…étaient solidaires…

Cher Michel Danthe, chères et chers collaboratrices et collaborateurs des médias Le Temps et l’Hebdo,

on entend souvent dire que “si les abeilles disparaissaient, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre”.  On pourrait en remplaçant “abeilles” par “presse” et “humanité” par “démocratie” pasticher ce moto en “si la presse indépendante et de qualité venait à disparaître, la démocratie serait en grand danger”.

En tant que lecteur, collaborateur occasionnel, blogger invité au Temps.ch, je me sens profondément concerné, touché et choqué par ce qui vous arrive. Je me sens malheureusement également terriblement impuissant face à la tempête qui bouleverse les médias romands.

Au nom de “et si les abeilles”,  je ne peux qu’exprimer la solidarité de vos lecteurs face à votre situation et appeler d’autres à en faire de même en laissant un commentaire au bas de cet article.

Je tiens également à vous féliciter toutes et tous pour le travail de ces dernières, les multiples innovations réalisées pour faire évoluer vos journaux vers les nouvelles technologies.

Quant à vous, cher Michel Danthe, je vous félicite personnellement pour le courage, la dignité et la justesse de ton avec laquelle vous soutenez vos collègues et défendez l’oeuvre d’une vie. Je vous souhaite véritablement de pouvoir, comme mon beau-père décédé il y a quelques années, avoir le plaisir de lire Le Temps jusqu’à votre dernier jour.

 

 

…vous parlaient de terreur…

Une fois n’est pas coutume, “et si les abeilles” vous propose en cette période de Noëlle chrétienne un billet sans rapport avec l’apiculture et les abeilles, mais en résonance avec les actes terroristes et de violence religieuse de ces derniers jours, actes odieux qui se répètent de mois en mois. Le livre sur lequel se fonde cet article, n’est pas encore traduit en français. Il est écrit par une personnalité considérée comme l’un des penseurs majeurs de notre époque. Malgré les convictions fortes de son auteur, l’ouvrage s’impose comme un texte philosophique, un texte sans apriori religieux, un texte écrit avec l’objectif de comprendre les racines de la violence humaine, en un sens un texte scientifique. Il intègre des notions empruntées à la théorie des jeux, à la psychologie et à la biologie de l’évolution. Il apporte surtout un point de vue original et des clés d’explications généralement absents des commentaires qui nous sont quotidiennement servis dans les media.

Terreur au nom de Dieu :  aux entrailles de la violence humaine

Les actes de terreur qui ont endeuillé nos sociétés ces dernières années m’ont longtemps laissé sans voix, plongé dans l’incompréhension, hébété devant tant de violence aveugle. Comment ne pas ressentir l’angoisse que cherchent à provoquer les terroristes en imaginant ses proches à deux pas du Bataclan ou de ce convoi fou sur la Promenade des Anglais à Nice l’été dernier ? Comment, confrontés à de telles outrances, ne pas comprendre que certains soient séduits par des réponses aussi simplistes que l’interdiction des minarets, du voile islamique ou du burkini ? (suite…)

Lire la suite

…vous contaient le marché du miel…

cher Philippe Ligron! Vous posiez la semaine dernière dans l’émission “Bille en tête” la question du prix du miel, vous demandant comment il est possible de trouver à des prix si bas des produits de si haute qualité…

Voici quelques éléments de réponse collectées lors du 21ème Congrès de l’Union nationale d’apiculture française (UNAF) qui s’est déroulé du 27 au 30 octobre 2016 à Clermont-Ferrand.

Le marché du miel est grossièrement composé de trois acteurs majeurs:

  • les producteurs
  • les revendeurs
  • les fraudeurs

(suite…)

Lire la suite

… étaient en congrès…

unaf_2016_auditoire_shortLe 21ème Congrès de l’Union nationale d’apiculture française (UNAF) s’est déroulé du 27 au 30 octobre 2016 à Clermont-Ferrand. Ces grandes réunions sont l’occasion de faire un tour d’horizon des derniers développements des connaissances, d’une mise à niveau des techniques apicoles, de faire son marché en petit et gros matériel et, enfin, d’échanger expériences, anecdotes, joies et déboires avec les collègues des pays voisins. Parmi les plus de 6’000 visiteurs annoncés, on notait quelques représentants d’Helvétie, dont notre Rose, butineuse de la revue de la SAR (Société d’apiculture romande), quelques anciens présidents de ladite SAR et même quelques collègues de Gruyère.

Parmi les points forts :

(suite…)

Lire la suite

Ségolène Royal annonce l’interdiction totale des néo-nicotinoïdes en France

Lors de l’inauguration officielle du 21ème Congrès de l’UNAF (Union nationale d’apiculture française) qui se déroule du 27 au 30 octobre 2016 à Clermond-Ferrand, Ségolène Royal, ministre française de l’environnement, a fait ce matin un vibrant psegoleneroyal20161028laidoyer en faveur des abeilles, de l’apiculture et des pollinisateurs en général. Elle a non seulement apporté son soutien et ses encouragements aux plus de 6’000 apiculteurs et amis du monde apicole présents au congrès, mais elle a elle annoncé un train de mesures concrètes, à savoir:

(suite…)

Lire la suite

… servaient à quelque chose …

Originaire du Noirmont par mon grand-père maternel, je ne peux que me sentir interpelé par la réaction des piqués de ce quartier de mon village ancestral qui, selon Le Matin Dimanche d’hier, “ont déposé une pétition contre les moustiques” (sic). Diable, l’enjeu est de taille, et le danger menace! En effet, la journaliste évoque, sans rire, la possibilité “d’une nouvelle espèce mutante spécialement adaptée aux Franches-Montagnes et à son rude climat“.

descartes

Je me pince pour m’assurer que je suis bien éveillé: non, ce n’est pas un cauchemar… Je consulte mon agenda: nous nous ne sommes pas un premier avril. Nos amis Teignons, au verbe haut et prompts à (suite…)

Lire la suite

…contribuaient à la prospérité du pays…

…après un très léger recul du PIB national au 1er trimestre 2015 (-0.2%, par rapport au trimestre précédent), tous les observateurs prédisaient un second trimestre négatif, synonyme d’entrée en récession de notre économie nationale. Ces prédictions pessimistes ont été  battues en brèche par des chiffres meilleurs qu’attendus au 2ème trimestre (+0.2%) et une nouvelle stagnation au 3ème trimestre (0.0%).

Quel serait l’impact de la disparition des abeilles sur l’économie nationale?

(suite…)

Lire la suite

…nous étaitent comptées…

Dans un article intitulé “Pertes hivernales à nouveau faibles en 2014-2015” publié dans la Revue suisse d’Apiculture, R. Sieber (de la revue d’apiculture suisse alémanique Bienenzeitung) et J.-D. Charrière (directeur du Centre de recherches apicoles, d’Agroscope-Liebefeld) se réjouissent des faibles pertes d’abeilles durant l’hiver dernier (16.5%). Un tableau récapitulatif des 8 années de l’étude (hivers 2007/08 à 2014/15) montre que ces pertes ont fluctué entre 12% (hiver 2008/09) et 26,3% (2011-12). Elles furent en moyenne de 17,7% par hiver, soit un peu moins d’une colonie sur cinq chaque année durant ces huit hivers.

… mais combien reste-il de colonies d’abeilles en Suisse?

(suite…)

Lire la suite