Un vent nouveau souffle sur le monde pédagogique

Nous vivons un moment historique. L’humanité tout entière fait face à une crise et à une opportunité sans précédent et ce sur tous les plans : écologique, politique, économique, social et existentiel. Dans tous ces domaines, il semblerait que nous arrivions à une voie sans issue. Tout est à réinventer, à redécouvrir : notre rapport à la vie et à la terre, le rapport entre la science et l’éthique, entre la politique et la sagesse, entre l’économie et notre humanité, le rapport entre le travail et l’épanouissement personnel, entre l’individu et la collectivité, entre les nations et l’unité internationale.

L’éducation, elle aussi, est à réinventer et a un rôle fondamental à jouer dans cette transition vers un monde nouveau, vers un homme nouveau.

Certains ingrédients des écoles alternatives auraient-ils un rôle à jouer dans cette transition ?

LES PRÉCURSEURS DE L’ÉDUCATION

Petit voyage dans le temps…

Depuis le XVIIIe siècle, sous l’impulsion de penseurs tels que Jean-Jacques Rousseau, Heinrich Pestalozzi, Friedrich Fröbel, Paul Robin, Francisco Ferrer, Ovide Decroly et bien d’autres, de nouvelles pédagogies voient le jour. Au XXe siècle, le mouvement s’accentue et de nombreuses personnalités créent des écoles et des mouvements de réforme. On peut citer Maria Montessori, Rudolf Steiner, Célestin Freinet, Mirra Alfassa, John Dewey, Jiddu Krishnamurti, Carl Rogers, Loris Malaguzzi, etc.

Ces précurseurs ont fait un travail de recherche prodigieux et ont créé de nombreuses approches pédagogiques validées par plus de cent ans de mises en pratique.
Aujourd’hui on dénombre plus de 22’000 écoles et jardins d’enfants Montessori à travers le monde ; les écoles Steiner-Waldorf accueillent 250’000 élèves dans 1’000 écoles et plus de 2’000 jardins d’enfants. Nous voyons fleurir des dizaines de milliers d’autres écoles inspirées par l’Education Intégrale, Freinet, Krishnamurti, Reggio Emilia, les Ecoles nouvelles, les écoles démocratiques, etc.

 

DE PLUS EN PLUS DE PAYS INTÈGRENT LES PÉDAGOGIES DITES ALTERNATIVES DANS UN SYSTÈME NATIONAL PLUS VASTE

De nombreuses écoles publiques ou privées, encouragées par ces succès, osent sortir de l’ornière telles les écoles d’éducation à la paix d’Altinopolis, le mouvement d’éducation démocratique (plus de 200 écoles), l’école West Kidlington Primary School (enseignant les valeurs humaines fondamentales, elle a influencé des centaines d’écoles à travers le monde, touchant des centaines de milliers d’enfants), le mouvement unschooling (plus de 1.8 million d’enfants seulement aux USA), etc.

On s’aperçoit aussi que de plus en plus de pays intègrent les pédagogies dites alternatives dans un système national plus vaste, à l’image du Québec avec le REPAQ – le Réseau des écoles publiques alternatives qui compte plus de 7’000 élèves – et l’OICEC (Organisation internationale des écoles communautaires entrepreneuriales conscientes).

En Allemagne, il existe des écoles dont le but est de développer de nouveaux concepts éducatifs (les Versuchschulen). La ville de Berlin a même lancé en 2008 un projet de 22 millions d’euros pour développer la pédagogie de l’Education Nouvelle dans une vingtaine d’établissements publics (les Gemeinschaftsschulen).

Quelques exemples d’écoles alternatives en Suisse

En Suisse, mis à part les exemples cités plus haut, depuis quelques années de nouvelles initiatives voient le jour, comme par exemple :

L’écoline, inspirée de la pédagogie Reggio Emilia à Lausanne : www.lecoline.ch

L’école Mandala à Sierre : www.mandala-schule.ch

L’école d’EducaTerre à Sion, inspirée par la pédagogie par la nature : www.educaterre.ch

Le centre Feel à La Sarraz, un concept unique qui ouvre de nombreuses portes et possibilités : www.feel-vaud.ch

En France, citons deux exemples :

L’école de la ferme des enfants : elle prend sa place au sein d’un écovillage à vocation pédagogique et intergénérationnelle, le Hameau des Buis. L’équipe s’est constituée au fil du temps autour de la directrice et fondatrice Sophie Bouquet-Rabhi, fille de Pierre Rabhi – www.la-ferme-des-enfants.com.

La Living School : une école maternelle et élémentaire privée innovante dont la raison d’être est de permettre, par l’éducation et la formation, l’émergence de citoyens épanouis et responsables, contributeurs d’une réelle évolution de l’humanité – www.livingschool.fr/fr/.

CES ENFANTS PEUVENT-ILS S’ADAPTER À L’ÉCOLE PUBLIQUE ET AU MONDE TEL QU’IL EST ?

Nooshin Ahmadpoura et Adis Kraskian, deux chercheurs en psychologie, ont comparé une école enfantine traditionnelle avec une école Montessori. Selon cette étude comparative faites avec 80 enfants de cinq ans, le QI des enfants ayant bénéficié de l’approche Montessori était substantiellement plus élevé que ceux des enfants ayant bénéficié d’une approche traditionnelle. Une autre étude publiée par l’Association américaine pour l’avancement de la science démontre que ces enfants ont de meilleures compétences sociales.

Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia, a étudié dans une école privée ; quant à Larry Page et Sergey Brin, les fondateurs de Google, ils ont récemment déclaré à ABC News que l’éducation Montessori était une des principales raisons de leur réussite ! Gabriel Garcia Marquez, écrivain colombien et prix Nobel de Littérature a lui aussi étudié dans une école alternative. La liste est sans fin…

Ces écoles alternatives font rêver de nombreux parents, enfants et enseignants. Elles sont complémentaires aux écoles publiques et inspirent de nombreux enseignants de l’école publique. Un jour peut-être, oserons-nous aussi en Suisse, comme c’est le cas dans certains pays, encourager et s’inspirer de ces initiatives de façon proactive. Elles répondent en effet à de vrais besoins et proposent des solutions validées par plus de cent ans de mise en pratique.

Fabrice Dini

Fabrice Dini

Fabrice Dini est cofondateur de deux écoles et l’auteur d’un ouvrage préfacé par Matthieu Ricard "Une éducation intégrale pour grandir en s'épanouissant". Il intervient dans de nombreuses écoles et entreprises en Suisse romande. Fabrice s’est formé au CFM de l’Université du Massachusetts et enseigne la pleine conscience, la gestion du stress et l'éducation intégrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *