Le quotidien d’un enfant dans une école pionnière vaudoise

Dans mon dernier article “La pédagogie Reggio-Emilia ou l’art d’enseigner par le Beau“, nous avons découvert la pédagogie Reggio-Emilia ; aujourd’hui Marion Julia nous décrit le quotidien d’un enfant à l’écoline.

Comment se déroule concrètement une journée d’un enfant ?

La plupart des enfants arrivent entre 8h30 et 9h (bien que l’on propose l’option Early Start dès 7h30). Ils jouent librement à leur arrivée, qui est aussi un moment de dialogue entre nos enseignantes/éducatrices et les parents. Ensuite il y a un accueil où l’on apprend à se connaître, puis à s’exprimer et à écouter les autres. Ce temps de parole en cercle est aussi le moyen de faire le planning de la matinée, de présenter les projets en cours, et pour chacun l’occasion de dire ce qu’il souhaiterait faire ce jour-là.

Puis, les enfants se répartissent librement dans l’espace entre des activités individuelles ou par petits groupes, certaines de manière autonomes et d’autres accompagnées d’adultes. L’autonomie dans les activités est fortement encouragée avec le matériel à portée de main des enfants.

Si vous rentrez à ce moment-là dans la classe, c’est particulièrement intéressant. Cela ressemble à une ruche : de loin un bourdonnement d’activités mais si vous y regardez de plus près vous verrez que chaque enfant est totalement investi dans ce qu’il fait (construction, peinture, coins et supports d’écriture, jeux symboliques, argile, arts plastiques, lecture, observation au microscope, table lumineuse, puzzles…). Chaque enfant est concentré et ce qu’il fait est important pour lui. Les enfants ont la liberté de se déplacer dans l’espace et de changer d’activité.

Une fois par semaine, nous avons une artiste (Arts visuels) qui vient passer la matinée dans notre atelier, adjacent à la classe, et propose aux enfants qui le souhaitent de participer à un projet qui évolue souvent sur plusieurs semaines. Souvent ce projet part d’une interprétation de l’artiste d’une thématique apportée par un enfant ou un groupe d’enfant et explorée en classe à travers un autre biais que l’art.

A l’écoline, la matinée se déroule dans une classe d’environ 100m2 en open space, incluant une salle vitrée de 25m2 environ dans laquelle les enfants peuvent lire, jouer un peu de musique ou faire un peu de yoga et de gym. Ils sont 25 enfants avec 2 enseignantes et 2 stagiaires.

Après environ 1h-1h30 d’activité, les enfants s’arrêtent progressivement pour aller prendre un petit goûter puis sortent en 2 groupes dans la nature qui se trouve à la porte de l’écoline : un bois, un champ, les terrain de foot de la ville et les plages sauvages du bord du lac. Là, ils courent, grimpent aux arbres, s’inventent des histoires et vont arroser les plantes des bacs Incroyables Comestibles que nous avons plantés au printemps.

Les enfants reviennent à l’écoline vers midi pour le repas qui se déroule dans une atmosphère calme, familiale et joyeuse. C’est aussi un moment propice pour travailler sur le vivre-ensemble, parler d’alimentation (durable) et également de tri et réduction des déchêts, ce qui nous tient à cœur (l’écoline est labellisée Eco-Schools).

Tous les enfants ont un petit temps de repos et relaxation après le repas d’environ 30 minutes.

Un après-midi à l’écoline

Dès 13h30 l’après-midi commence. Certains enfants rentrent chez eux, et ceux qui restent ont généralement un temps de jeux libres dans notre Piazza (une grande salle à vivre, avec les tables du repas mais aussi de grands espaces de jeux). L’après-midi ils refont un petit accueil avec planning pour les activités de l’après-midi. Comme il y a toujours 2 adultes qualifiés ils ont toujours un grand choix d’activités possibles, qui peuvent s’inscrire ou non dans les projets en cours.

Un jour par semaine, nous avons une Danseuse qui vient leur proposer d’expérimenter leurs thèmes sous l’angle du mouvement. Ce fut le cas récemment de la danse (ou plutôt du vol) des oiseaux par exemple.

Enfin, chaque vendredi, nous avons une éducatrice formée à l’éducation à l’environnement par la Nature qui passe la journée avec eux. Ils passent donc régulièrement plusieurs heures dehors, par tous les temps, pour apprécier les qualités de la nature, mieux la connaître et la respecter aussi.

Chaque jour, notre équipe travaille sur ce que nous nommons l’éducation à la paix : la paix avec soi-même (gestion des émotions notamment), et la paix avec les autres (jeux de coopération, massages selon une approche spécifique pour les enfants, relaxation, communication non violente). Ces moments sont très importants pour les enfants, dans une tranche d’âge où les émotions sont très fortes et l’apprentissage de l’intelligence émotionnelle et interpersonnelle si prenant. Ce sont également les enfants qui sont à l’origine du « cadre » et des règles de vie à l’écoline. Un cadre qu’ils dessinent eux-mêmes en début d’année lorsqu’ils définissent avec les adultes leur école de rêve !

A 15h30, les enfants prennent ensemble le goûter puis certains enfants partent à la maison. Pour ceux qui restent dans la dernière tranche horaire (jusqu’à 18h30), des ateliers sont proposés librement (Atelier C’est du chinois, Capoeira, Danse créative, Zumba, Wobbel Yoga…) en complément des possibilités de jeux de société ou jeux libres et de lectures.

www.lecoline.ch

Fabrice Dini

Fabrice Dini

Fabrice Dini est cofondateur de deux écoles et l’auteur d’un ouvrage préfacé par Matthieu Ricard "Une éducation intégrale pour grandir en s'épanouissant". Il intervient dans de nombreuses écoles et entreprises en Suisse romande. Fabrice s’est formé au CFM de l’Université du Massachusetts et enseigne la pleine conscience, la gestion du stress et l'éducation intégrale.

Une réponse à “Le quotidien d’un enfant dans une école pionnière vaudoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *