7 mai 2017]». Elle a invité lors de son discours «tous les patriotes» à rejoindre ce nouveau mouvement.

Qu’en sait-on à ce stade? Pas grand-chose, si ce n’est que le Front National ne conservera pas son appellation historique, comme l’a confirmé sur TF1 Florian Philippot, le vice-président du mouvement. Se désignant immédiatement comme la première force d’opposition au nouveau pouvoir, le parti de Marine Le Pen s’oriente déjà vers les deux prochaines échéances électorales: les législatives du mois de juin et la présidentielle de 2022.

En ce dimanche 7 mai 2017, l’extrême droite française a totalisé plus de 11 millions des suffrages. Qu’importe si Marine Le Pen n’obtient «que» 34,5% de voix, ce résultat en chiffres absolus a de quoi glacer le sang. Certes, la victoire d’Emmanuel Macron est a priori très large, mais elle ne lui donne pas pour autant les coudées franches pour gouverner.

Dans l’agenda de l’extrême droite française, les législatives vont être très importantes et permettront de peser largement sur la marge de manœuvre du futur président (j’en parlais déjà après le premier tour). Ce rendez-vous électoral déterminera la composition de l’Assemblée nationale, laquelle dispose de pouvoirs suffisamment importants pour bloquer la politique de l’exécutif.

Les législatives pour la législature à venir seront la mère de toutes les batailles, et une importante représentation de l’extrême droite française pourrait déstabiliser les rapports de force jusqu’ici en vigueur. Le risque demeure malgré tout contenu, puisque cette élection se déroulera encore sous l’égide du système majoritaire, ce qui n’a jamais favorisé l’extrême droite. Toutefois, cette échéance représente un important symbole pour les années qui viennent.

Le scénario le plus probable à mes yeux, c’est un morcellement des forces politiques représentées à l’Assemblée nationale, sans une majorité claire. Je n’arrive pas à envisager une réelle percée du mouvement d’Emmanuel Macron, même si son score pourrait surprendre malgré tout. Chaque élection est différente.

Pour Marine Le Pen et tous ceux qui la soutiennent, le véritable enjeu est de poser les jalons pour la prochaine élection présidentielle de 2022. La mutation du Front National n’est pas qu’un feu de paille, et ce n’est pas par hasard si cette annonce intervient quelques minutes seulement après l’annonce des résultats provisoires. Le Panzerfaust ultra-nationaliste veut frapper vite et fort pour imposer son agenda et conquérir la fonction suprême.

Pour le nouveau président, ce mandat sera celui de tous les dangers, car sa jeunesse et ses promesses suscitent de nombreux espoirs de réunification d’une France divisée mais aussi une grande défiance d’une partie de l’électorat n’ayant pas soutenu Marine Le Pen. Il va probablement devoir composer avec des forces politiques déchaînées et la moindre erreur pourrait faire le lit de l’extrême droite. Je n’aimerais pas être à sa place, car les responsabilités qui lui incombent seront lourdes, plus lourdes encore que celles du précédent président.

Pour l’extrême droite, cette élection n’est pas une défaite, bien au contraire. Il faut garder cet état de fait à l’esprit. Le combat n’est pas terminé, et peut-être ne fait-il que commencer.

Grégoire Barbey

Grégoire Barbey

Autodidacte, ayant débuté dans le journalisme politique et économique sans avoir emprunté un cursus universitaire traditionnel, Grégoire Barbey est journaliste freelance. Il a travaillé quatre ans au sein du journal économique et financier L'Agefi, et a également été chroniqueur à La Télé, chaîne privée valdo-fribourgeoise. Passionné par la politique, il est très actif à Genève et sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *