L’homme qui philosophait à l’oreille des enfants

Alexandre Herriger est la référence en Europe francophone quand on parle de philosophie avec les enfants. Il est co-fondateur de l’association Pro Philo (dont le but est de promouvoir le dialogue philosophique) et de SEVE Suisse (association qui propose des formations d’animateurs d’ateliers philosophiques et de pratique de l’attention). Il forme des enseignants d’écoles publiques et privées à travers l’Europe et travaille dans des établissements scolaires pour mettre en place une pratique régulière du dialogue philosophique dans les classes. Je l’ai rencontré et lui ai posé quelques questions.

Alexandre Herriger

Pourquoi est-il pertinent de faire de la philosophie avec les enfants ?

Pour plusieurs raisons, mais notamment parce que la pratique de la philosophie permet aux enfants d’apprendre à penser ensemble, à créer une culture du dialogue à travers laquelle les enfants apprennent de plus en plus à résoudre des problèmes de manière collaborative, à se parler et à réfléchir ensemble, à se poser des questions et à s’intéresser de plus en plus à ce que pensent les autres.

Une autre raison est que la pratique de la philosophie permet de renforcer des outils intellectuels importants. Parmi ces outils, il y a la pensée logique et ses différents raisonnements, il y a la pensée conceptuelle, qui nous aide à définir les choses, la pensée critique, fonction essentielle de notre intelligence pour évaluer une situation, une action ou une idée, la pensée créative pour imaginer des solutions, etc. Tous ces outils sont essentiels pour le bon développement de l’intelligence et pratiquer la philosophique permet de les travailler dans un contexte dialogique où la multiplicité des points de vue permet à̀ chacun d’enrichir son propre point de vue.

 

Pourquoi est-ce important de développer une culture du dialogue, ne vit-on pas déjà dans un monde de communication effrénée ?

L’hyper communication que nous connaissons aujourd’hui n’est malheureusement pas toujours de très bonne qualité. Souvent la quantité entame la qualité, mais ici c’est au détriment d’une de nos caractéristiques humaines les plus essentielles, soit celle de parler, voire celle de se parler. C’est donc justement en réponse à cette communication débordante qu’il s’agit d’offrir un espace de parole dans lequel on apprend à s’écouter, à respecter le point de vue des autres, à donner son avis, à regarder la personne qui parle, à donner des arguments et à s’entraider dans la réflexion. Ces principes de base de la communication se perdent et avec eux les rudiments de ce qui rend le monde véritablement humain.

 

 

 

 

 

 

Fabrice Dini

Fabrice Dini

Fabrice Dini est cofondateur de deux écoles et l’auteur d’un ouvrage préfacé par Matthieu Ricard "Une éducation intégrale pour grandir en s'épanouissant". Il intervient dans de nombreuses écoles et entreprises en Suisse romande. Fabrice s’est formé au CFM de l’Université du Massachusetts et enseigne la pleine conscience, la gestion du stress et l'éducation intégrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *