…initiatives anti-pesticides: nos votations expliquées aux cousins en pays chti…

Chères cousines, cher cousins en pays chti, bordelais et dans le reste du monde…

Il y a une bonne quinzaine d’années, j’avais été sollicité par mon très aimé beau-cousin, qui venait d’enlever le coeur et de l’une de nos cousines parisiennes, sollicité donc à me prononcer sur sa moralité et sur l’opportunité de lui octroyer la nationalité helvétique. Quelques années plus tard, eh! oui, quelques années car on est en Suisse, mon cher cousin exhibait enfin avec fierté à l’heure du dessert d’un repas de famille, son passeport rouge à croix blanche! Originaire de Fleurier, aujourd’hui Val de Travers, rendez-vous compte! Et comme il ne fait pas les choses à moitié, ne voilà-t-il pas que ce beau parleur nous explique avoir fait un pèlerinage dans sa nouvelle commune dadoption, nous raconte le refuge des Bourbakis aux Verrières, les mines d’asphalte, l’interdiction de l’absinthe et le délice des vins mousseux de Môtiers.

J’ai appris que lors de nos dernières votations, tu se sentais fort déboussolé, mon cher cousin, au moment de remplir ton bulletin de vote… Tu cherchais désespérément à te faire une opinion sur des objets aussi exotiques que l’initiative sur les vaches à cornes, qui n’est pas sans rappeler la fameuse inscription de l’interdiction de l’absinthe dans la Constitution fédérale au 19ème siècle. Et dire que je m’étais engagé personnellement sur la question, par un billet sur ce blog, une lettre de lecteur à la Liberté et que je ne te les avais même pas communiqués.

J’entends dès aujourd’hui, cher cousin, réparer ce grave manquement. En effet, ce 13 juin 2021 se profile une nouvelle échéance , l’une des plus importantes de ce début de siècle. Je ne prétends ni te dire comment voter, ni être objectif, mais simplement t’expliquer les raisons pour lesquelles je m’engage pour deux initiatives populaires qui devront nous amener à repenser en profondeur notre manière d’appréhender le futur, celui de nos enfants et de tes petits enfants.

Pour ma part, et c’est inhabituel, je voterai 5 fois oui, démentant ainsi l’étiquette de “Neinsager” que l’on attribue un peu facilement aux forces progressistes qui doivent pourtant savoir résister lorsque cela est nécessaire.

Cinq objets sont sur la table, trois lois et deux initiatives populaires. Comme tu le sais, car tu prends très au sérieux ta responsabilité de citoyen helvétique, une loi a besoin de la majorité simple des votants pour être acceptée, alors que l’adoption d’une initiative requiert la double majorité du peuple et des 26 cantons. Dans les faits, pour atteindre un tel résultat, une majorité nettement supérieure à 50% des votants est nécessaire. Elle se situe à 53% environ.

Voici ces objets brièvement résumés:

a) La loi Covid-19 qui doit valider les actions prises par le gouvernement et qui semble, selon les premiers sondages d’opinion, recueillir une large adhésion.

b) Une loi sur de nouvelles Mesures policières contre le terrorisme qui devrait également être acceptée.

c) Une nouvelle loi CO2, sur laquelle tout le monde s’accorde, à part l’UDC, dont l’ancien président, Albert Rösti,  est président de Swissoil, l’association nationale des négociants en produits pétroliers, ceci expliquant cela. Cette loi devrait aussi recueillir la majorité de la population.

Enfin, les deux initiatives:

d)  “Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse“, lancée par un petit groupe apolitique de tes compatriotes neuchâtelois

e) “Pour une eau potable propre“, lancée en Suisse alémanique et qui poursuit des objectifs très proches

Je ne vais pas répéter les arguments. Tu les trouveras naturellement dans dans la brochure que tu recevras avec ton matériel de vote. Heureusement, il en existe une version plus attractive sous forme de vidéos sur les pages web de l’Etat fédéral.

Je t’invite aussi à regarder la remarquable interview de Jean-Denis Perrochet, un viticulteur neuchâtelois, qui a fait le pas du bio depuis plus d’une décennie et qui répond de manière admirable et en toute connaissance de cause à tous les arguments des opposants.

Ou encore celle de Fernand Cuche, un agriculteur emblématique, engagé de puis toujours, Neuchâtelois lui aussi et pour qui tu as peut-être voté lorsqu’il a été élu au gouvernement de ton canton d’origine. Enfin, si tu aimes lire, je te conseille l’excellent billet d’Adèle Thorens Goumaz, sur les blogs du Temps.ch.

Deux bonnes nouvelles viennent de tomber. En effet, les premiers sondages indiquent que si l’on votait aujourd’hui les deux initiatives seraient acceptées à 53 et 54%. On est donc proches de ce seuil critique de la limite de l’acceptation par les cantons. La mauvaise nouvelle est que l’expérience montre que les scores d’acceptation ont tendance à diminuer au fil de la campagne. Il est donc essentiel de contrer cette érosion, de convaincre les indécis, car les partisans et opposants ont déjà fait leur choix et les opposants disposent de moyens et d’une force de frappe rarement vue dans une campagne de votation.

La seconde bonne nouvelle est la prise de position des apicultrices et apiculteurs de Suisse romande, et je sais à quel point tu es sensible au sort des abeilles. Après un débat auprès de la base, réunis en assemblée générale, nos délégués ont plébiscité é 84% et 75%, respectivement, la proposition de soutenir ces initiatives (lien au communiqué de presse).

Dans ce contexte, vous, les près de 200’000 cousines et cousins votant depuis l’étranger pouvez faire la différence. Quelles que soient vos opinions, exercez vos droits: n’oubliez pas de voter et surtout d’envoyer à temps vos documents dans votre commune de vote. L’avenir vous en sera reconnaissant.

Un cousin qui vous aime.

 

PS rectificatif (04.06.2021): les nombreux commentaires relatifs à la ma position sur la loi sur le terrorisme m’ont convaincu de voter non à cet objet. Ce sera donc 4 oui et un non

Francis Saucy

Francis Saucy, Docteur ès sciences, biologiste, diplômé des universités de Genève et Neuchâtel, est spécialisé dans le domaine du comportement animal et de l'écologie des populations. Employé à l’Office fédéral de la statistique, Franci Saucy est également apiculteur amateur et passionné, et il contribue par ses recherches et ses écrits à l'approfondissement des connaissances sur les abeilles et à leur vulgarisation dans le monde apicole et le public en général. Franci Saucy fut également élu PS à l'exécutif de la Commune de Marsens, dans le canton de Fribourg de 2008 à 2011 et de 2016 à 2018. Depuis mars 2019, Franci Saucy est rédacteur de la Revue suisse d'apiculture et depuis le 15 septembre 2020 Président de la Société romande d'apiculture et membre du comité central d'apisuisse Blog privé: www.bee-api.net

5 réponses à “…initiatives anti-pesticides: nos votations expliquées aux cousins en pays chti…

  1. Merci pour votre billet.
    Il faut vraiment que nos jeunes votent deux oui contre ces pesticides et une protection de nos eaux.
    Petite précision concernant cette loi sur de nouvelles « Mesures policières contre le terrorisme » :
    elle permettra aux forces de Police d’investiguer chez les journalistes, les privés et tous ceux qui seront contre de nouvelles lois scélérates comme celle-ci et de se faire surveiller par des moyens déloyaux !
    De plus l’état demandera à des sociétés privées comme GOOGLE de transmettre toutes les données aux analystes.
    L’Etat ne nous dit pas la vérité, ce n’est pas contre les hordes de terroristes qui hantent nos campagnes que cette loi est destinée, mais pour instaurer une surveillance totale du citoyen.

    1. Merci de votre commentaire et de votre soutien aux initiatives,
      En revanche, je ne partage pas votre point de vue sur la loi sur de nouvelles « Mesures policières contre le terrorisme », même si les dérives ne sont jamais exclues. Tel que je le comprends, l’esprit de cette loi n’est pas celui que vous décrivez. Il s’agit d’un procès d’intention envers une entité abstraite: l’Etat. Mais concrètement, l’Etat c’est chacun/e d’entre nous. Et nous avons le droit et le pouvoir de corriger les dérives.

      Attention à ne pas céder aux théories du complot. Elles reposent sur des arguments dont il est impossible de démontrer qu’ils sont injustifiés. Et dans ce cas, le doute ne profite pas à l’accusé, mais à l’accusateur.

  2. Je me permets de vous citer le document :
    Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT)
    du 25 septembre 2020

    Art. 23e Définitions
    1 Par terroriste potentiel, on entend une personne dont on présume sur la base
    d’indices concrets et actuels qu’elle mènera des activités terroristes.
    2 Par activités terroristes, on entend les actions destinées à influencer ou à modifier l’ordre étatique et susceptibles d’être réalisées ou favorisées par des infractions graves ou la menace de telles infractions ou par la propagation de la crainte.

    Point 1
    « présumé (!) une base d’indices » Ca se rapproche de la même précision que la lecture de la boule de cristal de Mme Irma !
    Cela peut laisser libre présomption à l’autorité d’agir contre une personne ou un journaliste actif dans un mouvement de la protection de la nature, par exemple Extinction Rébellion ou même certaines ONG défenseur des droits des réfugiés comme c’est déjà le cas en Europe puisque certaines d’entre-elles sont considéré arbitrairement comme terroristes puisque contre l’ordre étatique qui veut qu’on laisse des migrants à leur sort au milieu des mers ….

    Point 2
    « Par activités terroristes, on entend les actions destinées à influencer ou à modifier l’ordre étatique » :
    Manifester comme le font les syndicats, les XR, les jeunes, les vieux, les pro-natures, les contres, sera donc considéré comme des actions destinées à influencer l’ordre étatique !
    Nos jeunes turbulents (depuis 12 ans) auront eux aussi la chance de pouvoir être traités comme des terroristes potentiels puisqu’aussi inclus dans cette loi : voir Art. 24a, al. 7, 1re phrase, et 9 et etc……

    Un des points au hasard :
    « 7 Lorsqu’il y a péril en la demeure, ils peuvent saisir provisoirement ou déclarer invalides les documents de voyage suisses et étrangers et les billets de voyage sans qu’une interdiction de quitter le territoire n’ait été prononcée ou demander aux entreprises de transport de déclarer invalides les billets de voyage électroniques. »

    Ce point est en tous les cas du plus grand « burlesque » et sans doute funeste pour la liberté de chacun car il vient s’additionné à d’autres du même acabit. Nul doute que les ressortissants de pays comme la Russie vont apprécier la mesure, et leur pays aussi …

    La suite de ce document est affligeante et porte clairement atteinte à la liberté du citoyen mais chacun doit réellement se faire son opinion.

    Je vous propose de consulter le document officiel sur cette votation ça en vaut vraiment la peine. Cela vous démontrera que ce n’est pas comme vous le dites une tendance à du complotisme mais juste une lecture d’un document de loi que l’Etat essaye de nous imposer !
    L’histoire nous a montré que par exemple dans le pays de la liberté(…) les USA, l’Etat a pu mettre en œuvre un certain nombre de loi sur le terrorisme qui lui permet de surveiller toutes les communications mondiales, même Suisse, d’être partie prenante dans l’affaire Crypto, etc…etc…etc …. C’est démontré non ?
    Vous pourrez vous rendre compte que vous trouverez aisément des arguments qui seront possible de démontrer !

  3. Sympa votre blog. Deux fois OUI pour les pesticides et l’eau potable.

    Concernant l’initiative sur les mesures policières contre le terrorisme, ce sera NON.

    En effet, les attentats les plus graves que la Suisse a connu n’ont pas été le fait d’extrêmistes religieux mais de déséquilibrés que cette loi ne permettrait pas de surveiller.

    Par contre, une génération de Suisses ont vécu concrêtement les conséquences du scandale des fiches en étant marginalisés socialement: 15 % de la population avaient été placés sur liste rouge sur la base de leurs opinions politiques, de la participation à une grève ou une manifestation. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un rappel de notre histoire (fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_des_fiches).

    Les critères changent mais l’histoire se répète.

    D’autre part, on ne résoud pas un problème en en introduisant un autre: si la justice est un goulet d’étranglement pour diverses raisons, il faut le résoudre. Donner les moyens à la police de se passer d’un juge avant de décider de mesures sur la base de simples soupçons (du voisinage, de la Commune, etc) à un individu à partir de 12 ans, c’est un peu léger !

    La définition de “terrorisme” est peu claire. Dans quelle mesures certaines actions de Extinction Rebellion pourraient-elles entrer dans le scope de cette loi ? Ou alors l’organisation d’une manifestation anti-covid sans masques qui met en danger la population ? (n’est-ce pas là la définition même du terrorisme).

    Finalement, la Suisse a déjà accepté un texte de loi permettant la surveillance sur la base de soupçons (téléphone, activité internet, messagerie, réseaux sociaux, etc): cela doit être largement suffisant pour donner rapidement suffisamment de substance à une accusation. N’oublions pas qu’en Suisse, le simple fait de “liker” un texte suivant son contenu est punissable et peut donc vous amener face à un juge. Si rien n’est trouvé dans l’activité d’un individu, c’est que probablement, il n’y a rien. Mais, il y aura maintenant une base légale pour une sorte de garde à vue renforcée.

    Ce texte est d’un autre temps: le terrorisme est international et ce texte n’évitera pas un attentat majeur. Il ne couvre pas non plus le risque d’un cyber-attentat qui serait par définition perpetré depuis l’étranger.

    Relisez le texte de loi. Il manque clairement de garde-fous.

  4. Super blog. Ca permet de mieux comprendre les enjeux.
    Quand on voit ce qui est déversé par les sulfateuses dans les vignes, ça me force à voter OUI pour ces deux initiatives.
    En ce qui concerne la loi sur le soit-disant terrorisme, l’actuel loi développée depuis plus de 50ans ne suffit pas ?
    Cette loi fera de nous tous de potentiels terroristes!
    Si je manifeste au 1 er mai c’est aussi contre certaines parties de l’état. Alors je serai un terroriste?
    Oups, il va falloir regarder le défilé sur la Télé au chaud.
    Bon ben faut vraiment un NON sec !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *